Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 HIT YOU, HATE YOU. ✝

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: HIT YOU, HATE YOU. ✝   Mar 31 Jan - 12:42

&&' JusticeJesseOdessa. ╰☆╮

Sur sa chaise haute, et sirotant un mélange assez douteux, Justice, accoudé au mini-bar, attendait patiemment la fille qui lui servirait de compagne pendant cette soirée, enfin patiemment. Le mot était trop doux. Cela faisait maintenant plus de dix minutes que la blonde devait être sur la place, et elle savait pertinemment que Justice n’aimait pas attendre. Une musique en partie furieuse s’échappait des écouteurs. La boisson lui servant de catalyseur, le roux claquait ses ongles sur le plan de marbre, un par un et infiniment. Enfin, il savait déjà comment ça allait finir. Il serait énervé, mais dès qu’il la verrait sa colère baissera brutalement d’un cran. Il repoussa alors sa boisson, ne supportant pas de boire trop d’alcool. De toute façon, il ne tenait absolument l’alcool, alors il est assez difficile de le forcer sur cette chose. Les secondes passèrent, et l’influence se faisait plus nombreuse. Il soupira un instant, regrettant de ne pas avoir prit son temps.

Pour une fois, le roux s’était permis de se réveiller un peu tard, et de profiter allégrement de son week-end, comme il ne le faisait que rarement. Autumn était sortie quand il s’était enfin levé. Étrangement, elle ne s’était pas vengée sur celui-ci, elle ne l’avait pas réveillée brutalement comme il le faisait quand elle trainait trop. Les filles étaient vraiment étranges. Il n’avait mangé qu’une pomme, avant de s’enfermer dans le balcon qui donnait sur une partie de la ville, et de s’adonner à son activité matinal préféré. Son paquet de clopes, toujours posé à moins de 20 centimètres de la porte vitrée qui menait au balcon. En caleçon, certes, monsieur s’autorisait tout, mais habité au dernier étage procurait pas mal d’avantages. Il avait rendez-vous à vingt-et-heures, alors il s’était prélassé toute la journée, sans l’ombre d’une quelconque gène, peinard. Ça n’arrivait pas souvent pour tout vous dire, alors il en profitait un max, au lieu de rester fixer sur son pc ou enfermer dans son salon, hypnotisé par un de ses nombreux films préférés. Il avait juste la flemme de sortir de chez lui, son balcon lui suffisait amplement, il était suffisamment large pour être utiliser. Profiter de petits rayons de soleil sur un siège allongé, son casque sur la tête, s’en était presque jouissif pour un gosse de dix-neuf ans qui ne fait que bosser. Mais passons. Ce n’est que vers vingt heures qu’il se décida à prendre une douche – froide, faut préciser - et de se fringuer pour retrouver sa « copine », son actuel béguin, ect. Comme dirait la majorité de la population. Justice, lui, il l’appellerait juste par son prénom, c’est tout, pour éviter les ambigüités. Il ne s’était pas fringué pour aller dans un bal, non, ce n’était pas l’évènement du siècle. Il s’était habillé normalement, de sa chemise immaculée, et de son jean violacé particulièrement moulant. Il laissa ses cheveux encore mouillés, séchés tout seul, sans les peigner. Tant pis si sa chevelure flamboyante s’ébouriffait, il ne s’en soucia à peine. Son portable dans la poche, des écouteurs sortant de sa poche pour aller directement vers ses oreilles, et il quitta l’appartement mal rangé, redevenant sans-vie, comme le premier jour.

Justice ne cessa de fixer ce verre – à moitié plein - constellé de petites bulles qui redescendaient, puis remontaient à la surface avant de s’éclater. Il enroula sa main sur le verre, et s’apprêta à flancher devant la tentation. Enfin, c’était juste avant d’entendre une voix hésitante, prononçant son prénom, surement la personne n’était-elle pas très sûr de son identité. Mais cette personne avait juste. Il pivotait, l’air de rien. Son regard parcouru rapidement l’entourage inconnu de gens, avant de reconnaitre un visage plutôt familier.

« Oh, Jesse ! » Se surprit-il à dire.

Pour tout dire, cela faisait une bonne petite semaine que le roux ne l’avait plus revu. Jesse, cet italien d’un an de plus que lui, du moins officiellement. Le visage s’était brusquement détendu, ravi de pouvoir enfin parler un peu – et de ne plus penser à ce fichu verre -. Il pouvait considérer sa relation avec le grand brun comme celui de simples amis – oui, oui, il s’entendait plutôt bien avec lui – même si il le soupçonnait d’autres choses, m’enfin là, n’est pas le problème. Il ne s’était pas ramené ici pour réfléchir.

« J’mattendais pas à te voir ici, qu’est ce qui te ramène ici ? » Lui avait-il demandé, avec la gaieté qui caractérisait Justice. « Moi ? J’attend quelqu’un… qui aura bientôt vingt minutes de retard. »

Le grognement fût sorti et que déjà, une silhouette féminine se distingua dans le bar – surtout parce qu’elle n’était pas inconnu au roux – et approcha les deux garçons. Eclairée par les lumières tamisées, elle ne semblait pas se soucier de son retard. Justice non plus. Il délaissa donc le garçon un court instant et quitta son siège avant de s’avancer vers la demoiselle. Il lâcha un simple :

« T’es en retard Odessa. »

Avant d’enrouler son bras autour des hanches de la belle, l’attirant à lui, et de lui rouler le patin du siècle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 334
Love Informations


MessageSujet: Re: HIT YOU, HATE YOU. ✝   Dim 5 Fév - 19:05

Spoiler:
 

Les week-ends de Jesse n'étaient pas souvent les même que ceux des autres étudiants de sa fac. Cela arrivait qu'ils aient à travailler, ayant tous ou presque leur majorité, cependant c'était plus rare qu'il y en aient qui aient à travailler sous les yeux de son tyran de père. Était-il possible d'être autant papa gâteau et limite esclavagiste à la fois ?
Bref, samedi en début de soirée, après avoir passé une bonne partie de sa journée au garage, Jesse n'en menait pas large. Comme d'habitude il avait fini plein de cambouis et sentait l'essence. Naturellement, la première chose qu'il fit en rentrant chez lui fut de prendre une bonne douche chaude histoire de délier ses muscles qui avaient travaillés plus tôt. Il traina un peu sous l'eau, réfléchissant à ce qu'il pourrait bien faire de sa soirée, n'ayant nullement envie de rester à ne rien faire chez lui. Hors de question, il avait plutôt envie de sortir et profiter de sa soirée pour s'amuser un peu.
Maintenant, il ne restait plus qu'à trouver quoi faire exactement. Une fraction de seconde, il eut envie d’appeler Odessa pour lui proposer une virée en ville, mais il se retint de justesse, son portable à la main en se rappelant qu'elle avait un rendez-vous ce soir. Il soupira en se frottant le visage de l'autre main, légèrement dépité sans qu'il ne sache vraiment pourquoi.

Il avait toujours la possibilité de proposer quelque chose à d'autres connaissances, mais ce soir là, sans façon. Il s'habilla donc en vitesse, et sortit de chez lui sans réfléchir, se laissant lui même la surprise de sa destination.
A cette époque de l'année, les nuits étaient bien fraîches et il se félicita mentalement d'avoir pensé à prendre une veste, ce qui n'était pas toujours le cas. Il passa quelques minutes parmi les rues encore bien fréquentées d'Eldytown avant d'apercevoir à travers la vitre d'un bar une personne qui ne lui était pas inconnue (ou du moins, il pensait que c'était lui).
Un rouquin qu'il 'côtoyait' au lycée et qui attirait particulièrement son regard, contre son gré. Il s'appelait Justice et avait un an de moins que Jesse et était sexy en diable. Du moins du point de vue biaisé et pleins d'étoiles dans les yeux du brun. C'est donc comme un papillon vers un lampadaire qu'il entra dans le bar ou il se trouvait.
Même si il n'avait plus l'air tout à fait sombre et la mine un peu sombre de quelqu'un qui attendait depuis un moment, il le trouvait quand même plein de charmes.
Le jeune homme secoua la tête troublé par ses pensées : ce n'était pas le moment de fantasmer, bon sang !
Quoi que, ce devait être trop tard car il devait surement déjà rougir, donnant une couleur de pêche à sa beau basané, même en hiver. Se raclant la gorge, il essaya de regagner son calme et demanda ensuite d'une voix incertaine :

« Justice ? »

Heureusement, il eut bon sur la personne, car ce fut bien le visage espéré qu'il vit lorsque que l'autre posa son regard sur lui. Étrangement, voir qu'il avait l'air content de le voir mit du baume au cœur du brun et fit naitre un sourire rayonnant sur ses lèvres rosées. Justice lui demanda tout de suite pourquoi est-ce qu'il se trouvait ici, mais n'ayant en fait aucune raison particulière, ou du moins autre que 'Parce que je voulais voir si c'était vraiment toi', il répondit simplement :

« Je me promenais et j'ai atterrit ici finalement », sourit-il avant d'enchainer : « Et toi ? »

Et c'est après avoir demandé ça que Jesse apprit que l'autre étudiant attendait quelqu'un. Il pria pour que ce ne soit pas un rendez-vous en bonne et due forme. Même si dans sa tête savoir qu'il avait quelques instant en tête à tête avec Justice lui faisait danser mentalement la samba, il afficha tout de même un sourire désolé et contrit de circonstances lorsque quelqu'un vous avouait avoir poireauté depuis vingts bonnes minutes. Il allait d'ailleurs répliqué quelque chose lorsque le regard de son vis-à-vis se fixa derrière son épaule. Lui aussi, interloqué, suivit le mouvement et tomba sur... Odessa ! Il ouvrit de grands yeux et un simple « Odessa ? » totalement surprit sortit de ses lèvres.

Si il fut étonné, ce ne fut rien lorsqu'il vit le rouquin et sa meilleur amie se 'jeter' (de son point de vue) l'un sur l'autre et s'embrasser goulument. Il retint de peu sa mâchoire avant qu'elle ne tombe au sol. Il était en train de rêver n'est-ce pas ? Ou était-ce un cauchemars ?

Totalement dépité, il les lâcha du regard, ne pouvant pas les contempler plus longtemps et commanda un verre. D'alcool fort. Parce que si il s'enfuyait maintenant ça ferait trop suspect, alors il devrait vivre cette torture. Il eut envie de vomir alors qu'il s'entait son petit cœur émietter dans sa poitrine. Il aurait du rester chez lui finalement...

_________________


Spoiler:
 
Merci pour le vava cadeau Ambrinette ♥️ >this<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

HIT YOU, HATE YOU. ✝

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
Y a pas que le RP dans la vie
 :: Archives :: Anciens RP (+6mois)
-