Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Dim 5 Fév - 16:13

L'énergie est la clé du succès ♥

Que j'étais en pleine forme, la journée avait commencé très vite. En effet, j'avais mis mon réveil deux heures trop tôt, donc je me suis réveillé à 5h du matin au mieux de 7h. Au début, j'ai failli envoyer valser mon réveil par la fenêtre puis vu le temps qu'il faisait autant en profiter. Il neigeait, ce qui était assez étonnant comme nous étions en début de mois de Février. Je gonflai légèrement les joues et louchai sur le tas de neige qui s'étendait comme un manteau blanc sur toutes les maisons, sauf qu'il n'était pas chaud mais gelé.

Je souris et m'habillai de mon uniforme à la vitesse grand V puis dévallai les escaliers dans un élan énergique. Arrivé à la cuisine, je pris rapidement une tasse de Nesquik accompagné d'une tartine de Nutella en trépignant légèrement sur place. Je souris dans un élan de béatitude et enfiler mon manteau et sortit dehors. J'enfilai mes gants en laine, ils étaient tout doux et tout chaud. Hummm... Je sautillai dans la neige comme un enfant et attrapai de la neige sur la voiture de mon père pour la lancer sur le chat de la voisine en rigolant.

Toujours pas lassé, je fis un tour sur moi-même et tombé dans la neige. Le contact m'électrisa et je poussai un gémissement de froideur puis me relevai et tappotai mon pantalon pour faire tomber la neige qui s'y était accroché. Direction le lycée, rien de tel que d'arriver avant tout le monde pour profiter des avantages qui s'y rapportait.

Je marchai rapidement pour ne pas attraper froid. Il n'y avait presque personne dehors, à croire que c'était insurmontable pour le commum des mortels d'arriver plus tôt à l'école. Je reconnus quand même, que j'étais un boulet d'arriver aussitôt mais tant pis. Je suis comme je suis. En arrivant devant l'école, le gardien qui venait à peine de s'intaller me regarda d'un air louche en se disant "Ca existe des gosses qui viennent tôt à l'école ?" et je lui souris et sautillai vers la classe de mon premier cours de la journée, près à terminer mes devoirs que je n'avais pas fini...

Temps de Midi

Aujourd'hui, j'avais un super-longtemps de Midi étant donné que les autres étaient partis en excursion et que certains professeurs étaient absents. Joie suprême ! Je sortis du réfectoir après avoir fini mon déjeuner d'un air pas du tout comblé et me dirigeai en sautillant vers le magasin.
Enfaite, les dernières années tenaient un magasin pour récolter des fonds pour leur voyage de fin d'études. Ils vendaient des biscuits, des fruits, des crêpes, etc... et surtout des gaufres ♥ Toutes chaudes ! Je les adore, elles sont tellement bonnes !

Je souris d'un air admiratif en voyant la fil qui était presque innexistente et me glissai entre deux grands pour être le premier dans la fil. Je souris d'un air sadique et commandai, les yeux pétillants rien qu'à la vue de "MA" gauffre ! Dès qu'elle me la tendit, je l'attrapai d'un air égoïste et lui tendit l'argent avant de partir en courrant sans regarder devant moi, plus préoccuper par mon dessert ! Si alléchant...


Dernière édition par Jiro Minazuki le Ven 2 Mar - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Lun 6 Fév - 19:34

Cette nuit-là, Étienne avait dormi du sommeil du juste. Malheureusement pour lui, le restaurant tournait à plein régime, et lui avec. En temps normal, il n'aurait pas trouvé le temps de se plaindre, mais là, c'en était tout de même un peu trop, et quand l'alarme de son portable sonna, il ne put retenir un grognement sauvage, signifiant le réveil un peu trop difficile qu'il venait de subir. Enfin, il se rendormit presque aussitôt, alors ce n'était pas bien grave, surtout que lorsque sa mère vint le réveiller une seconde fois, il n'avait aucun souvenir d'avoir entendu son portable, qui était pourtant resté dans le creux de sa main droite. Il observa la femme qui l'avait mis au monde avec un heure surpris : quelle heure était-il ? Comment avait-il pu se rendormir ? Cela ne lui arrivait pour ainsi dire jamais, jamais... Jusqu'à ce jour.
L'adolescent sorti du lit en furie, passant devant sa mère qui attendait probablement une marque d'affection quelconque. Etienne n'y fit pas attention, du moins pas avant d'avoir vu l'heure : sept heures et cinq minutes, bon, il avait encore un peu de temps. Il revint en arrière de quelques pas, pour déposer une bise sur la joue de sa mère, avant de repartir rapidement vers la salle de bain, verrouillée. Eh oui, c'est pour cela qu'il se levait plus tôt ! À sept heures tout le monde était levé dans la maison et l'unique salle de bain était prise d'assaut... Bon, pas le choix donc, l'adolescent descendit à la cuisine où sa mère avait préparé le petit déjeuner.
Un sourire plus tard, je commençais à engouffrer les pancakes en regardant la chaîne culinaire branchée quasiment 24/24 sur la petite télévision de la cuisine. L'adolescent détestait ces émissions, considérant qu'ils prenaient toujours les gens pour des demeurés, alors que c'était surtout parce qu'il était issu du métier de la cuisine, et que donc il connaissait plus de choses dessus que la plupart des gens qu'il trouvait ça idiot, mais en fait, ces émissions faites par des professionnels pour un public débutant étaient d'une qualité tout à fait remarquable.

Étienne avait finalement eu l'opportunité d'accéder à la salle de bain, il avait tout juste le temps pour une douche rapide, avant de prendre le chemin du lycée. Enfilant ses rollers et agrippant sa besace, il était parti à vitesse grand V vers son établissement, il roulait sur les routes déneigées, essayant de maîtriser son allure pour ne pas avoir de mauvaises surprises et éviter de tomber, et finalement était arrivé à bon port, songeant qu'il rentrerait à pieds le soir venu.

Les cours avaient été tous aussi barbants les un que les autres et en plus, ce jour-là il devait aider le club de cuisine pour vendre des viennoiseries au magasin du lycée... Ah, quel ennui... La cuisine le suivait partout. Étienne n'avait pas pu cacher très longtemps le fait qu'il travaille au restaurant de ses parents, si bien qu'on l'avait inscrit d'office dans ce club. Malheureusement pour lui, ses talents culinaires avaient été reconnus et il avait été « instrumentalisé » depuis ce jour. Oui, pour Étienne c'était réellement un calvaire de devoir toujours cuisiner pour les autres.
Enfin, au moins, ça lui valait le fait d'être plutôt populaire dans sa classe, c'était déjà pas si mal pour lui. Et puis, l'idée que des personnes de sa classe dépendent de lui était au final assez agréable...

Étienne marchait donc vers le magasin en apportant de nouvelles délicatesses sucrées de sa production quotidienne, des viennoiseries encore chaudes malgré le froid menaçant, quelques biscuits enrobés de chocolats et un énorme gâteau. Fier de son travail, l'adolescent portait le tout à bout de bras sur une énorme plaque de cuisson. Il n'avait pas trouvé d'autres moyens de tout transporter depuis le début de l'année scolaire et en fait, il était maintenant connu pour arriver avec sa grande plaque sur laquelle plein de bonnes choses étaient posées.


« Attention ! »

C'était une jeune fille du magasin qui avait crié, voyant de son poste Jiro s'avancer dangereusement vers Etienne sans avoir l'air de s'arrêter.
Par réflexe, l'adolescent s'était décalé et vit le garçon qui avait failli renverser tout son plateau. Il ne souhaitait même pas imaginé dans quelle colère cela l'aurait mis...

« Hey, fais attention, regarde devant toi ! »

Il n'était même pas sûr qu'il l'ait entendu, mais soit, Étienne avait sa livraison à faire, et vite, car la bonne odeur des viennoiseries chaudes avaient attiré plus d'une narine et le magasin se retrouverait bientôt bondé...

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Dim 26 Fév - 0:12

Quand l'ovni m'évita de justesse, je compris que j'avais eu chaud.

« Hey, fais attention, regarde devant toi ! »

Encore un névrosé des martiens qui essayent de capter des ondes psychiques ou autres grâce à des ordes de métal. Le tout ne servant strictement à rien car même s'il y avait une intelligence supérieure dans l'univers, je crois qu'elle ne serait pas attirer par un objet, qui plus est du métal. C'est froid et dur, tout ce que je déteste. Je soupirai.

Petit à petit, je revins quand même à moi-même, car tout avait été très vite et assez floué donc je me demandais un peu qui était ce garçon et ce qu'il transportait. En pile énergique du lycée, je me devais de le découvrir même si ça avait peu d'importance pour les autres. Il était plus grand que moi ~malheur~, je suis toujours le plus petit, quel ennui. Des cheveux et des yeux sombres, le teint blanc mais quand même un peu bronzé, après tout on est en hiver. A part pour les gens qui font du banc solaire (faudrait que j'arrête les rimes), mais bon on s'enfichait un peu. Il portait un énorme bac en métal bien sûr, ce qui n'était pas de l'artilerie pour joindre les martiens, surmonté d'un convercle assorti.

Il allait au magasin, donc patisseries etc, bac immense, l'air essouflé et les joues rosés par la chaleur. Tic Tac Tic Tac, un moment de réflection me submergea jusqu'au moment où je compris enfin ! Il était le cuisiner, boulanger, patissier, enfin je savais pas ce qu'il fait mais il transportait à manger. Je m'approchai discrètement d'un pas et attendit impatient qu'il ouvre le couvercle. La jeune fille n'arrêtait pas de parler, quelle était agaçante celle-là ! Puis finalement, il se décida à ouvrir le couvercle et à réveler au monde entier et surtout à moi, le contenu du bac. Des... viennoisiers *o*

Oh my god, mais des tas et des tas ! Toutes chaudes sortant du four, je lachai immédiatement ma gauffre que j'envoyai de panier dans la poubelle *hé oui, membre pour la propreté de l'école* et courrut vers lui, je pris appui sur la chaise juste derrière et lui et m'élançai pour atterir sur ses épaules. Espérant ne pas lui avoir briser une cervicale, on n'est jamais trop prudent, pourtant je suis un poids plume. Léger comme l'air, m'envolant dans les aires comme un papillion sortant de sa chrysalide, un jour de rosée, oui bon je m'emporte un peu dans mes délires et revint à la réalité qui était bien plus attractive que la vie non pas passionante du chenil puis d'un papillion.

Mon coeur battait à 1000 à l'heure et mes joues devennaient de plus en plus rouge. Mais, on se demande pourquoi avoir sauté sur les épaules du garçon ? La file était maintenant immense, je n'en aurai surement pas eu mais voilà, rien de tel que d'essayer de soudoyer même de façon violente, le propriétaire initial de la marchandise. J'appuyai mon coude dans ses épais cheveux sombres et tirer de l'autre main sur sa joue gauche.

« Je sais qu'on se connait pas, enfin pas encore ou peut-être jamais. Mais je suis un grand fan de tout ce qui est gourmandises du magasin et je découvres que c'est toi qui les réalise. Je sens que je vais te coller maintenant. Je suis en pleine admiration mais je pourrai avoir une viennoiserie s'il-te-plait » dis-je en forçant un peu sur le ton enfantin.

La jeune enquiquineuse qui voyait la scène s'approcha et mis les mains sur les hanches.

« Jiro Minazuki en 1ere au lycée, connu pour avoir rejoint une grande partie des clubs que propose notre établissement, amateur et un des fidèles clients de tes patisseries. T'as eu ta gauffre aujourd'hui Ouste ! »

Je souris en effectuant un V de la victoire devant ses yeux et m'agitai un peu.

«Non elle est tombé par terre T.T Sans faire exprès, je suis déçu.... »


Dernière édition par Jiro Minazuki le Ven 2 Mar - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Dim 26 Fév - 14:19

L'adolescent avait tout de même eu chaud, à cause du petit imbécile qui ne regardait pas où il allait, si jamais son plateau était tombé, cela l'aurait mis dans une telle rage qu'il aurait sûrement fallu le mettre sous anesthésiant pour qu'il cesse de bouger et surtout de mordre. Heureusement, rien de tout cela n'était arrivé... Et Étienne avait préservé sa santé mentale, apportant son lot de viennoiseries au magasin. Évidemment, il était toujours aussi bien accueillit, il pourrait avoir deux heures de retard qu'on l'accueillerait tout de même comme un héros. Les viennoiseries de l'adolescent se vendaient comme des petits pains, sans mauvais jeu de mot. En fait, même si pour le jeune Gladstone c'était énervant de devoir toujours faire la cuisine, il était tout de même plutôt content, même ravi de voir que le succès était si grand pour ses mini-œuvres pour la plupart briochées, mais rien qui pourrait le convaincre à continuer sur cette voie. Beaucoup de ses camarades le jalousaient pour ça, bon élève et aussi bon cuisinier, pâtissier, boulanger, en gros il avait déjà plusieurs pistes tracées pour lui, alors que d'autres étaient totalement dans l'impasse.

Enfin, toujours est-il qu'il avait donc fini sa mission, soulevant finalement le couvercle sous le compliment de la jeune fille, Cassie était son prénom, bavarde mais aussi très active pour le lycée, un peu l'anti-Étienne, ce qui fait que l'adolescent l'écoutait plus qu'il ne lui répondait, surtout lorsqu'elle le complimentai, il n'avait pas grand chose à ajouter, à part un petit sourire. Sourire qui s'en alla rapidement, alors qu'on l'attaquait dans le dos, non, on lui grimpait dessus, on lui sautait dessus. Étienne agrippa le plan de travail et parvint à rester debout, une douleur dans le dos lancinante et surtout un poids en plus sur les épaules. L'adolescent respirait fortement, ce n'était pas temps la douleur ni l'effort qu'il devait faire en portant l'inconnu, si tenté que ce soit un être humain en fait... L'adolescent se releva tout droit finalement, bon, oui, maintenant qu'il y faisait attention, il y avait deux jambes de chaque côté de sa tête alors c'était bien un humain qui lui avait sauté dessus.
Un humain dont l'espérance de vie venait de diminuer grandement, surtout avec la manière dont il le traitait.

Le garçon qui était sur les épaules de l'héritier des Gladstone se mit à parler, évoquant ses talents, il serait un fan fou furieux ? C'était bien possible de nos jours, mais il y avait des limites tout de même. Cassie prit la parole avec un air sévère, si seulement elle pouvait réussir à faire partir l'énergumène, mais non, cela ne fit qu'augmenter son agitation... Très bien.
Etienne attrapa les jambes du garçon avec une forte poigne et le fit basculer, il se retenait à son cou, il alla plus fort, mais rien n'y fit. Un singe s'était posé sur ses épaules. La honte suprême.


« Bon, Cassie. Je te prends un pain au chocolat, faut que je nourrisse mon macaque. »

L'adolescent fouilla dans sa poche pour en sortir un porte-monnaie, sur lequel la jeune fille posa une main.

« Tu rigoles, tu vas pas payer alors que c'est toi qui les fait... En plus pour que ce soit donné à Jiro, tu es vraiment trop gentil, moi à ta place je l'aurais envoyé paître.

- C'est bien ce que j'ai essayé de faire, tu sais, mais ce gamin a l'air plutôt doué pour s'accrocher... »

Il soupira un instant, avant de se saisir du pain au chocolat et d'une serviette en papier, quittant le magasin avec le garçon sur ses épaules, comme si c'était la chose la plus banale au monde. De toute façon, Étienne était comme ça, il n'aimait pas que l'on juge sur les apparences alors oui, il y avait un gamin avides de viennoiseries sur ses épaules, soit. Et de toute façon tout le monde oublierait ce petit événement dès le lendemain matin...
Après avoir passé la foule, l'adolescent tendit le pain au chocolat au jeune élève du lycée.

« Voilà pour toi, et ne t'avise pas à le manger sur mes épaules, t'as intérêt à descendre vitesse grand V, si je trouve ne serait-ce qu'une miette dans mes cheveux, tu vas passer un sale quart d'heure. »

L'adolescent n'était pourtant pas violent pour un sou, mais il voulait tout de même se faire respecter, après tout il serait bientôt majeur et adulte, alors là commenceraient les vrais problèmes et s'il n'arrivait pas à maîtriser un gamin maintenant, peut-être ne le pourrait-il jamais. Étienne avisa un banc un peu plus loin et alla s'y asseoir pour que le plus jeune puisse descendre facilement, il n'allait pas non plus lui demander de jouer les équilibristes car il était quasiment certain que cela se retournerait contre lui et son pauvre dos...

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Ven 2 Mar - 10:51

« Bon, Cassie. Je te prends un pain au chocolat, faut que je nourrisse mon macaque. »

Je le fusillai du regard même s'il ne le voyait pas et voulut répliquer ce que je pensais sur sa manière d'alien de se balader avec son plat tout brillant mais bon, il avait dit qu'il me prenait un pain au chocolat et mon appetit reprit un peu le dessus. Je souris de mes yeux brillants en regardant la fille qui préparait ma gourmandise. J'humectai mes lèvres et tombourinai légèrement mes talons contre la poitrine du jeune homme.

« Tu rigoles, tu vas pas payer alors que c'est toi qui les fait... En plus pour que ce soit donné à Jiro, tu es vraiment trop gentil, moi à ta place je l'aurais envoyé paître.

- C'est bien ce que j'ai essayé de faire, tu sais, mais ce gamin a l'air plutôt doué pour s'accrocher... »

La seule chose d'immature que je trouvai à faire à la fille qui commençait franchement à m'énerver, ce fut une langue et un signe de main vainqueur quand nous partîmes. Il prit ma gourmandise que je voulu prendre mais il la changea de place aussitôt. Je soupirai un moment en jettant toujours un regard envieux sur le pain au chocolat. Certaines personnes se retournaient sur notre passage mais je m'en fichais complètement de ces gens sans-vie dont le but primordial est d'avoir le plus d'amis sur Love-communication mais je ne leur ai jamais dit pour ne pas les vexer. Même si saurait été amusant !

« Voilà pour toi, et ne t'avise pas à le manger sur mes épaules, t'as intérêt à descendre vitesse grand V, si je trouve ne serait-ce qu'une miette dans mes cheveux, tu vas passer un sale quart d'heure. »

« Mais bien sûr, j'y crois. Je sais pas pourquoi mais ce n'est pas ton genre sinon tu n'aurais déjà pas payer pour moi et encore moins fais la moitié de la cour avec moi sur tes épaules non ? » dis-je avec ironie.

Je pris le pain au chocolat et le regardai avidement puis en faisant bien gaffe de ne pas laisser tomber des miettes puis mordit dedans. Il était encore tout chaud et le chocolat fondait dans ma bouche. Dès que je finis la première bouché, je souris longuement tellement que c'était délicieux et remordit une deuxième tout en surveillant où nous allions. Il arriva sur un banc en bois et je descendis avec agilité de ses épaules avant de sauter pieds joints du banc à terre. Je tournai à 360° avant de me retrouver face à Etienne comme il semblait s'appeler. Et je mordis une nouvelle fois. Je regardai mes empruntes de pas dans la neige puis relançai la conversation.

« Comment tu fais d'aussi délicieuses pâtisseries ? Elles sont encore meilleures que celles la boulangerie en ville ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Sam 3 Mar - 21:23

Se débarrasser de quelqu'un en le nourrissant, pour sûr Étienne était un adolescent qui avait de la suite dans les idées. Néanmoins ce que l'adolescent n'avait pas pris en compte, c'était que Jiro semblait être quelqu'un de particulièrement intéressé par SES viennoiseries, autant dire que lui en donnait une ne le calmerait pas forcément, bien au contraire en fait...
Mais soit, il valait mieux qu'il y en ait au moins un des deux qui soit satisfait dans l'affaire... Étienne avait donc marché jusqu'à un banc, traversant toute la cour avec ce jeune énergumène sur les épaules. Sûrement avait-il cherché à ne pas avoir une journée normale pour laisser l'adolescent l'embêter ainsi. Oui, car il fallait être clair, même s'il faisait preuve d'une grande patience, le jeune Gladstone cachait assez souvent bien ses pensées, et le fait qu'il ait menacé Jiro de lui démonter la face était aussi une façade car il faudrait quand même plus que l'embêter pour qu'il s'en prenne physiquement à quelqu'un.
Et à la fois heureusement et malheureusement, Jiro avait compris que c'était du genre à lever la main sur quelqu'un sans raison. Heureusement parce que cela confortait Étienne dans l'idée qu'il laissait une assez bonne image de lui dans ce lycée, malheureusement parce que si Jiro n'avait en aucun cas peur de lui, il n'était pas prêt de lui lâcher les baskets.

Étienne sourit à la remarque du garçon, il savait déjà que ses camarades lui feraient la remarque au prochain cours, évidemment, porter ainsi quelqu'un sur ses épaules ce n'était pas une chose qui se faisait souvent, ni même avec beaucoup de naturel. Mais l'adolescent trouva rapidement un banc pour s'asseoir et laisser descendre son passager clandestin, ce n'était pas qu'il était lourd, mais il pesait tout de même son poids... Une fois assis, le plus jeune descendit et sauta pour arriver face à lui, mordant dans la viennoiserie.
L'adolescent restait muet, observant son cadet avec attention, passant une main dans ses cheveux pour s'assurer qu'aucune miette n'y était tombé. Puis, finalement il écouta avec attention les paroles du garçon, qui le complimentait bien trop largement à son goût.


« C'est peut-être simplement que j'ai une bonne recette. » avait-il dit d'une voix calme et posée.

Il ne comptait pas se mettre en avant concernant un quelconque talent culinaire, certainement pas, même s'il devait avouer aimer l'odeur du pain et des viennoiseries toutes chaudes, il ne s'imaginait pas suivre cette voie. Non, il aimait avant tout la liberté et ne l'aurait sacrifiée pour rien au monde, il voulait avoir la liberté de choisir quelque chose qu'il avait envie de faire et non pas qu'il avait la capacité de faire. Tout simplement.
Un petit sourire en coin apparut sur les lèvres de l'adolescent, alors que lui-même s'amusait avec la neige, y plantant le talon pour la chasser doucement.


« Mais si tu les aimes tellement je peux t'engager dans ma cuisine. Plus on récolte d'argent, plus le voyage scolaire se déroulera dans un pays éloigné, et puis, ça ferait monter ma côte de popularité d'un bond. »

L'adolescent sourit encore plus à cette idée, comme s'il avait besoin de ça... Mais il valait mieux se cacher derrière des phrases stupides de ce genre, et puis, le début était vrai : si Jiro se mettait à l'aider il pourrait produire plus et le voyage serait plus intéressant, depuis le temps qu'il rêvait de voyager...

« Qu'en penses-tu ? En travaillant avec moi, tu pourrais avoir quelques viennoiseries gratuites... »

Savoir comment appâter le client, une affaire de famille chez les Gladstone et Etienne ne trompait pas ses gênes, ses parents l'avaient malgré tout bien éduqué. Il eut une fois encore un léger sourire en observant le garçon.

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Dim 4 Mar - 18:49

Je finis sa gauffre et lançai le papier qui l'enrobait, il y a encore moment dans la poubelle qui était toute proche. Puis il se frottai les mains d'un air satisfait avant de reporter son attention sur Etienne qui s'amusait lui aussi avec la neige. C'est vrai que c'était fort tentant, la neige, c'est un peu comme une sorte de fruit défendu, on aimerait ou on aime y mordre dedans puis finaleemnt on se rend compte que c'est chiant et qu'on aimerait qu'elle disparaisse. Je plongeai ma main droite dans ma veste noire et en sortit une paire de gants gris en laine. Je les enfilai rapidement, ils me donnaient déjà bien plus chaud. Autre chose qui m'amusait, c'était la fumée qui sort de nos bouches quand il gèle, on a l'impression d'être de petis cheminés mais on dégage aussi une sorte d'aura rassurante et de chaleur.

« C'est peut-être simplement que j'ai une bonne recette. »

Je le regardai avec attention, éspérant qu'il m'en dirait plus sur sa fameuse recette. Il consulta d'abord l'écran de son portable. J'avais encore le temps mais il ne fallait pas que je sois en retard au cours de lecture sinon la présidente allait encore m'insurger de reproches : "T'es toujours en retard !" etc... Vraiment, ce n'est pas à la minute près quand même. Je soupirai antérieurement avant de me reposer des questions sur sa fameuse recette qui semblait valoir de l'or.

« Quelle recette ? Vas-y raconte ! » dis-je en trépignant sur place.

Il sourit en me voyant me torturer l'esprit.

« Mais si tu les aimes tellement je peux t'engager dans ma cuisine. Plus on récolte d'argent, plus le voyage scolaire se déroulera dans un pays éloigné, et puis, ça ferait monter ma côte de popularité d'un bond. »

Je n'y avais pas pensé. Premièrement, je ne serais plus obligé de dépenser tout son argent dans des patisseries et deuxièmement, je recolterais de l'argent pour le voyage de fin d'année. C'est vrai que les autres années, c'était pas terrible, c'était une des raisons pour laquelle je m'étais inscrit au comité d'organisation du voyage, comme je n'avais déjà pas assez à faire mais ça ne l'ennuyait pas. Je sortis de sa poche une rangée de pillules et en défit une avant de l'avaler sèchement.

« Tiens oui ! C'est une bonne idée ! Ca fera monté ta cote de popularité ? Humm... alors comme ça on fait l'ascension du lycée ? »

Je souris en pensant à lui-même, je jouissais d'une côte de popularité assez bonne en raison de mes multiples fonctions au sein du lycée. Même si j'avais l'impression qu'il réalisait une sorte de PUB en direct, ça ne me dérangeait pas et je m'approcha du garçon.

« Qu'en penses-tu ? En travaillant avec moi, tu pourrais avoir quelques viennoiseries gratuites... »

Mes yeux s'illuminèrent et je serai les points en les agitant.

« Owiiiii !! On commence quand ? »



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Mer 7 Mar - 18:50

L'adolescent souriait, il était si facile de berner les plus jeunes, mais tout de même, il devait se montrer adulte et ne pas trop en faire non plus, même si sa prétention risquait de prendre le dessus à n'importe quel moment. C'était tout de même amusant de voir qu'il avait réussi à intriguer le garçon... Le plus difficile pour lui était tout de même de jouer ce rôle... Étienne voulait paraître intéressant et surtout assez cool pour pouvoir lui parler ainsi...
Jiro mordait complètement à l'hameçon, c'était parfait, cela lui ferait un alibi de plus et dans le même temps, cela lui permettrait sûrement de passer moins de temps en cuisine, à condition que ce garçon l'aide réellement et ne soit pas toujours dans ses pattes, ce qui était tout de même à redouter. L'adolescent releva la tête avec un air sérieux.

« Je compte aller dans une bonne école, quelle qu'elle soit, alors ce que je fais au lycée est assez important, mes résultats, mes appréciations, le dévouement. Mon dossier doit être impeccable. Alors oui, si je peux être populaire auprès des élèves et des professeurs, ce sera parfait. »

Il y avait du vrai dans ce qu'il disait, il voulait avoir un dossier béton pour pouvoir entrer n'importe où après, mais il voulait surtout qu'on le laisse tranquille et cela passait par se faire bien voir d'un peu tout le monde afin de ne pas trop attirer l'attention.

« Je ne pense pas que l'on puisse commencer à n'importe quel moment, pour le moment j'ai accès aux cuisines quand je veux, mais tu seras ensuite sous ma responsabilité alors je pense qu'il y aura des horaires d'accès pour toi. Et surtout... »

Le jeune Gladstone attrapa un carnet dans lequel il écrivit quelques notes avant d'en déchirer la page et de la tendre au garçon.


« Il n'est pas question que tu commences à travailler avec moi sans connaître les rudiments de la cuisine. Voici quatre livres à étudier, tu peux les trouver à la bibliothèque de la ville. Tant que tu ne l'as pas fait je ne pourrais pas t'accepter. »

Et là, il était vraiment sérieux, car ils n'étaient pas là pour plaisanter, ils n'allaient pas faire des pâtisseries du dimanche à manger en famille ou encore préparer un pique-nique, rien de tout cela, ils allaient cuisiner pour vendre, alors ils ne pouvaient pas faire n'importe quoi. Surtout que l'insouciance du plus jeune était un peu ennuyeuse, il ne voulait pas laisser les choses mal se passer sinon, plutôt que faire monter sa côte de popularité, elle allait descendre en flèche.

« J'espère que tu comprends. »

L'adolescent fit un sourire histoire de le rassurer un peu. Il ne voulait pas non plus l'effrayer ou le dégoûter, mais s'il pouvait le responsabiliser un peu c'était aussi bien... Après tout, le jeune Gladstone n'avait pas eu la chance d'avoir un frère ou une sœur, pas même un cousin... Aucune famille sur qui compter et à protéger, peut-être que c'était ce qu'il cherchait en proposant tout cela à Jiro. Après tout, s'ils se mettaient à travailler ensemble, ils devraient sûrement beaucoup se voir...

« Alors, toujours partant ? »

Il se leva lentement pour faire face à son camarade de lycée, avant de lui tendre la main.

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Lun 9 Avr - 10:52

« Je compte aller dans une bonne école, quelle qu'elle soit, alors ce que je fais au lycée est assez important, mes résultats, mes appréciations, le dévouement. Mon dossier doit être impeccable. Alors oui, si je peux être populaire auprès des élèves et des professeurs, ce sera parfait. »

Nyah, Nyah... On allait déjà bien s'amuser, un accro-perfectionniste qui pensait plus à son bulletin et son avenir qu'à vivre dans le moment présent. Simplement, rien qu'à un coup d'oeil à sa façon de parler et son attitude me disait qu'il devait avoir des connaissances certes mais pas beaucoup d'amis. Pour ma part, je m'en préoccupai peu. L'idée d'être entouré en permanence d'amis me donnait l'envie de vomir. Etre seul, c'est parfois si reposant et amusant alors que pour moi qui suit hyper-actif, ça ne devrait pas être le cas et pourtant ça me plaisait. J'arrêtai de penser à ces choses-là et acquiesçai d'un air ennuyé en me disant que ce n'était surement pas fini.

« Je ne pense pas que l'on puisse commencer à n'importe quel moment, pour le moment j'ai accès aux cuisines quand je veux, mais tu seras ensuite sous ma responsabilité alors je pense qu'il y aura des horaires d'accès pour toi. Et surtout... »

Mon dieu, ça commençait déjà à plus ressembler à un camp militaire qu'à autre chose. Je pensai en mon fond d'intérieure qu'il faudra lui dire un peu plus tard. Mais découvrir les secrets de la pâtisserie qui remonte au temps même de la préhistoire me donnait une sensation d'excitation et de douceur. Han, rien qu'à penser aux MERVEILLES que j'allais goûter, je trépignai sur place. Il sortit à ce moment là un carnet. Pitié, pas une liste longue de 20 pages à étudier !

« Il n'est pas question que tu commences à travailler avec moi sans connaître les rudiments de la cuisine. Voici quatre livres à étudier, tu peux les trouver à la bibliothèque de la ville. Tant que tu ne l'as pas fait je ne pourrais pas t'accepter. »

Pan . . . Et voilà, je viens de recevoir l'ordre suprême qui m'ennuyait au plus haut point. 4 livres en plus ! Si j'arrivais à en lire un, ce serait un exploit pour une personne comme moi. Où je pourrai lire en courant ! Ça m'aiderait peut-être à me concentrer et à me faciliter les choses, puis je ferrai deux choses à la fois mais était-ce vraiment possible ? Et c'est là que je compris que je pensai à des choses qui n'avait rien à avoir avec le moment actuel, un peu comme d'habitude. Je soupirai et écoutai d'un air lasse. Il semblait très sérieux.

« J'espère que tu comprends. »

Je le regardai dans les yeux.

« Han... Ça à l'air dur tout ça ! Est-ce vraiment nécess.... Okey c'est bon, je vais les apprendre ! » dis-je en me rattrapant au dernier moment.

Je savais que si je disais encore un mot négatif, il allait me sermonner longuement. Je fis une mine boudeuse et il sourit. Ravi surement d'avoir produit un effet de supériorité. Avec sa taille, il agissait un peu comme un grand-frère. Ce que je n'avais pas, je croisai les bras remarquant qu'il faisait très froid dehors et attendit la suite d'un air impatient. Suppliant mentalement Etienne pour que nous rentrions à l'intérieur.

« Alors, toujours partant ? »

Je levai les yeux et regardai sa main tendue. Je lui fis un regard qui voulait dire "Sérieusement ?" et en louchant vers sa main, je finis par accéder à sa demande et lui serrai la main rapidement. Trouvant cela très embarrassant de faire cela au milieu de la cour. Et à mon tour, je souris joyeux.

« Bah oui ! C'est sûr ! »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   Sam 12 Mai - 12:06

Et voilà, il venait d'embrigader un jeune disciple pour sa cause, parfait. Peut-être qu'avec un peu d'aide, ce travail lui paraîtrait moins pénible, mais il n'en était pas si sûr, car le problème était surtout de savoir si cela pourrait durer. L'adolescent avait donné des consignes claires, mais évidemment, il fallait encore que Jiro s'emploie à réellement les respecter et ça, Etienne ne pouvait pas le savoir avant que le plan soit mis à exécution.
De toute façon, au pire, il ne lisait pas les livres et dans ce cas il serait juste bon à lui passer les ingrédients, ça irait comme ça. Mais quitte à faire bien les choses, autant essayer de le former par la même façon, même s'il doutait quand même que ça ne viendrait pas comme ça, mais bon, après tout.

Un sourire apparut sur ses lèvres quand Jiro accepta en me serrant la main. C'était peut-être un acte trop concret, mais cela me semblait une bonne façon de conclure ce pacte, ce contrat entre nous. Et maintenant que j'avais mis au clair la théorie, il fallait bien parler un peu de la pratique tout de même, sinon, cela n'aurait plus rien d'intérêt, il le savait.


« Très bien, alors suis-moi, il nous reste un peu de temps. »

Il fallait quand même vérifier les intentions du petit singe, parce que sa façon d'aimer les viennoiseries pourrait vite devenir désavantageuse s'il n'était pas capable de l'aider à côté. Et pour voir s'il était vraiment préparé pour ça, quoi de mieux que de lui montrer son royaume ?
Et royaume, c'était un mot sans grande importance, être roi de quelque chose de minable, il n'y avait pas de quoi être fier. Les cuisines du lycée avait beau être bien équipées, elles n'en restaient pas moins délaissées, il n'y avait bien que l'adolescent pour les utiliser. C'était idiot, tant de potentiel et personne pour en profiter...

L'adolescent marchait à une allure soutenue tout en faisant attention à ce que le plus jeune le suive. Pas question qu'il s'échappe, surtout que si la sonnerie retentissait, il aurait bientôt une trop bonne excuse pour s'en aller. Enfin, ils parvinrent au sésame. Étienne composa le code d'entrée de la sortie de secours, ils rentreraient par l'extérieur, c'était ce passage qu'il utilisait pour livrer. Il ouvrit la porte et entra avant de laisser Jiro faire de même. Il alluma la lumière.


« Fermes la porte s'il te plaît. »

Devant eux se trouvait la cuisine tout équipée du lycée, au mur diverses recettes et photos. Il planait encore une bonne odeur, celle des viennoiseries qu'il venait d'apporter. Se retournant vers Jiro, il eut un nouveau sourire.

« Voilà l'endroit où tu viendras cuisiner, cette bonne odeur doit décupler ton envie, non ? »

Avec un peu de chance, il mordrait vraiment à l'hameçon, et sinon... Sinon, Étienne aviserait, après tout il voulait juste rendre sa routine un peu moins monotone...

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma tendre gauffre ♥ [PV: Etienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
Y a pas que le RP dans la vie
 :: Archives :: Anciens RP (+6mois)
-