Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 Fan? Me faites pas rire... [Pv Jesse Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 509
Age : 25
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Fan? Me faites pas rire... [Pv Jesse Evans]   Mar 14 Fév - 20:36

C’était un samedi matin des plus calmes dans la maison familiale des Farwell. Comme d’habitude les parents dormaient à poings fermés pour récupérer de l’épuisement de la semaine tandis que la fille faisait de même bien qu’elle n’avait pas de fatigue à rattraper, elle. Ethan ouvrit ses mireilles aux alentours de 9h, la maison était alors plongée dans un silence apaisant qui ne donnait qu’une envie à l’adolescent : s’évader en ville avant de commencer son tour de travail, aux douze coups de midi. Il petit déjeuna alors tranquillement avant de s’habiller. Il se vêtit d’un t-shirt violet représentant le logo blanc de son ancien groupe de musique, Moonlight, soit un croissant de lune qui capturait selon l’adolescent à l’époque l’éclat d’une étoile. Tant de bons souvenirs avec son groupe qu’il avait brisés pour une fille… Aujourd’hui encore il s’en voulait, il regrettait ce bon temps. Secouant vigoureusement la tête de droite à gauche, il mit au-dessus son éternelle veste en cuir noir qu’il orna d’une croix gothique rouge, objet qu’il considérait un peu comme un porte-bonheur et qu’il n’avait jamais quitté. En bas, il portait un jean grisé un peu déchiré avec une ceinture à clous noire qui laissait tomber une petite dizaine de chainettes sur sa hanche droite. Pour finir, il portait une paire de boots noirs toutes simples et pratiques. Avant de partir, il mit une écharpe écossaise noire et blanche au cas où la fraicheur du samedi matin viendrait à l’agresser.

Le jeune homme à la chevelure flamboyante utilisa son scooter pour venir en centre ville où il stabilisa le véhicule au niveau des places pour vélos, y mettant une chaine pour ne pas se le faire voler avant d’entamer son petit lèche-vitrine matinal. Bien évidemment il ne rencontra pas énormément de gens de son âge sur son chemin et finit même par se faire remarquer au milieu de la maigre foule d’adultes qui le dévisageaient d’un regard hautain. Hé oui, il arborait la tenue du parfait délinquant, celle du petit rockeur rebelle. Le regard des autres lui importait peu, du moment qu’ils ne connaissaient pas son passé et lançaient des rumeurs abracadabrantes à son sujet. Non, il préférait largement fuir cet endroit maudit, le lycée, où les autres le jugeaient sur son passé et pas pour ce qu’il était vraiment.

Soupirant, le jeune homme au regard noisette pénétra dans la boutique d’un disquaire et croisa son reflet dans un miroir mural. Là, il eut comme un flash-back. Cette tenue, c’était presque la même qu’il portait 5 ans auparavant, lors d’un de ses concerts avec son groupe. Bien évidemment il avait grandit et avait dût changer une bonne partie de sa garde robe depuis cette époque, cependant, ses goûts, eux n’avaient pas changé. La tenue qu’il portait donc aujourd’hui était à s’y méprendre la même qu’il y a une demi décennie. Il sourit à son jumeau dans le miroir, appréciant agréablement de se sentir rajeuni. C’était comme si son état d’esprit de l’époque remontait à la surface et le rendait plus fort. Il était heureux et fier de porter ces vêtements aujourd’hui, dans ce disquaire, où il venait s’enquérir des dernières nouveautés musicales, en particulier concernant le rock et le métal.

Se baladant aisément dans les rayonnages du disquaire qu’il connaissait par cœur à force de le côtoyer tous les mois depuis des années. Il fit d’ailleurs un signe amical au gérant qui le reconnu de suite avant d’aller droit vers ses rayons favoris. Il observa attentivement les jaquettes des CDs qu’il avait déjà écouté et qui ressortaient sous forme de best of. Le jeune homme regardait un nouveau CD qu’il s’apprêtait à écouter quand il cru entendre quelqu’un prononcer son nom. Etonné, il haussa un sourcil, les yeux balayant la salle dans laquelle il se trouvait à la recherche de celui qui l’avait appelé. Qui pouvait bien le connaitre et faire les boutiques un samedi matin à une heure pareille ? C’est que la voix semblait jeune en plus, douce et enthousiaste.

Étrange…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 334
Love Informations


MessageSujet: Re: Fan? Me faites pas rire... [Pv Jesse Evans]   Ven 9 Mar - 0:20

Ce matin là, Jesse avait tout de suite compris que sans un vrai électrochoc, il aurait la tête dans le brouillard toute la journée. La soirée de la veille avait été éprouvante et il avait du enchaîner, juste après son cours de capoeira qui lui avait causer quelques courbatures et l'avaient rendu fourbu, quelques heures au garage, parce qu'il avait sois disant pris du retard. Sans compté son hypothétique grâce matinée du samedi qui venait d'être morte-née à cause de la promesse qu'il avait fait aux autres membres de son club de danse de trouver de la musique pour leur chorégraphie. Trouver la musique pour leur chorégraphie qu'ils inventerons samedi.
Oui, s'y prendre à la dernière minute, ça lui arrivait. Surtout que si il ne trouvait pas dans la matinée, personne n'aurait pitié de lui. Ce qui expliquait le fait qu'il soit debout plus tôt que prévu.

Il avait grogné en sortant du lit, sous la douche, en mangeant et même en se brossant les dents. Autant dire d'avance qu'il avait connu des jours où il avait été plus dynamique. Se frottant les tempes toutes les minutes ou les yeux, il n'avait pas très bonne mine. Même son miroir était contre lui. C'est donc comme ça qu'il sortit de son petit appartement situé au centre-ville de Eldytown. Il leva son poignet et regarda l'heure à sa montre qui affichait neuf-heure trente. Il avait le temps car le disquaire où il comptait se rendre n'ouvrait pas avant dix heure, peut-être même après. Il marchait donc lentement, prenant le temps d'observer les rues de la villes qui s'éveillait et se remplissaient de monde au fur et à mesure du temps qui passait.

Il arriva enfin, après un plutôt court trajet (habiter au centre-ville avait des avantages indéniables) et attendit environ cinq minutes que la boutique ouvre bien sagement, de toute façon pas assez les yeux en face des trous pour s'agacer. Ça lui prenait comme ça : des fois il était plus frais qu'un gardon au réveil, mais parfois il restait une loque humaine presque toute une journée. Malheureusement, on était dans une mauvaise journée. Enfin, à ça, il y croyait du comme fer, alors qu'il épluchait les rayons spécialisés dans le breakdance en lorgnant de temps à autre sur les nouveautés rock.

Ça pouvait paraitre un peu stupide, mais toujours inconsciemment il cherchait un CD en particulier, un nouvel album précisément. Mais il devrait se faire un raison, ce groupe était bel et bien mort, fini. Et ça l'attristait.
Son père, grand fan de rock, avait toujours chercher à lui refiler sa maladie de la musique, comme il l’appelait si bien. Mais avant Moonlight, ça n'avait jamais prit. Enfaite, il se moquait même de son paternel et de son fanatisme pour ces vieux groupes de rock ; mais maintenant, il pensait comprendre ce que son père ressentait, cette nostalgie.
A vrai dire, il n'avait jamais été compliqué niveau musical, une vrai éponge à musique, pouvant écouter et tout apprécier, mais eux étaient spéciaux. Dès qu'il avait entendu les premières notes, des qu'il avait entendu la voix du chanteur, il avait juste adoré, un vrai coup de foudre musical. Il se rappelle encore aujourd'hui très bien chanter en cœur les refrains avec les autres spectateurs dans la foule et crier comme une adolescente à la vue des membres du groupe. Ce souvenir le fit sourire d'ailleurs, c'était drôle de se dire qu'à une époque on avait pu être aussi... oh, il n'avait pas la mot. Mais ça semblait vraiment fun.

Il se passa la main dans les cheveux, brisant les deux-trois nœuds qu'il n'avait pas prit la peine de casser au préalable avec son peigne et céda enfin à son envie. Soit de jeter un coup d’œil au rayon rock. Il y allait franchement lorsqu'il discerna quelqu'un au plein milieu du rayon, trifouillant les CDs.

Si jusque là il avait eut une mine plutôt renfrognée, ses traits se lissèrent d'un coup et ses yeux se mirent à pétiller. Ce-ce n'était pas vraiment qui il pensait que c'était n'est-ce pas ? Enfin si, et il le savait pertinement. Des cheveux rouges, cette dégaine et pour couronner le tout le t-shirt de Moonlight : une seule personne correspondant.

« Ethan Farwell ? »

Ce nom sortit de sa bouche sans l'autorisation de son cerveau, ce qui le surprit tellement qu'il donna un coup dans un étalage en sursautant, répandant quelques CDs, au sol.
Sacrebleu ! Combien de chance sur un million avait pour se retrouver dans cette situation ? Il avait envie de hurler de bonheur, sauter et trépigner de contentement, le prendre, ce presque inconnu dans ses bras et danser la danse de la joie. Rien de vraiment faisable en société alors lorsqu'il capta le regard du-dit Ethan (et appelons un chat un chat, son idole), il se sentit piqué un fard et se pencha immédiatement vers ce qu'il avait renverser au sol.

Son chanteur favori de l'époque était devant lui et tout ce qu'il trouvait à faire c'était ça ?! Il se désespérait parfois. Alors une fois qu'il eut rapidement fini de tout ranger, il se releva en espérant qu'il soit toujours la. Ses yeux verts brillèrent encore un peu plus et il du retenir un large sourire in extremis en voyant le jeune homme toujours en place, si on pouvait le dire ainsi.
Décidant de laisser sa timidité au placard, il se jeta à l'eau, décidant que ses œillades appuyées ne l'avanceraient à rien. Il se rapprocha donc, restant à trois bons mètres de distance (n'osant pas s'approcher plus), déglutit et reprit la parole :

« Euh... », ça commençait bien, pensa t-il ironiquement. « Tu es bien Ethan de Moonlight, n'est-ce pas ? »

Il fallait bien commencer quelque part non ? Enfin, sans les joues rouges et les questions aux réponses évidentes, ça aurait aussi bien marché...

HRP:
 

_________________


Spoiler:
 
Merci pour le vava cadeau Ambrinette ♥️ >this<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 509
Age : 25
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Fan? Me faites pas rire... [Pv Jesse Evans]   Ven 9 Mar - 19:52

Une voix fluette, un peu étonné émana d’un côté d’Ethan. Il était si inhabituel que quelqu’un qu’il connaissait l’appelle quand il le reconnaissait quelque part que le jeune homme chercha un moment une personne qu’il avait déjà rencontrée, le connaissant à peine puisque cette dernière l’avait appelé par son nom complet. Mais il ne reconnut personne dans la salle, se demandant alors s’il n’avait pas tout simplement rêvé. Cependant quelque chose le troubla, un jeune homme non loin de lui percutant un étalage de CDs, en étalant quelques uns sur le sol. Dans sa bonne âme, le jeune homme ramassa celui qui se trouvait le plus près de lui, en regardant un instant la jaquette. Evanescence. Un bon groupe, il adorait le timbre de la voix de la chanteuse, s’étant bien inspiré de ses chansons à l’époque de Moonlight. Un sourire nostalgique s’étira sur ses lèvres. Il regrettait ce temps, sachant très bien que c’était de sa faute si le groupe l’avait fuit après ce soir-là, où il avait failli assommer son ex avec sa guitare. Il avait eu bien du mal à s’en remettre, surtout en sachant que la plupart de ses amis l’avaient abandonné.

Il finit par remettre en place le CD en place, avec ses camarades alors que l’autre en face ramassait les siens et les remettait en face. Lorsqu’il croisa le regard de l’inconnu, il vit se dernier rougir de tout son long. Quoi ? C’était si grave d’avoir fait tomber quelques CDs et d’avoir été vu par un autre ? Etait-il vraiment face à un jeune homme timide ? Aucune idée, mais Ethan ne se retint pas d’arquer un sourcil dubitatif alors que ce bel inconnu s’avançait vers lui tout en restant tout de même à distance de sa personne. Ah, alors il n’avait pas rêvé, on l’avait bien appelé. Surprit que ce jeune homme ait fait le rapprochement entre lui et son ancien groupe, datant déjà de 4 ans. Il prit quelques secondes avant de répondre à cette question qu’il trouvait assez débile du fait qu’il n’avait beaucoup changé depuis cette époque. Peut-être un peu maigri, peut-être un peu grandi depuis l’époque. Mais de là à ne pas le reconnaitre avec sa tenue vestimentaire et son t-shirt du groupe !


« Oui c’est bien moi. J’pense pas avoir changé tant que ça depuis l’époque de Moonlight. » Commença-t-il en ironisant doucement, plongeant les mains dans ses poches avec un petit sourire moqueur. « J’imagine bien que tu étais fan, mais à qui ai-je l’honneur au juste ? »

Ethan rentra un peu la tête entre ses épaules en guise d’excuse. A l’époque, il était très proche de ses fans et adorait passer de bons moments à rigoler avec certains, mettant toutefois une bonne distance avec les quelques hystériques à qui il avait eu affaire. Cependant depuis le temps, il savait bien qu’il avait dû oublier certains visages avec tout ce qu’il avait vécu depuis. Il n’était plus du tout le même qu’à l’époque, beaucoup plus réservé et asocial maintenant. D’ailleurs s’ils venaient à croiser l’un de ses camarades de classe, ce dernier prouverait à ce sombre inconnu qu’il n’avait plus vraiment grand-chose à attendre de la part d’Ethan. Certes son âme de musicien et de chanteur était toujours intacte et bien vivante, tout comme sa passion éternelle pour la musique et le rock, mais il avait été tellement blessé dans son égo et dans son cœur, qu’il ne s’imaginait pas reformer un groupe de suite. Déjà s’il arrivait à se reconstruire socialement, ce serait un grand pas en avant. Et malheureusement, il lui restait encore bien beaucoup de chemin à parcourir.

Le jeune homme eut toutefois mal au cœur pour celui qu’il était persuadé d’être un ancien fan du groupe. Il avait bien remarqué ces petites lueurs de joie dans le regard d’émeraude du beau mec en face de lui – il fallait bien dire les choses telles qu’elles étaient non ? – et s’en excusait mentalement, mais il n’était pas capable de faire quoi que ce soit pour lui maintenant. Il arrivait trop tard, 4 ans trop tard déjà. Le jeune homme soupira cependant doucement avant d’ajouter quelques secondes après lui avoir demandé son identité :


« Par contre au cas où tu ne le saurais pas, le groupe s’est dissout. Moonlight est mort. Reste plus que moi, et c’est pas vraiment sur le point de reprendre… »

L’adolescent aux yeux dorés baissa ce beau regard vers le sol, l’air un peu attristé. Certes on pouvait lui reprocher de baisser facilement les bras, mais il n’avait plus les épaules et le soutient pour se lancer à nouveau dans la musique. Autant mettre les cartes sur la table avant de faire de faux espoirs à l’inconnu qui s’était rapproché jusqu’à lui.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: Fan? Me faites pas rire... [Pv Jesse Evans]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fan? Me faites pas rire... [Pv Jesse Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
Y a pas que le RP dans la vie
 :: Archives :: Anciens RP (+6mois)
-