Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Ven 24 Fév - 16:08

Effroyable journée.
Besoin de réconfort.
Besoin de la voir…



Sans qu’il ne sache vraiment pourquoi la situation avait ainsi dégénérer, Ethan se retrouva dans sa chambre, enfermé à double tour. Il faisait sa valise en quelque sorte, tandis que sa sœur tambourinait la porte pour entrer, lui jetant à la face maintes insultes et autres reproches. Le grand frère était exténué par les crises de nerfs d’Ailee, il ne comprenait pas pourquoi l’adolescente agissait de la sorte. Parfois, elle l’engueulait sans raison, d’autres fois encore elle en venait même à le frapper. C’était dans ce cas de figure que se trouvait Ethan Farwell en ce début de soirée, par un samedi soir comme n’importe quel autre. Il allait quitter la maison pour une nuit, une de plus, le temps que sa chère et tendre sœur se calme et s’excuse – ou pas – de son comportement de la veille.

Il préparait donc soigneusement ses affaires pour une nuit, jetant dans son sac d’école un jean noir, un boxer propre, un t-shirt rouge, son nécessaire de toilette basique, et un autre t-shirt blanc cette fois pour dormir. Il mit aussi son netbook et son chargeur également dans le sac avant de terminer en y mettant une petite poké-ball qu’il avait retrouvée en faisant du tri, nul doute que la personne chez qui il se rendait serait ravie du présent, en grande fan de pokémon qu’elle était. Le jeune homme aux cheveux rouges attrapa son portable et commença à pianoter à toute allure dessus, comme si sa vie en dépendait.


Ethan Farwell (07 72 98 45 69 ) • 03/03/12 à 19h37;

Ma sœur pète encore une durite. J’m’incruste chez toi ce soir, en espérant ne pas déranger, et qu’il n’y aura personne d’autre que toi et moi. Pas vraiment envie de voir d’autres gens, surtout en ce moment. J’arrive dans 15 minutes.

PS : j’ai un petit cadeau pour toi, cherche ce que c’est en attendant mon arrivée. ;3


Puis il enfourna son portable dans son pantalon de cuir, cette action faisant sonner doucement les chainettes qui pendaient à la ceinture du jeune homme. Il enfila ses bottes cloutées, chopa sa veste grise et son sac avant d’ouvrir à la terreur qui s’apprêtait à lui défoncer sa porte de chambre. Il passa devant elle sans lui adresser la parole, la bousculant comme elle se mettait au milieu du chemin. Mais le jeune homme ne se laissa pas faire et descendit en vitesse les escaliers avant de se diriger vers le garage et de sortir sa moto rouge flamboyante de ce dernier. Plus rouge que ses cheveux d’ailleurs, ce qui était assez étonnant, quoique pas tant puisqu’il l’avait soigneusement lavée en rentrant la veille. Au dehors le temps était gris mais la pluie semblait avoir cessé, ce qui n’était pas plus mal au goût d’Ethan. Il enfila son casque et grimpa sur sa moto avant que sa sœur ne sorte et le somme de rentrer. Pour qui se prenait-il sérieux ?! Bien qu’il veuille réagir, le jeune homme se força à se calmer. Un doigt d’honneur voulait sortir, mais il ne le ferait pas. C’est alors dans un vrombissement de moteur qu’Ethan et son bolide commencèrent à s’éloigner, ignorant les hurlements de la jeune fille restée chez elle.

Il n’y avait pas beaucoup de route à faire jusque chez Meredith. Oui, il se rendait chez une fille, de son âge et fan de pokémon comme vous aurez pu le constater. Mais ne vous méprenez cependant pas, il ne s’agit pas de la petite amie d’Ethan, certainement pas ! Depuis Rosa, il fuit toute relation avec une fille et il lui est même difficile d’entretenir une relation avec l’une des rares filles à supporter ses sautes d’humeur et à l’apprécier encore malgré la réserve qu’il mettait dans leur relation. Avec Merry c’était un peu différent. Ils auraient pu sortir ensemble à une époque. Elle était belle et attirait encore aujourd’hui le jeune Ethan Farwell, mais ce dernier ne semblait pas prêt à sauter le pas, et apparemment la jeune femme s’en fichait un peu malgré leur relation très ambigüe par moments.

Il arriva au pied d’un modeste immeuble et gara son véhicule parmi les places réservées pour les vélos, y mettant une chaine pour qu’il ne disparaisse pas durant la nuit. Son casque de moto sous le bras, il monta quatre à quatre les marches de l’escalier qui le mènerait jusqu’au petit appartement de son amie. Arrivé devant ce dernier, le jeune homme aux yeux d’or replaça subtilement sa chevelure que le casque avait mis en bataille avant de toquer à la porte. Il attendit que son amie vienne à sa rencontre avant de soulever sa main libre afin de la saluer, un faible sourire s’étirant sur les lèvres du jeune homme.


« Yo, Merry. »

Qu’allait-il bien encore vivre ce soir chez son amie ? Tout ce qu’il espérait, c’était qu’il ne finirait pas avec un mal de crâne insupportable le lendemain matin…


Dernière édition par Ethan Farwell le Mar 6 Mar - 16:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Ven 24 Fév - 19:55

Un jeudi avec des profs absents... C'était comme un samedi, une journée où elle pouvait être tranquille. Enfin, presque... Malheureusement, il restait le ménage, les courses, les devoirs, les trucs, les bidules, les chouettes... Non, elle ne pourrait jamais être tranquille. Elle termina tout cela vers 15h, puis elle alluma l'ordinateur. Son site, ses forums, love-communication. 17h. Final fantasy XII. 19h30. Elle se mit aux fourneaux pour se faire à manger, quand même. Elle avait envie de faire un truc bien. Mais elle ne savait pas vraiment quoi... Un sms ? Ethan. Ah, Ethan...


Tu me déranges jamais, voyons ;) J'attends personne, et même si quelqu'un vient, tu sais très bien que je mettrai tout le monde à la porte pour tes beaux yeux ♥ Je te prépare même un bon petit plat ! (Enfin bon... Tu me diras quand t'auras goûté hein.)

Cadeauuuu ! *___* Hâte de voir ce que tu me réserves :D


15 minutes pour préparer un repas. Ça allait être hardcore. Elle ouvrit le frigo... Yakitori et riz. Ce serait parfait. Elle mit de l'eau à bouillir pour le riz, et prépara ses brochettes. Une fois l'eau en train de bouillir, elle versa le riz dedans. Vive le riz cuisson express ♥. Elle alla ensuite se changer, histoire d'être potable. C'était rare qu'elle porte une robe... Noire, courte, très sobre, mais c'était rare. Elle finit sa préparation et versa le tout dans des assiettes. Elle mit rapidement la table, déboucha une bouteille de vin, et déposa le tout à sa place. Il toqua à la porte. Elle couru enlever son tablier, et ouvrit la porte, un grand sourire aux lèvres. Elle lui prit son casque, l'embrassa sur la joue et le fit rentrer.

« T'arrive pile à temps ! Quelques minutes de plus et le repas aurait été froid. Riz et yakitori maison, j'espère que ça t'ira. »

Elle posa le casque sur le meuble le plus proche, débarrassa son beau brun - maintenant roux... Mais pas orange, rouge, donc c'est dur à dire avec un qualificatif, donc beau brun teinté ira très bien - de son sac et de son manteau, qu'elle mit dans le coin du salon, et le fit assoir. Habituellement, une fille normale l'aurait pris dans ses bras, et lui aurait demandé ce qu'il s'était passé avec sa sœur. Mais Merry n'était pas une fille normale. Et elle connaissait Ethan. Si jamais ils abordaient le sujet dans la soirée, ce serait sous l'emprise de l'alcool. Ou alors il commencerait. Mais elle savait qu'il était préférable de pas l'embêter avec ça, il venait ici pour se changer les idées, pas pour parler de ses problèmes récurant. Et d'après elle, si il continuait à venir vers elle quand il allait mal, c'est qu'elle agissait bien. Elle s'assit donc en face de lui et leur servit du vin.

« Alors, c'est quoi ce cadeau ? J'aime pas quand tu me fais des cachotteries, alors t'as intérêt à me le donner tout de suite ! »

Elle prit son verre et bu une gorgée. Il était très bon... C'est pour ça qu'il avait coûté si cher. Mais elle aimait l'alcool, le bon. Elle aimait l'alcool tout court en fait. Un peu trop même.


Dernière édition par Alix M. Gentry le Mar 6 Mar - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Sam 25 Fév - 0:09

Se rendre chez Meredith signifiait souvent qu’il y avait un problème chez Ethan, et pas des moindres. Et souvent lié à sa sœur en y réfléchissant bien. Il se sentait bien chez elle, à ses côtés. Mais il trouvait toujours son attitude étrange à son égard. Dès son arrivée, elle lui ôta son casque des mains et lui fit une bise, lui annonçant gaiement que le repas était prêt avant de le faire entrer, Ethan suivit donc ses ordres, la jeune femme enleva ensuite à Ethan son sac et son manteau qu’elle posa docilement dans le coin salon. Puis elle l’invita à s’assoir, mais Ethan resta debout, il avait son cadeau à prendre dans son sac après tout. Il ne put cependant s’empêcher de se faire la réflexion que Merry agissait comme une parfaite petite épouse vis-à-vis de lui, c’en était presque gênant du fait qu’ils n’étaient même pas ensemble, bien que leur relation restait ambigüe… Un jour, quand il serait obligé de la laisser partir dans les bras d’un autre, il serait bien triste de ne plus être traité avec autant d’affection par son amie de toujours ou presque…

Il eut un sourire amusé lorsque la parfaite petite épouse se transforma sous yeux en adolescente fanatique, telle qu’il l’avait toujours connue. Depuis le temps, il connaissait ses goûts par cœur, alors le jeune homme se dirigea vers son sac pour en sortir une petite pokéball qui tenait parfaitement dans la paume de sa main avant de lancer cette dernière avec souplesse et précision, de sorte à ce que son amie l’attrape sans soucis. La petite boite rouge et blanche contenait un petit goupix, l’un des rares pokémons dont Ethan avait été fan quand il était petit. Il l’avait obtenu dans une fête foraine, et comme il ne l’avait pas mâchouillé ni trainé partout, le petit animal de plastique avait encore cette odeur agréable de sucré, rappelant la barbe à papa qu’il avait mangé ce jour-là.


« C’est pas grand-chose, mais j’y tenais beaucoup quand j’étais gosse. Comme je sais que t’adores tout ça je te le donne. » Lui répondit-il en un clin d’œil avant de retourner s’assoir en face de la demoiselle.

Ethan remarqua alors que son amie portait une robe aujourd’hui, chose inhabituelle chez cette dernière voire complètement nouveau. Bah, il lui en ferait peut-être la remarque quand ils auraient mangé. Il regarda le contenu de leurs verres et fronça les sourcils en constatant qu’il contenait du vin rouge. Ethan ne rafolait pas vraiment de l’alcool, il la fuyait même, cependant, si c’était Merry qui lui en proposait, il avait du mal à dire non. Il but donc à son tour une petite gorgée du nectar au goût enivrant avant d’entamer le repas que la jeune femme avait concocté pour lui : il savait très bien que s’il ne mangeait pas de suite, le repas serait froid et Merry risquait d’en être contrariée. Aussi attaqua-t-il le riz et le yakisoba maison avec un appétit en éveil. Ses papilles furent ravies du résultat et il en fit d’ailleurs le compliment à la cuisinière au passage.

« Hm, c’est délicieux, Merry ! Décidemment tu perds pas la main, même pour les repas tous simples. »

Il se sentait à l’aise et apaisé en sa compagnie et continua donc son assiette jsuqu’à ce qu’il ne reste plus un seul grain de riz ni aucune trace de sauce dans le plat avant de pousser un soupire de satisfaction. Il était repu. Et maintenant, pour faire passer le tout, une petite gorgée de vin, qu’il but comme de l’eau comme il sentait que sa gorge était légèrement asséchée. Il finit donc son verre à la fin du repas et s’affaira à son tour à débarrasser la table, malgré les protestations de son amie, qu’il ignorait complètement. Elle avait fait à manger, le moins qu’il puisse faire, c’était de débarrasser, non ?

Il revint ensuite vers son amie, toujours attablé et vint passer ses bras autour des épaules de cette dernière avant de poser sa tête sur la sienne, doucement. Il avait l’habitude de faire cela, même si parfois elle disait ne pas apprécier cela. Il soupira doucement avant d’humer le parfum de son shampoing dans sa chevelure d’ébène.


« Tu m’as manqué Merry. Ca me fait un vide quand on se voit pas pendant une certaine période. »

Il était sincère. Lui qui détestait le mensonge avait opté pour lui dire tout simplement ce qu’il ressentait, un peu comme d’habitude en fait. Cet appartement était un peu devenu le sien à force des voyages qu’il faisait entre ce dernier et sa maison. C’était devenu son refuge, son petit havre de paix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Dim 26 Fév - 19:59

Elle pouvait dire qu'elle aimait Ethan. Ce n'était que la stricte vérité. Un amour différent, un amour amical, familial, et physique. Elle ne pouvait éprouver un amour plus complet depuis... Depuis l'autre. Et si jamais il sortait avec un garçon, elle le vivrait bien, elle en était persuadée. Mais si un jour il retournait dans les bras d'une fille... Elle ne le supporterait pas. Tout comme elle ne se voyait pas retourner dans les bras d'un homme pour autre chose que du sexe. Si il se rapprochait d'une autre fille, elle la tuerait, ou du moins elle l'harcèlerait jusqu'à ce qu'elle décide de laisser son ami tranquille... De toute manière, il n'était pas prêt de refaire confiance à une fille, et elle le savait. C'était une bonne chose. Quand elle attrapa le petit cadeau qu'Ethan lui lançait, un grand sourire illumina son visage. Il la connaissait vraiment par cœur. Elle avait déjà des pokéballs, mais pas aussi bien faites. Et puis aucune n'avait la valeur de celle-ci. Elle l'ouvrit et en sortit le petit Goupix qui y logeait. Une douce odeur de sucré envahit ses narines... Elle adorait cette odeur.

« Merci beaucoup ! Je vais en prendre soin, je te le promet ! »

Elle fit un aller retour dans sa chambre pour déposer la pokéball sur sa table de nuit. A son retour, il la complimenta sur sa cuisine, ce qui eut pour effet d'agrandir encore son sourire. Elle aimait lui faire plaisir. A peine elle eut finit son assiette qu'il débarrassa, l'obligeant à rester à table. Elle protesta bien sur, mais finalement le laissa faire, buvant son verre de vin doucement. Quand elle le déposa sur la table, vide, son ami vint l'enlacer, comme à son habitude. Ce n'était pas la position qu'elle préférait et le lui avait déjà fait remarquer, mais il continuait, alors à quoi bon lui répéter ? Elle s'y faisait. Et puis au final, s'il ne lui faisait pas, elle savait que ça lui manquerait. Elle se sentait protégée dans ses bras. Même si elle savait qu'il était bien plus fragile que lui sur beaucoup de point... Elle s'y sentait quand même chez elle. Elle savait qu'il détestait le mensonge, alors sa déclaration lui fit énormément plaisir. Comme d'habitude. Mais elle n'aimait pas vraiment dévoiler ses sentiments, elle était très réservée sur ce point. Et il le savait.

« Tu n'as qu'à venir plus souvent, tu sais. Ma porte t'est toujours ouverte, tu n'as pas forcément besoin d'être mal pour venir y taper. »

Elle se dégagea de ses bras, se leva et se lova dans ses bras, bouche vers son oreille. Peu importe l'ambiguïté de ses gestes, ils n'en étaient plus à ce stade. Elle murmura.

« Tu m'as manqué aussi, Ethan... »

Elle l'embrassa ensuite sur la joue, puis se resservit un verre de vin, qu'elle siffla en un rien de temps. Elle ne le resservait pas, elle savait qu'il tenait bien moins l'alcool qu'elle, et que lui comme elle avaient cours le lendemain. Elle alla ensuite se poser dans le canapé, mais ne pouvant s'assoir en tailleurs comme elle le faisait d'habitude, elle se sentit mal à l'aise durant une fraction de seconde. Elle décida de finalement croiser les jambes. Quelle idée elle avait eu de se mettre en robe. Elle ne savait même pas pourquoi elle l'avait fait. Une impulsion, comme ça. Mais malheureusement, ses impulsions n'étaient pas toujours si bien.

« Alors, quelle misère a t-elle trouvé à te faire pour que tu viennes ? A moins que tu sois venu au premier de ses écarts juste pour me voir ? Surtout que tu voulais qu'il n'y ait que toi et moi... T'avais une idée en tête ? »

L'amener à se confier tout en plaisantant, c'était le mieux qu'elle avait trouvé à faire. Elle lui fit sourit doucement en l'invitant à venir s'assoir près d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Dim 26 Fév - 23:38

Alors qu’Ethan lui disait qu’elle lui avait manqué, sa tête tranquillement postée sur celle de Merry et ses bras entourant son cou, cette dernière n’eut rien d’autre à dire qu’il n’avait qu’à venir plus souvent, pas forcément quand il se sentait mal. Le jeune homme ne pouvait pas lui en vouloir, c’est vrai qu’ils ne se voyaient pas souvent. Leur relation ces derniers temps s’étant d’ailleurs résumée à de vagues échanges de sms durant les cours ou après ces derniers afin de discutailler de choses et d’autres. Bref, rien de bien palpitant, et encore moins de gratifiant en tendresse quelconque. La fausse racaille libéra donc sa proie de ses bras et se résolu à lui accorder qu’elle avait parfaitement raison.

« C’est vrai, tu as raison. Je passerais plus souvent à l’avenir, c’est promis. »

Ainsi, la jeune femme se releva et il eut enfin droit à son calin, pouvant sentir avec douceur le shampoing que la jeune femme avait utilisé pour laver sa chevelure alors qu’il lui caressait le dos. Mais cette petite étreinte ne dura pas bien longtemps. Meredith avait beau être un ange et la femme parfaite aux yeux d’Ethan elle n’en restait pas moins une femme, et la plupart des contacts qu’il avait avec elle lui rappelait sans cesse le douloureux souvenir de Rosa qui continuait de le hanter des années après leur rupture… Il eut tout de même droit à une bise, ne repoussant certainement pas le moindre petit bisou venant de la petite fée du logis ici présente.

Le jeune homme esquissa cependant une mine de dégoût, comme à son habitude en voyant son amie vider d’un trait le second verre de vin qu’elle venait de se servir. Non, lui et l’alcool ça ne collait pas fort : non seulement il la tenait mal mais en plus il détestait ça, parce que son ex adorait les fêtes bien arrosées à l’époque et que cela lui rappelait de bien mauvais souvenirs… Secouant sa tête de droite à gauche pour éloigner les pensées négatives, il rejoint rapidement son amie sur le canapé, gardant une faible distance entre leurs corps. Cette dernière semblait un peu gênée par sa tenue vestimentaire, et pour cause, elle ne s’habillait jamais en robe, alors pourquoi diable en portait-elle une ce soir ? Ethan était en pleine dubitation sur la question lorsque son amie aborda avec lui le vif du sujet de sa venue. Il pensa toutefois d’abord à éviter de trop l’inquiéter en répondant à sa petite plaisanterie par une autre, un petit sourire amusé s’esquissant sur son visage.


« Mais j’ai toujours plein d’idées en tête, surtout quand celles-ci te concerne. » Dit-il doucement en riant de bon cœur avant de s’étirer et passer ses mains derrière sa nuque de sorte qu’il se mette à l’aise pour se confier : « Quant à Ailee, des conneries comme tu dois t’en douter. Elle m’accusait d’être irresponsable parce que j’avais mis un de ses gilets à laver et que ce dernier a rétréci… Chose improbable puisque ce n’est pas à mon tour de faire le lave-linge cette semaine. »

Le jeune homme lassé des poussées hormonales de sa sœur poussa quant à lui un soupire de lassitude. Ses cris, ils les connaissaient par cœur, ses crises de nerfs aussi… Mais pourquoi toujours s’acharner sur lui-même quand il n’y avait pas de raison ? Ethan avait bien du mal à comprendre sa sœur ces derniers temps. Tout ce qu’il espérait alors c’était sa paix et un peu de réconfort, et pour cela, sa douce Merry était toujours là pour répondre présente. Il tourna d’ailleurs son regard d’or vers la jeune femme avant de lui sourire, reportant ses mains sur ses genoux.

« Au fait, pourquoi tu portes une robe ce soir ? Elle te vas très bien mais c'est si rare de t'en voir porter... Tu attendais de la visite ? T’aurais-je interrompue lors un rendez-vous galant ? »

L’idée était ironique bien sûr, mais Ethan avait du mal à partager sa petite Merry avec d’autres garçons, même si ces derniers étaient des camarades de classe. C’en était presque insupportable, et elle savait bien que si un jour elle se trouvait un copain, ou une copine d’ailleurs, il faudrait préparer cette personne à sa rencontre avec son meilleur ami : il montrait très facilement les crocs quand il s’agissait de Merry le bon Ethan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Lun 27 Fév - 8:28

Une fois qu'il l'eut rejoint sur le canapé, elle se poussa vers lui, de sorte à déposer sa tête sur son épaule, les jambes alors tournées de l'autre côté d'Ethan, elle pouvait poser ses pieds sur le canapé, pliant les genoux. Bien qu'ils soient proches, lui exhiber ses sous vêtements sous les yeux n'était pas correct, mais là il ne voyait rien. Il avait plein d'idées en tête... Comme quoi ? Elle se posait souvent cette question avec lui, ne sachant comment la soirée va se terminer. Mais c'était cet inconnu vers lequel ils allaient ensemble qui lui plaisait, ne jamais savoir comment les choses vont se passer... Elle aimait l'aventure. Et cette Ailee...Tout était bon pour s'énerver sur lui. Que cachait-elle ? Merry avait beau connaitre Ethan depuis des années, elle n'avait fait que rencontrer quelques fois Ailee. A vrai dire, elle avait lu de la jalousie dans ses yeux le peu de fois qu'elle l'avait vue. Voir même de la haine. Et en même temps, de la sympathie. Cette gamine était vraiment très étrange. Ce n'aurait pas été la sœur d'Ethan, elle aurait presque cru à de l'amour. Bien évidemment, Merry ne pensait plus qu'Ailee n'était pas biologiquement liée à Ethan. Elle ne fit aucun commentaire vis à vis de l'histoire qui avait mené le jeune homme chez elle. Elle ne savait pas quoi dire de toute manière, elle ne voulait pas blesser Ethan. Si elle avait défendu sa jeune sœur, il lui en aurait voulu. Si elle l'avait accablée, il lui en aurait voulu. Ne rien dire était la meilleure des solutions. C'est alors qu'il enchaina sur la question qui le tracassait depuis si longtemps. Elle savait qu'il lui ferait cette remarque, après tout elle ne portait jamais de robes habituellement.

« A vrai dire, j'ai aucune idée de pourquoi j'ai mis une robe... » Elle se retourna soudainement vers lui, se mettant à genoux. « Pourquoi ? Tu serai jaloux si j'avais un rendez-vous galant ? » Puis elle se rassit, glissant le bras d'Ethan par dessus son épaule, se calant alors contre lui. « Je pense que je voulais juste voir si habillée comme ça, tu me considérerai comme une femme. »

Elle disait des choses qui l'étonnaient elle même. A vrai dire, elle parlait très souvent sans réfléchir ne serait-ce qu'une fraction de seconde. Cela lui avait valu de nombreux problèmes tout au long de sa vie : des disputes avec sa famille, des exclusions de cours pour insolence envers ses professeurs, des disputes avec même ses amis... Mais souvent ces dernières se résolvaient rapidement, ses amis la connaissaient et lui pardonnaient facilement. Plus facilement que son frère... La dispute qui les avait fâchés à mort avait été déclenchée par une de ses impulsions non réfléchies. Elle ne savait plus exactement le sujet alors en cause, mais le résultat était là. Ils ne se parlaient plus depuis au moins un an. Ailee avait de la chance que son frère lui pardonne tout... Ethan était vraiment un gars en or. Bref, à présent elle ne pouvait revenir sur ses paroles. Elle n'avait qu'à attendre la réaction, la réponse de son tendre ami.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Lun 27 Fév - 15:54

La jeune femme s’était installée contre lui, comme à son habitude. Cela ne le dérangeait pas trop, mais si elle venait à être trop proche, Ethan se refermait automatiquement, un peu comme une huitre si l’on peut dire. De toute façon, ça aurait été une autre fille que Merry, cela ferait déjà bien longtemps qu’elle aurait été jetée par le briseur de cœurs du bahut d’Eldytown. Non, sa relation était spéciale avec la jeune fille aux cheveux bruns, à la limite de l’ambigu. Si Ethan n’avait pas été aussi traumatisé par sa situation avec Rosa, il aurait peut-être tenté le coup avec Merry. A ses yeux, c’était la femme idéale : douce, drôle, de bons conseils… Il pouvait lui trouver mille qualités en acceptant ses petits défauts superflus.

Ce qu’il appréciait aussi chez la demoiselle, c’était qu’elle ne critiquait pas ouvertement sa sœur, malgré le fait qu’elle sache très bien la peste que pouvait être Ailee envers son frère. Elle aurait très bien put surprotéger son ami en dénigrant sa sœur mais non, Merry préférait agir de manière neutre, ne pas enfoncer l’un où l’autre, ce qui consistait parfois à ne rien dire, un peu comme aujourd’hui quoi. Ethan appréciait cela. C’était quelqu’un de juste et bon, il adorait sa façon d’être. Bref, il changea de sujet, commençant par lui dire qu’elle n’en avait aucune idée avant de ressortir un tant soit peu d’ironie de sa casquette pokémon, ce qui le fit sourire. Par contre la suite intrigua le jeune homme. Il la laissa bien évidemment se lover contre lui et passer son bras autour de ses épaules, comme si elle était à la recherche de tendresse chez son ami. Il arqua donc un sourcil dubitatif en tentant de regarder la jeune fille dans ses étendues d’azur.


« C’est quoi cette histoire ? » Commença-t-il, intrigué avant de faire une pause et de l’entourer complètement de ses bras avant de continuer. « Tu ne le sais peut-être pas, mais de toutes les filles que je connais, tu es sans doute celle que je considère le plus comme une femme et de loin. Désolé si j’ai agi de sorte à te faire croire le contraire. » S’excusa-t-il avant de lui embrasser délicatement la joue.

C’était vrai qu’avec ses goûts enfantins comme pokémon ou divers jeux vidéo, il pouvait avoir tendance à peut-être la considérer plus comme un homme, un peu comme son meilleur pote. Mais il n’avait cependant jamais oublié la féminité de la jeune fille. Même quand ils jouaient à ses jeux où qu’ils regardaient les cours de la jeune femme, il la voyait toujours comme une fille, elle n’avait pas un physique, ni même le caractère d’un garçon manqué d’ailleurs ! Le jeune homme ôta ensuite ses bras de la demoiselle à la chevelure brune avant de s’enfoncer plus encore dans le petit canapé de son amie, une moue pensive sur le visage en se frottant le menton avec tout le sérieux possible et imaginable – de quoi en faire rire plus d’un en fait, même s’il était des plus sérieux. Il finit par soupirer et se tourner vers son amie, doucement et en la regardant profondément.

« Honnêtement si t’avais vraiment un rendez-vous j’crois que oui, ça m’embêterais… Même si d’un autre côté je serais content pour toi, oui, intérieurement je serais jaloux… »

Enfin, c’est ce qu’il pensait, après il n’avait pas encore vécu la situation pour se l’imaginer et affirmer avec aplomb qu’il serait contre le fait qu’elle sorte avec quelqu’un d’autre. Le jeune homme rougit et se tassa dans le canapé, voulant disparaitre après lui avoir avoué quelque chose d’aussi embarrassant. Y’a vraiment des fois où il ferait mieux d’oublier qu’il est quelqu’un d’honnête qui déteste le mensonge…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Mar 28 Fév - 8:12

Il l'entoura encore d'avantage de ses bras, paraissant totalement dubitatif devant ce qu'elle lui avait dis quelques minutes plus tôt. Elle regrettait encore de lui avoir dis une chose pareille, après tout elle n'était que Merry, sa meilleure amie, celle avec qui il joue à des jeux vidéos, avec qui il boit jusqu'à ne plus tenir debout, avec qui il est à peu près le Ethan d'avant, alors que le Ethan d'aujourd'hui fuit les femmes, et les expulse hors de son entourage, même. Il lui dit ensuite qu'elle était celle qu'il considérait le plus comme une femme, et il s'excusa, l'embrassant sur la joue. Pouvait-elle le croire ? Il détestait le mensonge, mais des fois un petit mensonge ne gênait personne et empêchait beaucoup de problèmes... Pas que sa déclaration en soit un, mais Merry avait quand même du mal à le croire. Puis il la lâcha, ce qui la fit se retourner vers lui. Malgré sa mélancolie d'il y a quelques secondes, l'instant de réflexion d'Ethan était à mourir de rire, ce qui la fit pouffer un peu de rire. Elle savait qu'il faisait ces gestes tout à fait naturellement, mais il n'en restait pas moins drôle. Elle s'arrêta immédiatement quand il la regarda dans les yeux. Ah, les yeux d'Ethan... Profonds, expressifs, et cette couleur dorée... Elle aurait pu s'y perdre. Puis il lui fit une déclaration des plus curieuses. Elle en resta coite. Certes, elle pensait la même chose que lui à son égard, mais... Le dire comme ça, c'était inattendu. L'espace d'une minute, elle ne su quoi lui dire, quoi faire. Elle avait peur... Elle n'était plus habituée aux situations délicates comme celle-ci. Avec les hommes, elle ne suivait plus que le schéma très simple de rencontrer - s'amuser - coucher - quitter. Alors face à ça, elle ne savait plus que dire. Elle s'assit sur lui, face à lui, et colla son front contre le sien.

« C'est pas demain que j'accepterai de trouver un nouveau petit copain. Pour le moment mon cœur n'est qu'à toi, même si on est pas ensemble... Tu es le seul qui sait en prendre soin, comme il le faut. »

Elle le prit dans ses bras et le serra tendrement. C'est vrai ce qu'elle lui avait dit, elle ne voulait plus donner son cœur à un autre. Il... Il lui avait fait trop de mal. L'amitié était ce qu'il y avait de plus important à présent. Elle ne pouvait plus tomber amoureuse. Et comme dit précédemment, le plus grand amour qu'elle pouvait éprouver, c'est Ethan qui le recevait. Elle ne voulu prolonger la conversation, qui serait devenue trop gênante si elle continuait, lui disait qu'elle aussi serait jalouse s'il en trouvait une autre, de toute manière ça non plus, ça n'arriverait pas si tôt. Et si il trouvait un homme pour l'aimer... Elle ne savait pas comment elle réagirait. Elle aurait peut-être de légers pincements au cœur, mais elle serait très heureuse pour lui. En tout cas, elle réagirait mieux que si c'était une fille. Une autre fille ne pourrait prendre soin de lui comme elle savait le faire. Et une autre fille lui causerait des problèmes vis à vis de leur relation à tous les deux. Alors qu'un homme, même si il n'appréciait pas leur relation, pourrait plus facilement accepter. Elle parlait plus facilement aux hommes. Elle se décolla de lui, se rasseyant à côté, l'embrassant au coin des lèvres, geste tout à fait amical, puis se releva.

« Au fait, tu commences à quelle heure demain ? Et tu veux faire quelque chose en particulier ce soir, ou on se cale tranquille dans la chambre devant un film ou à discuter ? »

En disant ça, elle s'était rapprochée de la table où elle s'était resservie un troisième de verre de vin, qu'elle commença à boire doucement. L'alcool lui permettait de se calmer. Pas qu'elle soit énervée mais... Trop de choses se produisaient. Pour une geek souvent associable, c'était trop.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Mar 28 Fév - 16:20

Les paroles de Meredith sur son avenir sentimental rassurèrent d’un côté son meilleur ami, qui ne serait donc pas jaloux d’un éventuel amoureux de sitôt, mais ils l’inquiétèrent aussi. Ethan et Merry se racontaient tout, ils ne se cachaient rien, jamais. Alors Ethan savait très bien que Merry lui ressemblait. Elle aussi avait été trahie par la personne qu’elle aimait le plus au monde, et cette personne était un garçon qu’Ethan ne pourra jamais encadrer pour avoir fait du mal à celle qui est si douce avec lui. Il ne l’avait jamais rencontré ce Doyle Bramachin-truc, mais si un jour ce mec avait la malchance de croiser sa route, Ethan n’hésiterait pas un seul instant avant de lui foutre son poing dans la figure. C’était une Rosa au masculin, tout ce que le jeune homme détestait. Un dragueur invétéré, avide de femmes à l’époque. Quand bien même il aurait changé, Ethan ne lui pardonnerait pas. Jamais.

Il rougit d’être si proche d’elle, front contre front, elle assise sur lui et aussi légère qu’une plume. Ses derniers mots perturbèrent Ethan qui ne put rien ajouter si ce n’est baisser le regard de gêne. Il savait qu’il était le premier dans le cœur de la jeune fille à l’heure actuelle, et que peu importe l’heure du jour ou de la nuit, il serait toujours là pour elle si un jour elle avait un problème, ou même si elle s’ennuyait d’ailleurs. Il avait déjà passé plusieurs nuits blanches à discuter par texto avec elle, et il attendait toujours avec une certaine impatience de recevoir le prochain SMS de sa chère et tendre Merry. S’ils n’avaient pas tous les deux été blessés par l’amour, peut-être seraient-ils ensemble depuis bien longtemps déjà… Souvent le jeune homme se demandait comment réagirait sa meilleure amie si un jour il lui disait qu’il l’aimait, et qu’il souhaitait plus que de l’amitié… Mais jamais la réponse n’était venue à son esprit… Peut-être parce que cela ne se ferait jamais ? Etonnement, cette idée ne réjouit guère le jeune homme, ça avait au contraire plutôt tendance à l’attrister.

Mais l’heure n’était pas aux jérémiades, il fallait qu’ils pensent à autre chose, tous les deux, sinon ils finiraient plus gênés qu’autre chose ! Après un doux câlin à la Merry, Ethan la laissa se rassoir à côté de lui et l’embrasser à la commissure des lèvres. Cela avait le don de faire rougir Ethan aussi qui se ressaisit rapidement en secouant sa tête de droite à gauche. Ecoutant les questions de son amie, Ethan prit le temps de réfléchir avant de répondre simplement.


« 9h, et toi ? Mais bon tu me connais, si j’ai vraiment pas envie d’y aller je sècherais, comme d’hab. De toute manière j’ai une bonne amie qui a les cours de l’année dernière » Lui fit-il remarquer en lui offrant un clin d’œil complice.

L’amie en question c’était bien évidemment Merry, qui le dépannait quand il était malade où qu’il séchait. Mais quand c’était le cas et que la demoiselle apprenait qu’il avait l’intention de sécher, généralement elle réussissait tant bien que mal à le trainer jusqu’au bahut envers et contre l’avis d’Ethan qui se débattait en vain jusqu’à la grille. Il se doutait donc que s’il devait vraiment sécher, il ne fallait pas que son amie soit au courant. En somme, si c’était son intention demain, c’était râpé. Il continua ensuite au sujet de leurs projets de tout de suite.

« Perso’ j’me sens plutôt fatigué alors un bon p’tit film au lit ça me tenterais plus. Au pire si on veut discuter entre deux, on aura qu’à faire pause. »

Un sourire avant que le jeune homme ne remarque que sa voisine s’enfilait son troisième verre de vin de la soirée. Le jeune homme fronça les sourcils et offrit un regard assassin à son amie en lui prenant la bouteille des mains avant de la lui confisquer.

« Choisis le film, j’vais ranger le malin qui a la mauvaise idée de te faire boire ! Faut pas abuser des bonnes choses darling. »

Et sur ses paroles sans appel, Ethan s’en alla ranger la bouteille de vin sous le petit evier de Merry. Peut-être que sa présence tendait la jeune femme après tout ? Ca faisait longtemps qu’il n’était pas venu chez elle, il était donc normal qu’ils aient un peu perdu leurs repères, mais de là à abuser de l’alcool, c’était hors de question, Ethan était ferme et décidé sur ce sujet, pour la simple et bonne raison qu’il avait très facilement la gueule de bois, lui comparé à d’autres. Il considérait donc que ce n’était pas une bonne idée de la laisser boire à ses côtés, il ne tenait pas à la ramasser à la petite cuillère non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Mar 28 Fév - 19:21

Ethan paraissait gêné. Triste. Qu'est-ce qui le rendait triste ? Le fait qu'elle ne puisse aimer pour le moment ? Le fait qu'elle ne veuille pas d'amour autre que celui d'Ethan ? Le fait qu'ils ne soient pas ensemble ?... Non. Il ne pouvait pas vouloir une telle chose. Il l'aimait comme une amie, une meilleure amie, une sœur. Il ne pouvait pas. Tout comme elle ne pouvait pas. Leur amour serait voué à l'échec quoi qu'il en soit... Leur destin était cette amitié pure, cette amitié qu'ils partageaient depuis déjà des années. Rien d'autre. Même du sexe elle ne pourrait pas. Il était son doux, son pur petit Ethan, les hommes avec qui elle couchait n'étaient que des hommes impurs, des hérétiques à qui elle dirait adieu le lendemain... Non. Elle ne pourrait jamais aimer Ethan comme un petit ami. Pas à sa façon.

Il était mignon quand il rougissait. Il rougissait rarement tout de même... Il n'était pas le petit innocent qu'il était à leur rencontre. Mais il n'en était pas moins pur. Un ange dont on aurait brûlé les ailes...

« Monsieur Ethan Farwell, vous n'avez pas intérêt à ne serait-ce qu'imaginer une seconde que vous allez pouvoir sécher les cours sans raison valable ! Mes cours ne sont que pour les personnes méritantes ! Non mais oh ! »

Elle explosa de rire. Ça faisait du bien de rire. Sans réelle raison, juste rire. Il allait la prendre pour une folle, mais ce ne serait pas la première fois. Ni la dernière. Un film donc ? Bien, ça lui permettrait d'avoir tous les câlins qu'il ne lui avait pas donné ces derniers jours. Mais... D'où il lui confisquait sa bouteille ? Certes, elle savait qu'il n'aimait pas l'alcool. Mais 3 verres, ça ne lui faisait même pas tourner la tête, elle était presque devenue insensible à l'alcool... Il aurait fallu qu'elle vide 3 bouteilles pour être un tant soit peu bourré. Soupir. Il ne comprendrait donc jamais l'amour de Merry pour ce doux nectar enivrant. Le film. Oui, le film, que pourraient-ils regarder. Elle passa quelques secondes dans la salle de bain pour enfiler son pyjama, histoire d'être plus à l'aise. Un short rose, et un tee-shirt avec Rondoudou dessus ♥ Elle ressortit et alla s'assoir en tailleurs sur son lit, laissant la porte de la chambre ouverte pour qu'il l'entende. Elle ouvrit son ordinateur portable, et parcouru son disque dur à la recherche de quelques films.

« Hum... Plusieurs films de plusieurs genres, et tu choisis ! PS : I love you, pour un drame romantique, hum... Il était une fois en Disney ! » Elle rigola un peu. « Seigneur des anneauuuux... Mais il est long. Qu'est-ce que j'ai d'autres... Armageddon, Inception, Pokémon ! » Nouveaux rires. « Sinon j'ai de l'horreur aussi, enfin de l'horreur... La plupart de mes films sont chez une amie. Ici j'ai que The Ring, The Grudge, Silent Hill et des trucs softs genre l'Orphelinat et les Yeux de Julia. J'ai le Labyrinthe de Pan aussi tiens... Bref, j'ai plein de films. Tu veux lequel ? »

Le temps qu'il fasse son choix, elle en profita pour passer très rapidement sur love-communication, mais pas en connectée bien sur, ce serait trop facile de se faire choper si elle était constamment en ligne, surtout avec Ethan chez elle. Rien d'intéressant...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Mar 28 Fév - 22:52

Ses cours pour les personnes méritantes, hein ? Ethan esquissa un sourire moqueur à cette idée. Il méritait son cœur mais pas ses cours ? Ah, pourquoi dieu s’acharne-t-il de la sorte sur un pauvre adolescent sans défense – ou pas ? - ? Bref. Il rit de bon cœur avec son amie. Il aimait quand elle riait, quand elle souriait, quand elle était heureuse en somme. La voir triste le minait, mais il faisait toujours son possible pour lui remonter le moral quand il le pouvait. Non pas qu’elle était souvent triste, mais il n’aimait pas la voir triste, pire que la voir s’enfiler des verres d’alcool sous son nez. La vile coquine que voilà. Il lui confisqua donc la bouteille et rangea cette dernière en lieu sûr avant de revenir dans la chambre et de voir son amie changée en fan de Rondoudou. Ah, Merry et ses Pokémons. Si ces petites bêtes avaient vraiment existé, il l’aurait bien vue en éleveuse de Pokémons. Bah quoi ? Oui ça lui arrive aussi de jouer de temps en temps, et non il n’a pas perdu la main. D’un autre côté avec une fan inconditionnelle comme meilleure amie on ne peut qu’être tenté d’y jouer quand elle vous en faisait les éloges. Il écouta attentivement les films qu’elle lui citait et opta pour une réponse qui la surprendrait peut-être mais qui était tout à fait bien pour ce soir à son goût.

« Hm. Si t’as le deuxième ou le troisième film de pokémon j’veux bien les revoir. Franchement ce soir le reste me tente pas trop. J’adore le deuxième parce que je connais l’hymne de Lugia par cœur, c’est si beau… Et le troisième parce que c’est vraiment mignon comme histoire entre Hentei et la petite fille, j’en ai chialé plusieurs fois en regardant ce film ! » Dit-il en prenant son propre pyjama improvisé dans son sac « J’suis sérieux, un peu de fantaisie de temps en temps ça fait pas de mal, et les premiers de pokémon sont vraiment Emouvants »

Ethan disparut alors dans la salle de bain de son ami afin de s’y changer à son tour. Il mit donc son t-shirt blanc et son boxer noir qu’il avait mit le soir même après avoir prit sa douche. L’ancien rockeur dormait toujours en boxer, sans aucun bijou, et parfois même sans t-shirt. Mais cette fois, par respect pour son ami il avait prit un t-shirt blanc un peu trop grand pour lui, histoire qu’elle ne fasse pas trop attention au fait qu’il dorme en boxer. Bon, d’accord ils étaient habitués à dormir ensemble, et même si ce n’était qu’un boxer qu’Ethan considérait plus comme un short la nuit qu’autre chose, il faisait tout de même attention à respecter son amie. C’était une fille quand même, et voir un garçon presque nu pourrait la choquer, non ? Enfin.

Il finit par sortir de la salle de bain, prenant juste son portable – qui lui servait de réveil matin – avant de rejoindre sa chère et tendre Merry dans son lit. Il s’engouffra directement sous les couettes et se colla contre elle avant de rallumer son portable, vérifiant sa messagerie. Hm, nouveau record : 15 sms de sa chère et tendre sœur. Le jeune homme soupira en montrant les textos à sa meilleure amie d’un air blasé.


« Tu crois que si je porte plainte contre ma sœur pour harcèlement sexuel avec ce genre de message comme preuve ça pourrait lui fermer le clapet ? »

Il n’était pas sérieux évidemment, surtout qu’aucun des messages ne portait de caractère sexuel. C’était juste des injures, des injures et encore des injures, lui rappelant toutes les conneries qu’il avait put faire selon sa jeune sœur récemment. Il soupira avant de mettre son réveil à 7h et de poser son portable sur la table de chevet à côté de lui. Il vint ensuite se lover à nouveau contre Merry, passant son bras sous la nuque de la demoiselle pour lui faire un nouveau câlin le temps qu’elle lance le film de pokémon de son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Mer 29 Fév - 11:05

Sous doux sourire. Le sourire d'Ethan. A chaque fois qu'elle le voyait, elle ne pouvait s'empêcher d'être heureuse. Il souriait si peu souvent... Ça lui rappelait cette chanson. De Damien Saez. Il y a ton sourire qui s'élève, c’est comme une lueur d’espoir. Il y a l’ombre et la lumière au milieu notre trajectoire. Pourvu que cette chanson ne soit pas prémonitoire. Il y a tes yeux qui me tuent quand tu me dis que c’est fini. Il y a le vent de nos sanglots qui souffle pour une amnistie. Jamais. Jamais ça ne finirait. Leur amitié était trop forte, trop belle. Combien tu vends ta liberté ? Dis, combien tu vends ta poésie ? Moi j’ai même vendu mon âme au diable, pour ton sourire... Elle le pourrait. Tout donner pour lui. Elle sacrifierait tout pour son sourire. Mais voilà que son cœur s'emballait. Rien ne desserrera nos mains, rien n’éteindra l’éphémère. Rien ne pourrait les séparer.

Elle avait contaminé son ami, ça y est. Pokémon ♥ Qu'est-ce qu'elle aimait ça. Ça lui rappelait son frère, de beaux souvenirs. Bien sur, Il aimait ça aussi, Lui... Mais elle ne voulait penser à lui. Pokémon resterait parmi les souvenirs de son frère, pas les Siens. Elle aimait aussi ces films dont Ethan parlait, bien évidemment. Mais faire un choix entre le deux et le trois était quasiment impossible. Elle décida de mettre le premier sur lequel elle tomberait. Elle parcouru son disque dur à la recherche des films Pokémon et tomba sur le deux. Ce serait donc le deux !

« T'es bon pour me chanter l'hymne de Lugia ! »

Il ressortit de la salle de bain, en boxer et en tee-shirt. Dommage qu'il ait mit le second, elle aimait bien la chaleur de son torse. Mais elle pouvait le comprendre, se retrouver à moitié nu dans le lit de sa meilleure amie pouvait être gênant, surtout vu l'attirance physique qu'il y avait entre eux. Et puis elle était une croqueuse d'hommes, et il le savait, mais imaginait-il une seconde qu'elle pourrait lui sauter dessus ? Des fois, elle avait du mal à le comprendre. Son propre pyjama était très court, son short rose lui arrivant tout en haut des cuisses, et le tee-shirt étant assez court lui-même, collant, et un peu transparent si on regardait bien, mais ça ne la gênait pas le moins du monde. Il était son meilleur ami. Il la verrait nue que ça ne la dérangerait pas. D'ailleurs, ils avaient déjà pris, une fois, un bain ensemble... Mais avec la mousse, ça passait. Il était légèrement gêné, mais pas trop. Surtout que cette fois là, il avait quelque peu trop bu, et vu qu'il ne tenait pas l'alcool... Il ne s'en souvenait peut-être même plus. M'enfin. Elle était parfaitement consciente, et s'en rappelait. Mais là n'est pas la question, un boxer, c'est comme un caleçon de bain, et il avait déjà été dans cette tenue avec elle. N'allez pas imaginer qu'elle souhaite l'avoir nu dans son lit, elle pense juste un peu trop, et inutilement.

Il la rejoint dans son lit, et elle se glissa avec lui sous les couvertures, collée contre lui. Quand il lui montra les messages de sa sœur, elle se tourna vers lui et se mit à moitié sur lui, regardant les messages. 15 messages, en effet, c'était beaucoup... Même elle n'avait jamais envoyé tant de messages à son propre frère après une dispute. Que ce soit d'insultes ou d'excuses.

« Elle doit se sentir seule dans votre grande maison, alors elle t'envoie des messages, espérant que tu t'y intéresses, aies des remords et rentre chez vous... »

Elle se rassit, mettant le film en route, lui laissant l'intimité de lire ses messages. Elle était curieuse, mais ne voulait pas empiéter trop dans sa vie privée, même si elle savait que ça ne le dérangeait pas. Elle n'aurait pas apprécié qu'il se mêle de ses histoires avec son frère, alors elle faisait de même. Il la prit dans ses bras de nouveau, alors qu'elle appuyait sur play.

« Avec l'argent de mon job, j'ai pu m'acheter un projeteur, regarde, c'est magique. »

Elle l'embrassa sur la joue, le poussa à s'allonger dans le lit, s'allongea contre lui, encore dans ses bras, tête sur son épaule. Les premières images du film commençaient à apparaitre sur le plafond. La magie de la technologie... Plus besoin de rester assis, ou à se tuer la nuque pour regarder un film dans son lit, le plafond faisait office d'écran. Elle aimait la technologie. Le son passait dans les enceintes qu'il y avait au pied du lit, donnant un son suffisamment puissant pour ne pas avoir à monter le son. La perfection. Elle était bien.

My sweet Ethan... Sais-tu que dans tes bras je me sens chez moi ? Sais-tu que c'est l'unique endroit où je me sens en sécurité à présent ? Sais-tu que je t'aime plus que j'aime n'importe qui ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Jeu 1 Mar - 21:44

Douce chaleur corporelle. Ethan aimait dormir dans le même lit que son amie, non pas pour le plaisir de la chair, ça va pas la tête ?! Non, il n’avait jamais couché avec Merry et ça n’était pas près d’arrivé ! Du moins pas maintenant, ou plutôt, plus maintenant. Il fut une époque où cela aurait pu être possible. La bonne vieille époque du collège. Elle était mignonne, drôle, foldingue, tout ce dont un Ethan Farwell avait besoin à l’époque. Mais il y eut un obstacle à leur idylle, à leur chaste flirt. Il s’agissait d’une autre fille répondant au doux nom de Rosalya, ou Rosa pour les intimes comme Ethan. Comme tous les ados, Ethan était naïf et obsédé par l’apparence. Et à l’époque, la différence d’âge avec Rosa, son beau visage, ses gros seins, ses formes parfaites, avaient plus attisé la curiosité du jeune homme que les parties de fous rires avec celle qui deviendrait sa meilleure amie. Peut-on appeler cela une erreur de parcours ? Sans doute. Mais sur le moment, il était comme hypnotisé, envoûté. Avant de tomber.

De toutes ses -rares- amies, il n’y avait qu’avec Meredith qu’il voulait bien partager un lit. De plus avec elle, il avait droit aux câlins, aux bisous, à toute la tendresse qu’il désirait. Il profitait de cette dernière, car il savait bien qu’au bout d’un moment, elle finirait par lui filer entre les doigts. Il redoutait ce moment-là, sincèrement. Mais il essayait tant bien que mal de cacher son anxiété à son amie, bien que ce ne soit pas chose facile. Après tout ils étaient capables de lire l’un en l’autre depuis le temps ! Il écoutait donc la moindre de ses paroles, même les plus insignifiantes, avec beaucoup d’attention. Elle n’avait pas tort concernant Ailee. Leurs parents n’étaient jamais là sauf le week-end, et encore, quand ils arrivaient à les croiser… Il savait bien que sa sœur cherchait à lui donner des remords, et il en avait quelques uns même s’il savait très bien les cacher en ce qui concernait sa sœur. Mais il était hors de question qu’il rentre chez eux maintenant, il était bien avec son amie et avait besoin de penser à autre chose qu’à sa vie de famille pour l’instant. Il apprécia d’ailleurs que son amie ne prenne pas la peine de s’imposer en lisant les messages de sa sœur. De toute manière, lui-même n’aurait pas lu les messages de son amie, quand bien même la curiosité l’aurait titillé.

Il mit donc son réveil en route alors qu’elle lançait le film, avant d’aller la serrer dans ses bras. Elle reporta son attention sur le plafond, lui disant qu’elle avait investit dans un projecteur avec l’argent de son travail. Bien qu’Ethan pense qu’elle ferait mieux de mettre de l’argent de côté pour ses études et avoir un avenir correct, il ne lui fit pas la remarque, malgré le fait qu’il savait parfaitement qu’un projecteur n’était pas donné… Il s’allongea donc, comme elle l’incitait à le faire en s’appuyant sur lui avant de poser sa tête sur l’épaule de l’ancien rockeur, toujours prisonnière de son étreinte. Ethan observa alors les images défiler avec émerveillement, sans parler des effets sonores qui étaient excellents grâce aux enceintes que son amie avait dû installer de part et d’autre du lit. Un large sourire fit son apparition sur le visage d’Ethan.


« La classe, Merry ! En plus t’as le son qui va avec, c’est un peu comme si on était au cinéma, mais dans ton lit. »

Il se mit alors à rire doucement et à lui ébouriffer tendrement sa chevelure. Il se mit alors à regarder à nouveau le plafond, la serrant plus encore contre lui. Mais toute son attention n’était pas focalisée sur le film, il en profitait pour humer l’odeur que dégageait la chambre et la personne qui y dormait. L’odeur de Merry, une odeur douce et fruitée. Il aimait particulièrement ses cheveux, ils sentaient toujours bon, c’était d’ailleurs pour cela qu’il avait tendance à souvent les caresser où aller en renifler l’odeur. Cette pièce était apaisante et respirait le bien-être, celui d’être avec une personne qu’on chérit particulièrement. Vint alors le moment du film où Sasha et ses amis étaient accueillis sur l’île avant la fête, une belle jeune fille en tenue de cérémonie apparut alors et commença à jouer un petit morceau avec son coquillage sculpté à la main. Ah, s’il pouvait seulement pouvoir reproduire le même son, Ethan en serait plus qu’heureux. Il ne put d’ailleurs s’empêcher de le faire remarquer à son amie.

« Rien que pour ça, j’envisagerais d’acheter une flûte ! Le son de ce coquillage est si beau, j’adore. »

Cela pouvait certes choquer la jeune fille dans ses bras. Après tout l’Ethan qu’elle connaissait chantait et jouait de la guitare et de la basse, mais certainement pas de la flûte. Lui c’était un rockeur né et pas la réincarnation de Mozart aux dernières nouvelles ! Mais il n’avait pas peur de faire ce genre de confidences à Merry. Elle savait garder un secret, surtout le concernant. Il se souvenait qu’ils avaient même fait un pacte, comme les japonais le font lorsqu’ils étaient plus jeunes. Enlaçant leurs auriculaires, les adolescents avaient juré de ne jamais trahir un secret que l’autre lui aurait confié, sous peine de finir en enfer. Et oui, Ethan avait eu sa période manga, un peu comme tous les garçons de son âge avec Dragon Ball, One Piece et Pokémon… Mais devant la folie du nombre d’épisodes, le jeune homme avait bien vite changé d’avis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Ven 2 Mar - 9:17

Sais-tu que ton rire réchauffe quelque chose dans mon cœur, une douce chaleur qui me rassure, m'ensorcèle et me pousse à rester contre toi. Si je pouvais, je ne sortirai jamais de tes bras. Ton odeur, la douceur et la chaleur de ta peau, le son de ta voix, tout en toi... Je t'aime Ethan. A la folie.

Le film, elle l'avait vu des dizaine et des centaine de fois, elle n'y prêtait même pas attention. Seul l'instant présent l'importait. Elle aurait pu s'endormir dans ses bras tant elle était bien. Et pourtant, Merry est insomniaque. Elle ferma les yeux. Cette douce mélodie sortie de ce coquillage additionné à la présence d'Ethan, elle était aux anges. Elle rêvait d'un monde meilleur. Un monde où Il n'aurait pas existé. Un monde où Rosa n'aurait pas existé. Un monde où elle et Ethan seraient tombés amoureux dès le collège, le lycée. Un monde où aucun des deux n'aurait été blessé. Un monde où aucun des deux n'aurait été brisé. Un monde où ils s'aimeraient, et où rien ni personne ne pourrait les séparer. Dans le monde où ils vivaient, on pouvait facilement les séparer, si facilement... Elle en avait peur, si peur. Mais elle ne devait penser à ça, elle ne devait que profiter de l'instant présent. Elle sourit. C'est alors qu'il parla, la sortant de son doux rêve. Elle avait beau le connaitre par cœur, il arrivait encore à la surprendre, même si après réflexion, son aveu ne l'étonnait pas tant que ça.

« Monsieur le rockeur se reconvertirait il au classique ? Ce serait drôle je trouve... Tu t'imagines sur scène, dans ta tenue habituelle, mais avec une flute au bec, en train de jouer la Flute Enchantée ? »

Elle, elle l'imaginait très bien. Tellement... Comique comme situation. Elle rit de bon cœur, quitte à couvrir le film de ses rires. Le film, ils l'avaient tous les deux vu, une minute perdue, c'était rien. Mais quand elle y réfléchissait, elle n'imaginait pas Ethan faire des confidences de la sorte à quelqu'un d'autre... A moins qu'il ait oublié de mentionner qu'ils avaient des nouveaux amis très proches. Mais ça aurait beaucoup étonné Merry, il était solitaire, son tendre ami. Depuis Rosa, elle ne l'imaginait pas trainer avec d'autres gens. Déjà avant d'ailleurs, il n'avait pas tant d'amis que ça... Bien plus, ça c'est sur, il connaissait plein de monde, et beaucoup de gens l'admiraient, ça aussi c'est sur, mais des personnes proches de lui, il y en avait pas énormément, même à l'époque. Rosa... Pourquoi fallu t-il qu'elle entre dans la vie d'Ethan cette garce... Elle lui en voulait énormément. D'ailleurs, depuis que cette allumeuse avait quitté son rockeur, Merry n'avait plus souhaité avoir de contact avec elle. Elle en voulait un peu à Ethan aussi. Après tout, il avait craqué pour Rosa, et ce simplement à cause de son physique. L'apparence... Il n'y avait que ça qui intéressait les garçons. Bon, c'est sur, Merry n'était pas super jolie à l'époque, elle avait des rondeurs en plus, qui ne plaisaient pas forcément, mais... Elle n'était pas non plus obèse. Juste d'avantage de poitrine, un peu de ventre, de fesses... Mentalement elle était déjà celle qu'elle est. Ils riaient déjà pendant des heures ensemble. Mais non, lui avait préféré l'apparence. Elle ne pouvait lui en vouloir énormément, après tout à l'époque il n'était qu'un adolescent tiraillé par ses hormones... Ah les hommes.

Tu sais Ethan, si tu n'étais pas allée dans les bras de Rosa, je pense que je serai tombée folle amoureuse de toi, je l'étais déjà un peu. Et j'aurai peut-être évité de souffrir par Sa faute. Si son corps ne t'avait pas fait tourner la tête, on aurait tous les deux évité d'être blessés. Je...

« Je t'en veux tellement pour ça. »

Elle ne se rendu pas compte du fait qu'elle ait prononcé la dernière phrase à voix haute. Elle avait tellement l'habitude de penser à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Ven 2 Mar - 21:08

Le classique ? Bweark ! Ethan fit une de ses grimaces démontrant un dégoût profond avant de sentir un violent frisson lui parcourir la colonne vertébrale, le secouant lui et celle qu’il tenait contre lui. Il détestait le classique, sauf peut-être les éventuelles symphonies utilisées pour des pubs qu’il aimait bien où certains OST de films dont il était fan mais c’est tout. Il s’imagina donc un court instant la scène que lui avait décrit sa meilleure amie en fronçant ostensiblement les sourcils comme s’il avait grand peine à l’imaginer. Imaginez une salle pleine à craquer de fans en furie puis le rideau s’ouvrir, découvrant Ethan vêtu d’une tenue des plus gothiques avant de trouver un élément perturbateur : la flûte. Nan ça colle pas du tout. Et puis c’était quoi la Flûte Enchantée d’abord ? Il savait même pas quel rythme ça pouvait avoir ce truc ! Non pas que le jeune homme n’avait aucune culture, loin de là. Juste que lorsqu’il s’agissait de classique il avait bien du mal à retenir les noms des titres et de leurs compositeurs sans même parler du fait de les attribuer à quelqu’un.

« Moi, musicien classique ? Jamais de la vie ! Rockeur un jour, rockeur toujours. Toute façon tu sais très bien que j’arrive pas à retenir les classiques, même si j’en connais l’hymne par cœur j’saurais pas te citer ni le titre, ni le compositeur. »

Le jeune homme haussa donc les épaules, comme s’il laissait tomber avant de constater que son amie était morte de rire à ses côtés. Ethan poussa alors un profond soupire avant de lever les yeux au ciel et de secouer la tête. Ah les femmes ! Un rien peut les faire rire. Enfin, si c’était Merry, ça n’était pas vexant, ça finit même par le faire sourire quand elle commença à se calmer. Ethan put donc se concentrer à nouveau sur le film, persuadé que son amie en faisait de même. Certes il connaissait par cœur ce dernier à force de l’avoir vu et revu dans son enfance, mais c’était toujours un régal de regarder ce genre de film en compagnie d’une fan aussi inconditionnelle que Merry. Il faisait donc son possible pour ne pas faire de remarques lors de ses moments préférés ou pas, son visage changeant uniquement d’expression pour sa part. Chose dont son amie aimé se moquer, mais apparemment ce soir, elle était préoccupée par quelque chose ce soir, ou complètement dans le film, il ne savait pas trop.

Soudain il entendit l’accusation de son amie qui lui fit écarquiller les yeux de façon indescriptible, haussant les sourcils avant de tourner la tête vers son amie, tel un automate, choqué par ce qu’il venait d’entendre. Il ne comprenait pas, il était sur le cul, c’était le cas de le dire. Totalement perdu et déstabilisé, le jeune homme ouvrit plusieurs fois la bouche sans que rien ne sorte tant il était sous le choc. Mais finalement, il réussit à articuler quelques phrases avec une grande fébrilité dans la voix.


« C-C’est de moi de que tu parles ? Mais mais mais… J’t’ai fait quoi au juste ? J’comprends pas là… »

Ethan pédalait mentalement dans la semoule, dévisageant sa meilleure amie comme un amnésique qui aurait perdu une partie importante de sa mémoire. Il était perdu. Avait-il fait quelque chose en rapport avec le film ? Son orientation musicale ne lui plaisait plus ? Un garçon ne réfléchit pas aussi vite qu’une fille, il était déjà totalement dans le film qu’ils regardaient, ne réfléchissant plus du tout à l’état et l’évolution de leur relation…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Ven 2 Mar - 23:12

Elle sursauta quand elle sentit les mouvements soudains de son ami. Elle se redressa et le regarda, penchant un peu la tête sur le côté, ne comprenant pas vraiment. Pourquoi agissait-il ainsi ? Que s'était-il passé ? Elle l'écouta... Elle ne comprenait pas. Elle chercha quelques secondes dans sa tête de quoi il pouvait parler. Mais elle ne voyait pas.

Tu agis parfois bizarrement, Ethan, je n'arrive pas à comprendre. Tout va bien, et quelques secondes tu es tout affolé, à me regarder comme si tu ne me connaissais pas. Je n'ai pourtant rien fais... Je crois.

« C'est moi qui ne comprends pas... »

A moins qu'il ait appris à lire dans les pensées, il n'avait aucune raison d'agir ainsi. Elle se remémora ses phrases. Tu sais Ethan, si tu n'étais pas allée dans les bras de Rosa, je pense que je serai tombée folle amoureuse de toi, je l'étais déjà un peu. Et j'aurai peut-être évité de souffrir par Sa faute. Si son corps ne t'avait pas fait tourner la tête, on aurait tous les deux évité d'être blessés. Je... Je t'en veux tellement pour ça. Sauf si... Avait-elle parlé à voix haute ? Elle ne pensait pas. Elle ne le faisais jamais en public. Mais, dans les bras de son tendre ami, plus à l'aise que n'importe où ailleurs, peut-être que... Elle ferma les yeux. Avait-elle ouvert la bouche ou non, et si oui, à quel moment ?... Si jamais elle avait dit quelque chose, ce n'était que les derniers mots, sinon il n'agirait pas ainsi.

« Je ne sais pas si t'as entendu ou non ce que j'ai pu dire, je ne suis même pas sure de ce que t'as entendu, mais... A mon avis j'ai dis que je t'en voulais, à voix haute. C'est ça ? »

Il lui fit signe que oui. Que devait-elle faire ? Lui dire la vérité, quitte à le blesser, se taire et le laisser sans explications, ou lui mentir ?... Mentir non. Il détestait le mensonge, et s'il apprenait qu'elle lui ait menti un jour, il lui en voudrait à vie. Elle s'assit sur lui et le prit dans ses bras, l'obligeant à s'assoir. Elle glissa son visage dans son cou, respirant à même sa peau. Son odeur était si enivrante... Elle hésita encore quelques instants, puis sans bouger, commença à parlant à voix basse, juste assez pour qu'il l'entende. Juste assez pour que ses paroles ne sortent pas de leur étreinte. Telle une confidence qui ne devait être partagée que par eux. Même les peluches Pokémon ne devaient pas l'entendre.

« Je t'en veux oui... Je t'en veux d'avoir succombé au charme de celle qui t'a brisé le cœur. Je t'en veux de n'avoir vu que son physique, et rien d'autre... Je peux te comprendre. Pour Doyle, ça a été un peu pareil... Bien que différent. Je ne t'en veux pas de t'être fait blessé, tu ne pouvais pas savoir. Mais je t'en veux de ne pas m'avoir vue à l'époque. Si ça avait été le cas, aucun de nous deux n'aurait souffert... »

Elle ferma les yeux. Dire ses mots à son meilleur ami n'était pas une tâche aisée. Son cœur était serré dans sa poitrine, était douloureux. Elle avait presque envie de pleurer. Mais elle n'avait pas pleuré réellement depuis Lui, et s'était promis de ne plus jamais pleurer pour un homme, même Ethan. L'amour lui avait déjà fait trop de mal. Elle n'osait bouger. Elle avait peur de rompre cette proximité. Elle avait peur de le lâcher, peur de tomber si elle le faisait. Et si ces mots changeaient leur vie ? Si ces mots les faisaient s'éloigner l'un de l'autre à tout jamais ? Elle ne le supporterait pas. Mais avouer à Ethan que c'était de sa faute si elle avait souffert était quelque chose de suicidaire. Il l'aimait autant qu'elle l'aimait. C'est comme s'il l'accusait de ne pas l'avoir empêché de fréquenter Rosa... Elle détesterait ça.

Ne me lâche pas je t'en supplie. Ne me laisse pas seule, ne me laisse pas dans ce froid. Seul ton corps et ton cœur peuvent me réchauffer. J'ai besoin de toi. Oublie ces mots, oublie cet instant, et serre moi. Ethan... Ne me lâche pas...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Sam 3 Mar - 10:32

Le jeune homme commença sa remise en question quand elle lui dit qu’elle ne comprenait pas non plus. Quoi alors ? Il avait rêvé ? Non impossible, sa voix était bien trop réelle et triste pour qu’il se la soit imaginée. L’ancien rockeur regarda donc son amie pendant un petit moment sans vraiment comprendre. Puis ça lui vint enfin à l’esprit : la pensée à voix haute. Une partie du mystère commençait alors à s’éclaircir pour le jeune homme, rassuré de ne pas avoir entendu de voix et d’être la réincarnation de Jeanne d’Arc. Cependant, il restait troublé par ses propos, qu’avait-il bien pu faire pour qu’elle lui dise qu’elle lui en voulait ? Il approuva donc d la tête lorsqu’elle lui demanda si c’était bien de ça dont il s’agissait, toujours perdu dans ses propres questionnements…

Après un moment de réflexion, le jeune homme sentit son amie prendre place sur sa personne. Il s’assit à son tour et reçu une étreinte de la part de sa meilleure amie. Mais à quoi devait-il s’attendre au juste ? Ethan n’était pas vraiment rassuré, surtout qu’elle ne le regardait pas dans les yeux et qu’elle cachait son visage dans son cou ! Puis vint le moment des révélations. Le regard d’Ethan passa de la stupeur à la rage en écoutant son amie parler de celle qui l’avait dupé, resserrant sans le vouloir ses poings sur le drap, comme pour se contenir. Il resta ainsi un moment, serrant les dents à chaque fois qu’elle parlait d’un moment de son passé qui était lié à Rosa ou à son propre petit ami, Doyle. Puis ce fut de nouveau la surprise. Ne pas l’avoir vue à l’époque… Sauf qu’à l’époque, Ethan ne pensait même pas à l’amour, il ne savait ce que c’était que par les bouquins. Ils étaient certes proches, mais Rosa fut plus rapide que son amie qu’il tenait dans ses bras sans vraiment le vouloir. Son regard devint triste, car elle avait tout à fait raison. Mais les choses ne s’étaient pas déroulées selon les plans et les objectifs d’Ethan, tout lui avait échappé à l’époque, et le destin le lui avait bien rendu !

Pendant de longues secondes, le jeune homme ne sut quoi répondre. Que faire ? Que dire face à de tels propos ? Elle n’avait pas tort mais d’un autre côté elle abusait sur certains points qu’il ne pouvait pas contrôler. Le jeune homme soupira alors longuement avant de resserrer tendrement son étreinte sur la jeune fille, une de ses mains caressant doucement sa cascade de cheveux bruns. Il n’allait rien rajouter, juste essayer de la rassurer. Il ne voulait pas se prendre la tête avec elle, surtout pas avec elle. Elle était l’une des seules amies qu’il lui restait. Il ne voulait pas qu’elle s’éloigne de lui, plus jamais. Alors c’est le cœur serré qu’il ne fut capable que de prononcer ces mots :


« Je suis désolé, Merry… Pardonne-moi. »

Il n’était pas entièrement fautif, certes, mais il s’en voulait de ne pas avoir remarqué les sentiments de son amie plus tôt, comme à l’époque de Rosa selon les sous-entendus qu’elle lui avait fait. L’ancien rockeur était désormais trop traumatisé par la gente féminine pour passer le stade de l’amitié avec l’une d’entre elles. Même s’il s’agissait de Merry… C’était comme s’il avait loupé un train qui ne reviendrait jamais. Rosa l’avait humilié, s’était joué de lui et finalement elle l’avait trahi. Il n’était pas prêt de risquer de perpétuer une seconde erreur. Alors il lui embrassa doucement la joue, du bout des lèvres avant de s’écarter un peu du corps de la fanatique des poké-bestioles. Il se mit à lui caresser doucement la joue, une mine un peu triste sur le visage avant d’ajouter, comme un enfant qui voulait éviter de parler de son hamster mort :

« Et si on continuait de regarder ce film, juste toi et moi, hm ? Je ne sais pas quoi te dire pour le moment, je ne m’attendais pas à ça… Alors on a qu’à se détendre et si tu veux aborder de nouveau le sujet, on en parlera plus ouvertement tout à l’heure, d’accord ? »

Il fallait qu’elle lui laisse le temps d’avaler la pilule, le jeune homme étant bien loin d’imaginer que son amie lui en voulait parce qu’il n’avait pas fait les bons choix, et il s’en voulut aussi en conséquence de ses révélations. Doucement, l’ancien rockeur se rallongea sur le dos, gardant son amie près de lui en tentant sans vraiment y arriver de se concentrer sur Sasha et pikachu qui courraient à l’écran-plafond. Le jeune homme devait sérieusement se remettre en question. C’était tout ce qu’il ressortit de cette entrevue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Sam 3 Mar - 21:05

Il s'excusa. Jamais elle n'aurait du lui dire tout ça. Elle ne dirait plus rien à propos de cela. Surtout qu'il risquait de croire qu'elle l'aime encore. Qu'elle l'aimait tout court. Elle ne l'avait jamais aimé de l'amour qu'elle éprouvait pour Lui. Elle avait juste été... Attiré par lui. Et puis sa complicité avec lui avait engendré un amour différent. Un amour... Profond. Mais pas passionnel. A l'époque, elle qui ne connaissait ni l'amour ni le sexe, aurait pu sortir avec lui, réellement. Mais ce n'était pas de l'amour. Au jour d'aujourd'hui, elle le connaissait trop pour avoir une relation avec lui. Elle avait peur qu'il ait mal compris. Elle s'exprimait tellement mal. Il l'embrassa sur la joue. Il lui caressa la joue. Il parla de sa voix douce et rassurante, même si son visage peiné brisa le cœur de la douce Merry en deux. Elle hocha la tête. Ne plus jamais parler de ça lui paraissait encore la meilleure solution. Elle ferma les yeux le temps de retenir une larme. Elle ne s'était pas sentie aussi fragile depuis des années. Elle avait l'impression de redevenir la petite Merry, la gamine au cœur fragile pleurant facilement. Elle se détestait.

Laissez moi me débattre, venez pas me secourir. Venez plutôt m'abattre pour m'empêcher de souffrir. J'ai la tête qui éclate. Je voudrai seulement dormir, m'étendre sur l'asphalte et me laisser mourir.

Elle se rallongea tout contre lui, sans vraiment regarder son plafond. Elle se sentait terriblement honteuse. Et fatiguée. Elle ne s'en était pas rendue compte, mais petit à petit Morphée l'avait attirée dans ses bras. Mais elle ne devait pas dormir. Elle rouvrit les yeux qu'elle avait gardé fermés, et regarda Ethan. Il continuait avoir ce visage triste qu'elle détestait tant. Elle s'en voulait terriblement. Elle les referma. Inconsciemment. Sa tête lui faisait mal. Elle avait envie de pleurer. Elle ne devait pas. Elle avait envie de dormir. Elle ne devait pas. Elle avait tellement envie d'effacer ces instants douloureux de leur mémoire. Elle ne pouvait pas. Elle resta ainsi, à entendre Sacha et ses amis, à écouter le silence pesant entre les deux amis. Elle avait deux solutions devant elle, faire comme si rien ne s'était passé et redevenir la Merry joyeuse qu'Ethan appréciait, ou... S'endormir. Ça couperait court à tous ces problèmes. Et il ne lui en voudrait pas. Il mettrait peut-être même ses révélations sur le compte de la fatigue.

Oublie tout ça... Oublie tout ça, Ethan, et souris tendrement quand tu remarqueras que je dors. Souris tendrement, allonge moi à ma place et prend moi dans tes bras comme à ton habitude. Ne change rien, oublie tout ça. Je t'en supplie...

Elle resta donc sans bouger, les yeux fermés, calmant sa respiration pour la calquer à son rythme habituel quand elle dormait. Elle faisait souvent semblant de dormir, avant, avec son frère. Surtout vers la fin, quand ils se haïssaient. Il n'y a que dans ces moments là qu'il était doux et tendre avec elle, comme avant. Le film se termina. Elle ne bougea pas d'un iota. Son esprit était encore éveillé, écoutait et analysait chaque parcelle de son, mais son corps ne répondait plus. La fatigue était réelle. Elle espérait qu'il oublie... Elle espérait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Sam 3 Mar - 23:15

L’incompréhension avait fait place à la peine suite aux paroles que son amie de collège lui avait dites. Le jeune homme en cherchait le sens après l’avoir rassurée du mieux qu’il en était capable pour le moment. Il ne savait pas du tout ce que les paroles de son amie signifiaient. Etait-elle amoureuse de lui au collège ? Cela expliquerait qu’elle lui en veuille, même des années après surtout après ce qu’ils avaient tous deux subi. A moins qu’elle n’en soit tombée sous le charme maintenant et qu’elle regrettait le passé ? Les deux hypothèses étaient tout à fait plausibles, normales même. Cependant il n’avait aucun moyen de vérifié cela, et quand bien même il y arriverait que se passerait-il après ? Quels étaient ses sentiments, à lui ? Il ne la voyait que comme une amie, la meilleure, sa confidente, sa sœur de cœur. Alors si ses sentiments pour lui avaient changé, cela influerait sans aucun doute sur leur relation, qui finirait par se détériorer et se faner, comme une rose…

Il ne voulait pas la perdre, pas elle, pas celle avec qui il se sentait le mieux au monde. Le rockeur ne supporterait pas une telle perte. Ce serait comme un nouvel échec après de nombreuses péripéties et dieu seul sait combien Ethan déteste perdre, et encore plus abandonner. Mais il n’était pas près pour une nouvelle relation, pas du tout. Son corps entier parfois rejetait celui de son amie suite à certains gestes qui pouvaient trop lui rappeler Rosa. Une nouvelle relation avec une fille était impossible pour l’instant, c’était encore « trop frais » pour lui, et il n’appréciait pas du tout que son amie copule à tout va avec d’autres hommes. Cela leur avait d’ailleurs valu une dispute mémorable. Il ne comprenait pas, se disant qu’elle se vengeait des hommes en couchant avec avant de les jeter, alors que c’était juste tout ce qu’ils voulaient… Mais ils avaient fini par enterrer la hache de guerre et faire la paix, comme toujours.

Enfin, les péripéties de Sasha ne l’avaient pas du tout aidé à résoudre son problème, comme si lui, il n’avait jamais de problème. De toute façon, il le trouvait trop bête comme garçon, il n’aurait pas aimé l’avoir pour ami. Les lumières finirent donc par s’éteindre à la fin du film, laissant Ethan toujours aussi perdu dans ses pensées. Mais trop réfléchir le fatiguait, surtout quand ça le concernait à ce point. D’ailleurs il n’était pas le seul à première vue, sa chère Merry s’étant apparemment endormie sur son épaule durant le film sans même qu’il ne s’en rende compte. Ethan sourit et la prit doucement dans ses bras, la posant délicatement à sa place dans le lit, tandis qu’il faisait particulièrement attention à bien poser sa tête sur l’oreiller. Epuisé, il eut tout de même la force d’éteindre l’ordinateur de son amie, histoire de lui faire quelques économies sur sa facture d’électricité. Pour une étudiante, c’était toujours bon à prendre.

Puis il retourna lui-même à sa place, la fatigue le gagnant de plus en plus, il se pelotonna sous les couettes avant de se tourner du côté de son amie. Elle était si mignonne quand elle dormait. Il dégagea alors dans un geste de tendresse quelques mèches de sa frange qui seraient devenues gênantes pour la jeune fille. Bien qu’il ne savait pas quoi faire pour ce qu’elle lui avait dit, il conservait toute son affection pour cette dernière. C’est sur cette dernière image de son amie endormie près de lui qu’Ethan fut emporté au pays des rêves par ce coquin de Morphée.
Durant son sommeil, il prit la sage décision d’oublier ce qu’elle lui avait dit car cela ne ferait que troubler leurs relations plutôt que de les apaiser. Si elle venait à lui en reparler, il y réfléchirait plus amplement avec du recul aussi. Mais pour l’heure, il voulait conserver son amitié avec la belle aux bois dormants. Il ne savait pas ce qu’autre chose pourrait leur donner, alors à quoi bon se faire du mal ? C’était inutile, il préférait éviter les pots casser, éviter une embrouille qui pourrait les éloigner plus qu’autre chose. Les heures passèrent ainsi, Ethan se sentant bercé comme au milieu de l’océan quand un bruit suspect lui fit ouvrir un œil.

Oh putain le réveil. Déjà le matin ? Tseuh. L’adolescent rabattit d’un coup sec la couverture sur son visage, se plaçant mieux dans le lit, bien décidé à grapiller encore quelques minutes de sommeil, et ce même si le vil coq qu’était son réveil avait pour sa part bien l’intention de le tirer du lit et fisa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Dim 4 Mar - 21:01

Merry avait à peine dormi cette nuit. Et quand le réveil d'Ethan sonna, elle était déjà partie. Elle s'était levée à 6h, avait pris une bonne douche, s'était préparée en silence pour ne pas réveiller son tendre ami, et avait pour seul petit déjeuner pris un paquet de biscuits dans un placard afin de le manger une fois arrivée à l'école. Elle avait écrit un post-it qu'elle avait déposé sur la table de nuit, juste à côté du téléphone d'Ethan.

BONJOUR ! Bon, je commençais bien plus tôt que toi (feignant èé), donc là, pendant que tu lis ce post-it, bah je suis déjà en cours. A moins que sur la route j'ai croisé une chose étrange ressemblant vaguement à un Pikachu et que je l'ai suivi. Mais quoi qu'il en soit, je suis partie èé Désolée pour hier soir, j'étais crevée. Je me suis endormie sans m'en rendre compte, t'imagine ! D8 Bref, si tu veux prendre une douche, rien a changé de place, et pour ton petit déjeuner, bah... Rien a changé de place non plus. Je suis une vieille mamie avec ses habitudes, alors ne change rien de place, vil petit jeune èé J'ai laissé mes clefs sur la porte, mais ai gardé celles de la boite aux lettres, donc tu peux les mettre dedans après avoir fermé ;) (Ou alors tu peux venir me chercher à la sortie du boulot (a) :P) En espérant que t'aies bien dormi, gros bisous ;) ♥

Signé, ta Merry adorée ♥

Elle était sorti en claquant la porte de manière à ce que personne ne puisse venir cambrioler durant l'heure qui séparait sa sortie et le réveil de son ami. Elle avait enjambé son vélo, et était partie sur la route. Il faisait encore nuit, mais elle avait besoin de pédaler, et pédaler encore, pour oublier, pour réfléchir. Elle arriva à l'école, il n'y avait encore personne.

« J'ai peur... »

Elle était redevenue Meredith, alias Mew, la faible. Elle devait effacer ça de son esprit. Elle devait oublier. Elle devait redevenir Merry. Merry.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   Mar 6 Mar - 16:10

Le coq que tentait d’imiter le réveil du jeune homme agaçait beaucoup se dernier, l’ayant perturbé dans un sommeil doux et réparateur. Il tenta alors d’en grappiller quelques minutes, de se rendormir. Mais il n’y arriva pas car quelque chose manquait, quelque chose le chiffonnait. Il sentit comme un vide près de lui, pourtant il était dans le lit de Merry avec… Une peluche Germignon dans les bras ?! Le jeune homme s’assit dans le lit, la couette tombant et le laissant en pyjama dans la chambre. Il put constater que son amie ne dormait plus à ses côtés. Il en toucha la place, elle était froide. Cela devait faire bien longtemps que son amie était réveillée. Soupirant il s’assit sur le bord du lit, s’étirant copieusement avant de baîller sans gêne avant de placer la peluche pokémon sur l’oreiller qu’il venait de quitter. Il attrapa un peu mécaniquement son portable avant d’en désactiver le réveil. C’est seulement lorsqu’il eut fait cette action qu’il remarqua le post-it sur la table. Intrigué et légèrement déboussolé, il prit ce dernier avant de le lire et de pousser un grognement sourd et de lâcher un :

« Putain Merry, t’abuses là. »

Le jeune homme se leva, chiffonna le post-it et alla l’égarer dans son sac de cours avant d’y prendre son nécessaire de toilette et ses vêtements de rechange. Il sauta sous la douche et y passa juste le temps de se laver, sans perdre une minute. Il se sécha ensuite intégralement avant d’enfiler son boxer gris propre, son jean noir et son t-shirt rouge. Il enfila ensuite sa veste grise laissée sur le divan de la jeune femme la veille et mit son sac avec toutes ses affaires sales sur son dos. Avant de partir, il griffonna à son tour un petit mot à la jeune femme, en guise de réponse à celui qu’elle lui avait envoyé.


Bonsoir (ben ouais tu le liras que ce soir)
Jtiens à t’informer que si ma batterie de portable s’était pas déchargée quand j’étais sous la douche jt’aurais bien incendiée ! T’abuses de pas m’avoir prévenu pour ton cours sérieux ! Jpeux te dire que me réveiller avec ton Germignon dans les bras à la place de toi ça jette un froid aussi mignon qu’il puisse être. Bref, j’ai prit ma douche en vitesse, faut que je file chercher mes affaires de cours chez moi là, et ce soir je peux pas, je bosse aussi je te rappelle. Je t’enverrais un sms plus tard si j’y pense.
Bisous la sale bête, ton Ethan qui t’aime quand même.



Ceci fait, il placarda le post-it bien en vue sur le frigo et sortit de l’appartement, les clés en main avant de verrouiller ce dernier et de glisser ensuite discrètement le double de clé dans la boite aux lettres comme le lui avait demandé son amie. Il se précipita ensuite dans les escaliers, ôta la chaine de sa moto et enfourcha l’engin en direction de chez lui. Si Ethan était si pressé de partir de cet endroit c’était d’une part parce qu’il n’avait pas apprécié qu’elle ne le prévienne pas de son départ et que d’autre part son portable ayant rendu l’âme ou presque, il n’avait aucune idée de l’heure qu’il était et ne tenait pas à être en retard en cours alors que son amie lui avait dit qu’elle ne lui passerait pas ses cours s’il n’était pas méritant. Bien que la discussion de la veille le travaillait encore sur le chemin de sa maison en même temps que la peur de croiser sa sœur, le jeune homme tâcha de l’oublier. Peut-être était-ce un effet de l’alcool dû au fait qu’elle ait peut-être bu un peu trop vite, qui sait ? Il soupira alors, reprenant son air froid et insaisissable pour une nouvelle journée de cours endiablée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salut. C'est encore moi. [Pv Alix M. Gentry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
Y a pas que le RP dans la vie
 :: Archives :: Anciens RP (+6mois)
-