Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 Private Interview {Alex & Gaby}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Private Interview {Alex & Gaby}   Dim 4 Mar - 19:20

C'était bien à contre cœur qu'il entrait dans ce foutu hôtel. Faire l'interview d'une jeune mannequin en vogue... Il détestait la presse people. Et surtout ses rédacteurs. « Mais chériiii, j'ai un date avec le coiffeuuur de Lady Gaga quoiii ! Va faire mon interview à ma plaaaace, in the honnor du bon vieux teeemps ! » Leur manie de mettre de l'anglais dans leur phrase quand bon leur semble et leur tendance à allonger les dernières syllabes de leur phrase. Ils l'horripilaient. Mais comment refuser ça à une journaliste qui vous avait tant aidé à atteindre votre but ? On ne peut pas, même en étant le pire des salauds. Et le voilà en voiture, en direction de l'hôtel où Alexandra Moore l'attendait. Il ne savait absolument rien sur elle. Il avait donc avant de partir demander des informations à sa chère demi-sœur, incollable sur le monde de la mode. « Tu parles de Miss Parfaite ? Je sais pas beaucoup de choses sur elle, mise à part qu'elle est bizarre. En tout cas tu ferais mieux de l'éviter: cette fille porte vraiment la poisse. » Il ne pouvait malheureusement pas l'éviter, et il n'en savait pas d'avantage sur le mannequin. Tant pis, il lui dirait franchement qu'il ne la connaissait pas, et elle éclairerait ses lanternes.

Il arrivait au pied du grand hôtel. Un cinq étoiles... Et bien, les journaux people ne lésinaient pas sur les moyens. Il descendit de sa Honda Accord noire qui avait coûté plus de 36 000 euros à son père. Mais avec un père architecte et une mère styliste ancienne mannequin, c'était pas grand chose, 36 000 euros. Il donna ses clefs au voiturier, et pénétra dans l'hôtel qui avait surement été côtoyé par les plus grandes stars étant passées dans cette ville. Une hôtesse se dirigea vers lui, et lui demanda ce qui l'amenait ici. Elle minaudait. Elle papillonnait. Il détestait les femmes qui minaudaient. Qui papillonnaient. Elle devait avoir au moins 10 ans de plus que lui. Pitoyable. Il lui dit alors qu'il était là pour l'interview organisée par P. et elle le conduisit jusqu'à la suite réservée par la rédaction. Alexandra n'était pas encore arrivée. Il entra dans la fabuleuse suite, et retira sa veste de cuir, qu'il posa sur un fauteuil. Il s'assit sur un autre de ces fauteuils rouges, et sortit son calepin ainsi qu'un stylo. Il se demandait si Mme. Fairchild lui donnerait aussi des interview à faire, des articles à rédiger... Il ne l'imaginait pas être du genre à ne lui refiler que des tâches ingrates. Il sortit un magnétophone qu'il déposa sur la table basse qui paraissait avoir été taillée dans de l'ébène. Cette suite ne ressemblait absolument pas à un lieu sain de travail. Peut-être que les célébrités étaient plus à l'aise dans ce genre d'endroit...

Il regarda l'heure. Elle ne devrait pas arriver avant au moins un quart d'heure, peut-être une demi-heure. Il déposa son calepin et son stylo sur la table, et se dirigea vers le mini bar. Il se servit un verre de whisky. Il ne savait pas comment l'interview allait se dérouler, comment le mannequin allait se comporter... S'il s'avérait qu'elle soit hautaine comme Luccia, il ne se priverait pas d'être froid. Dans le cas inverse, il aviserait. De toutes manières, toutes les célébrités étaient hautaines. C'est pour cela que sa chère demi-sœur agissait de la sorte. Il bu doucement son verre, et le laissa sur le mini bar pour retourner s'assoir quand la porte s'ouvrit. Alexandra entra.

« Bonjour, Mlle Moore. Gabriel Seward, je remplace Mlle Hayley pour cette interview, sa santé est trop mauvaise pour qu'elle vienne jusqu'ici. »

Un petit mensonge n'était rien. Sa belle-mère mentait souvent aux journaux, ça faisait partie du métier. Finalement, heureusement qu'il avait été initié à ce monde, sinon jamais il n'aurait su s'en sortir dans ce doux monde de la gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Private Interview {Alex & Gaby}   Mar 6 Mar - 15:33

Mardi après-midi
14h32



C’est à cette heure qu’une des filles les plus populaires du lycée public d’Eldytown leva la main afin d’attirer l’attention de son professeur d’Histoire-Géographie. Au début de l’heure, elle lui avait remis un papier comme quoi elle devait partir aux environs de 14h30 pour se rendre à une interview concernant sa carrière de Mannequin. Bien évidemment, le message était signé du manager de la jeune femme. Enfin femme, si l’on pouvait dire. En réalité personne ne savait que la jeune fille était en réalité un jeune homme qui voulait vivre dans la peau d’une femme afin d’en comprendre les sentiments. Aussi le professeur autorisa la demoiselle à quitter le cours sans problème. Cette dernière rangea donc ses quelques affaires et traversa toute la classe pour se rendre à la porte de la salle. Elle ignorait complètement les nombreux chuchotements qui suivirent son départ de sa place, la plupart des jeunes filles s’indignant alors que des garçons, fans de son travail sermonnaient les premières. Tout ceci faisait bien rire la demoiselle, intérieurement, avant qu’un sourire n’apparaisse sur ses lèvres alors qu’elle quittait la classe en souhaitant à tous une « Bonne après-midi. ».

Cette jeune fille, elle vous dit quelque chose n’est-ce pas ? Son visage d’ange, sa longue chevelure d’ébène, ses yeux à la couleur si indescriptible… Vous avez raison, il s’agit en effet d’un jeune mannequin en vogue dans le domaine de la mode. Son nom ? Alexandra Moore. La jeune fille quitta l’école dans une voiture citadine, avec pour chauffeur son manager, une jeune femme tirée à quatre épingles qui ne connaissait pas, elle non plus l’identité secrète de sa voisine. Son manager l’amenait à son interview que l’agence avait prévu dans un hôtel luxueux, pourtant la jeune femme ne put s’empêcher de redemander une ultime fois à sa petite protégée :


« Dis-moi Alex, tu es sûre de vouloir aller à l’interview dans cette tenue ? »
« Pour la millième fois, oui. Les photos pour le magazine ont déjà été prises de toute façon et je n’ai pas à avoir honte de cette tenue. »


Le regard de la plus jeune se tourna alors vers son manager, froid et électrisant. La voisine d’Alex n’ajouta donc rien et accéléra vers le lieu de rencontre entre la journaliste et son mannequin. Car pour une raison que le manager ignorait, le mannequin préférait avoir affaire à des femmes plutôt qu’à des hommes. Il avait en réalité peur d’être démasqué par un membre de son « espèce » et se cachait derrière un visage impassible, neutre. Quant à la tenue de la demoiselle qui n’en était pas vraiment une, il s’agissait tout bonnement de la tenue d’une lycéenne japonaise que la mère du jeune homme lui avait envoyé par colis quelques temps après la mort de sa sœur. Elle se composait simplement d’une chemise blanche et d’une jupe plissée grise au-dessus de laquelle le jeune homme portait le gilet noir de l’institut auquel il appartenait, camouflant en partie cette belle cravate cyan qui s’accordait si bien avec son regard inhabituel, tandis qu’en bas il portait de longues chaussettes noires, lui arrivant jusqu’aux genoux et de petites socquettes blanches en guise de chaussure. En somme la parfaite tenue de la petite Japonaise modèle. D’ailleurs ses origines n’étaient visibles que par sa peau de lait et sa chevelure d’ébène, Alexandra était bien loin d’avoir les yeux bridés de sa mère, ayant plutôt prit les grands yeux couleur outremer de son père.

La citadine finit par s’arrêter devant l’hôtel, laissant le temps à la jeune femme d’écouter les quelques recommandations restantes de son manager en se brossant les cheveux pour qu’ils paraissent encore plus lisses que d’ordinaire. Le travesti s’était remis un peu de ricil et du crayon noir sous les yeux pour souligner son beau regard et avait ajouté une petite touche de gloss. Il n’aimait pas particulièrement le maquillage, mais personne ne pouvait dire que ça ne lui allait pas, bien au contraire. Enfin, sa manager l’autorisa à quitter l’habitacle, ce qu’elle fit sans se faire prier, revêtant le voile du parfait mannequin. Elle salua d’un large sourire le voiturier qui attendait sagement devant la porte, ce dernier se précipitant pour ouvrir la porte à la jeune femme, les joues rouges écrevisse. Une fois dans le hall, le jeune homme déguisé en fille croisa une hôtesse et la salua en s’inclinant légèrement avant de lui demander le chemin pour aller jusqu’à la suite réservée par P.

Il ne lui fallut pas longtemps pour arriver jusqu’à la suite et en ouvrir gracieusement la porte, sa chevelure d’ébène virevoltant au contact du moindre de ses mouvements. Mais là surprise, il ne s’agissait pas d’une femme mais d’un homme qui allait l’interviewer, Gabriel Seward. Jamais entendu parler en tant que chroniqueur en tout cas. La surprise se lut sur le visage de la fausse jeune fille, mais conscient qu’Alex jouait sa carrière il reprit son sourire habituel et s’inclina poliment face au jeune homme qui lui faisait face.


« Enchantée, Mr. Seward. Alexandra Moore, j’espère que nous pourrons faire du bon travail ensemble aujourd’hui. » Lui dit la jeune fille feinte en s’approchant de lui pour lui serrer la main avec douceur, pour que le jeune homme ne se doute pas de son identité.

La demoiselle jeta alors un coup d’œil à la pièce et se dit qu’elle n’avait pas l’air d’une suite où discuter de la carrière de quelqu’un mais plutôt ce genre de lieu où les bourges emmenaient leurs proies pour copuler. Le jeune homme ôta bien vite cette idée de son esprit avant de s’assoir sagement sur le fauteuil rouge en face de celui de son voisin, se séparant de ce dernier uniquement par une table basse d’un noir d’encre. Le jeune homme croisa les jambes et posa ses mains jointes entre elles sur ces dernières avant que son regard ne soit attiré par le mini-bar, constatant qu’un verre vide y trainait. Un petit sourire amusé prit place sur les lèvres de l’adolescent. Boire si tôt dans la journée ? Etait-il face à un alcoolique ou à un petit nouveau stressé à l’idée de rencontrer un mannequin ? Il reporta alors son regard sur lui avant de lui poser finement la question :

« Dites, les boissons de ce bar sont-elles bonnes à déguster ? J’avoue avoir une petite soif, mais je n’ai pas vraiment confiance en ce qu’ils servent dans ce genre d’endroits. »

Il ne minaudait pas, il s’agissait là de pure sincérité. Il était arrivé un peu en avance sur son horraire et apparemment son camarade de jeu plus encore, autant essayer de trouver un moyen de se rapprocher ? Enfin, si la vanne ne l’atteignait pas, tant pis pour lui, ce n’était pas Alex qui serait gêné si son chroniqueur n’avait pas de sens de l’humour. Après tout il était là pour le travail et pas pour séduire l’employé du magazine people dans lequel elle paraitrait.

« Bien ! Et si on commençait, Mr. Seward ? » Dit-il en faisant claquer doucement ses mains comme pour le réveiller avant de lui offrir un magnifique sourire.
Revenir en haut Aller en bas
 

Private Interview {Alex & Gaby}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
Y a pas que le RP dans la vie
 :: Archives
-