Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 De l'imposture d'une double vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: De l'imposture d'une double vie.   Mar 6 Mar - 15:06

Il était presque minuit et les mauvaises habitudes de l'adolescent ne cessaient pas, un bâton de sucette dans la bouche, plaisir sucré qu'il s'accordait lorsqu'il pensait bien avoir bien travaillé, il matraquait la manette de sa console, essayant d'avoir toutes ses cibles.

« Where the f*** are you ? »

Il fulminait de voir que la troupe ne suivait pas, à quoi cela servait de jouer en co-op si personne n'écoutait les autres ? L'adolescent recracha le bâton, d'une manière peu distinguée, alors qu'un des joueurs à la voix prépubère lui répondait dans le casque qu'il se faisait tuer dès qu'il essayait d'approcher de la base. Étienne soupira, encore un combat qui allait faire baisser son ratio, génial. Le jeune Gladstone maugréa encore une fois, avant d'être interrompu par le chrono. Évidemment, ils avaient perdu...

« That was just shit, thank you guys. »

Il retira son casque, avant de se lever pour éteindre la console, franchement, quelle partie inutile, il s'était mis sur un serveur américain pensant trouver des bons joueurs, mais il avait juste été relié aux n00bs, sûrement des collégiens qui se faisaient une partie en rentrant des cours... Pas génial quoi. Enfin, tant pis pour lui, s'il avait été jouer sur des serveurs qu'il connaissait il n'aurait pas eu ces désagréments... Il ramassa le bâton de sucette et le jeta dans sa corbeille. Encore une fois, il se connecterait tard au site dont il était devenu accro, comme la plupart des jeunes de son âge. Il alluma son ordinateur et s'assit au bureau, ouvrant le tiroir pour prendre une deuxième sucette, goût orange.

La connexion fut rapide et il y avait justement une personne qu'il appréciait particulièrement de connectée. Il cliqua sur son nom pour ouvrir une conversation privée, à cette heure là le flot était trop intensif...


New Error dit : Bonsoir, Ginny :)
New Error dit : Tu vas bien ? Pas encore couchée ?

L'adolescent sortit son livre de maths, il ne fallait pas qu'il oublie qu'il avait un devoir à rendre alors, il l'écrirait tout simplement en même temps...

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Sam 10 Mar - 17:20

Emmerdement maximum. C’était à ça que c’était résumée la journée de Miss Fairchild. Pourquoi fallait-il toujours qu’on s’amuse à l’enquiquiner tous les jours.

D’abord sa mère, ce matin. Elle l’avait appelé à sept heures. Sept heures. L’excuse ? Elle avait eu peur qu’elle soit déjà partie travailler… Sa mère avait son numéro au bureau mais ne l’y appelait jamais. Cherchez l’erreur. Rien que la sonnerie du téléphone une heure avant celle du réveil mis la jeune journaliste de mauvaise humeur. Ensuite, le contenu de la discussion. Le déjeuner qu’elle avait loupé dimanche dernier, sa fréquentation de Sav, sa mère ne l’aimait pas beaucoup. Ambre était vraiment en colère contre sa mère. Elles ne s’étaient rencontrées qu’une seule fois pour le premier anniversaire de Steve et elle avait été désagréable au possible avec Savannah alors que cette dernière avait été adorable en proposant à ses parents de les inviter. Ambre lui en veut toujours pour ça. Et pour finir les hommes. Elle l’écouta déblatérer des inepties encore une bonne heure avant de lui raccroché au nez en lui disant qu’elle était en retard. Et puis elle s’était recouchée.

Évidemment, dans le même coup, elle était arrivée au bureau avec une bonne heure de retard. Elle négocia pour ne pas manger le midi et rattraper son retard à cette heure-là et l’incident fut clos. Jusqu’à ce que son patron débarque pour lui dire qu’elle devait vraiment s’occuper du stagiaire et ne pas le laisser en salle d’archive toute la journée. Elle ronchonna et lui donna des articles à corriger avant de retourner bosser.

Ensuite, elle ne mit pas moins de deux heures pour rejoindre son appartement ou elle s’était effondrée devant le téléfilm nunuche qui passait sur une chaine du câble. Elle se connecta en même temps sur LC. C’était ridicule quand on pense que c’est Sav qui l’avait inscrite et que finalement elle passait toutes ses soirées dessus…

Au bout d’un long moment, une conversation s’alluma. Elle jeta un œil et son visage retrouva un sourire plus ou moins sous. Newie. C’était un surnom affectif qu’elle lui donnait, parce qu’elle l’adorait ce mec.

Ginny dit : Newie !
Ginny dit : Et non, comme tu le vois, toujours au rendez-vous.
Ginny dit : Je vais… pas trop mal et toi ?

Il avait ce don de lui mettre un petit sourire au coin des lèvres. Elle aimait vraiment discuter avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Sam 10 Mar - 18:32

""L'adolescent planchait sur son travail, écrivant les équations au critérium, les résolvant finalement assez rapidement. Étienne avait toujours aimé cette discipline : les mathématiques. Il avait simplement besoin de pure logique et d'un peu de rigueur... Ce qui convenait parfaitement à l'esprit du garçon, qui se détendait en faisant ces exercices... Le point positif à tout cela était que ce devoir à la maison lui servirait à augmenter encore sa moyenne. Un coup d'œil au chat lui fit remarquer que la jeune femme lui avait répondu. Il sourit un instant.

New Error dit : Rha... Encore ce surnom idiot, ça va que la conversation est privée...
New Error dit : Moi ça va, je viens de finir le travail. Il y avait encore foule ce soir.

Étienne n'avait beau avoir que 17 ans, il s'était lié comme un égal à cette jeune femme de 25 ans. Il avait appris à la connaître, cachant sa vie privée. Il lui parlait assez souvent, apprenant tout de sa vie au fur et à mesure des discussions, il savait qui elle était, comment elle était, comment réagir face à ses paroles et surtout, il avait appris à lire en elle.

New Error dit : Mais "pas trop mal", ça sent la journée pas terrible ça. Tu me racontes ?

La seule chose sur laquelle il n'éludait rien : son travail. Il faisait aussi sa sécurité, avec un boulot stable il semblait avoir une vie normale, ce qui n'aurait pas été le cas s'il restait toujours connecté. Il prévoyait toujours tout avec elle. Si elle lui demandait ce qu'il faisait en ce moment, il répondrait de la comptabilité, il pourrait ainsi lui dire qu'il aimait les maths, cela passerait. Il pouvait aussi bien dire que son travail au restaurant était pour lui secondaire, qu'il comptait faire autre chose plus tard. Des choses réelles, il n'avait donc pas l'impression de mentir, il se cachait simplement.

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Ven 30 Mar - 15:41

Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas mangé de pâtes. Constatation sans queue ni tête qui lui donna alors l’envie de manger des pâtes. Elle se leva, gardant son ordinateur portable dans ses bras, et fit quelques pas pour se rendre dans sa cuisine américaine. Elle déposa l’ordinateur sur le comptoir et attrapa une casserole pour faire les faire cuir. Puis elle ouvrit le frigo pour savoir ce qu’elle mangerait avec. Un petit bruit provenant de son ordinateur lui indiqua qu’elle avait reçu une réponse. Elle irait voir un peu plus tard. Son regard se posa alors sur un paquet de tranche de saumon fumé et elle se figea.

Nostalgie. Les pâtes au saumon. C’était un plat que James avait l’habitude de lui faire lorsqu’elle venait dîner chez lui. Elle lâcha un petit sourire triste et tendis la main pour caresser le paquet du bout des doigts, finissant par s’en emparer. Second tintement provenant de l’ordinateur. Elle n’y fit pas attention. Elle mit une casserole pleine d’eau sur le feu pour faire chauffer les pâtes et retourna au comptoir pour couper les deux tranches de saumon fumé en petits dés. Puis elle attrapa un grand bol et un pot de crème fraîche. Elle en vida quatre bonnes cuillères dans le récipient et y ajouta du cumin, du citron et du sel avant de verser les dés de saumon dedans. Elle égoutta finalement les pâtes et versa la préparation dans la casserole, mélangeant le tout avec les pâtes. Elle sortit d’une sorte de transe lorsque le dernier bip provenant du pc retentit. Elle laissa le feu sous la casserole et s’approcha pour lire et répondre.

Ginny dit : Excuse-moi d’avoir été longue, je faisais à manger.
Ginny dit : Il est très bien ce surnom ! C’est de ta faute aussi, tu ne veux pas me donner ton nom *boude*

Elle avait écrit tout ça d’un geste las. Son plongeon dans le passé lui avait donné une humeur encore moins joviale que plus tôt dans la soirée.


Ginny dit : Mes parents sont des coqs, on m’a refilé un jeunot au bureau alors que… finalement j’en voulais pas. Et puis les gens sont tous des abrutis aujourd’hui.

Radicale.

Ginny dit : Mais on s’en fiche :)
Ginny dit : Comment ça s’est passé ton boulot aujourd’hui, petites anecdotes croustillantes ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Sam 31 Mar - 14:20

Ambre était une personne qu'Étienne aimait beaucoup. Il avait appris à l'apprivoiser, à savoir les sujets qu'il pouvait ou ne pouvait pas aborder. Il aurait aimé pouvoir parfois être plus utile, mais la jeune femme savait tout de même garder son jardin secret quand il le fallait. Il eut un sourire quand elle lui dit qu'elle préparait le repas. Ce n'était pas franchement l'heure pour ça, mais elle était adulte et avait les horaires qu'elle voulait. Il eut un sourire en lisant la suite, il avait beau ne pas aimer ce surnom, la voir réagir de cette façon c'était tout de même assez amusant. Elle avait beau être plus âgée que lui, elle n'en restait pas moins une jeune femme. Il soupira un instant, lâchant son critérium, c'était tout de même un problème qu'il lui cache tant de chose, mais il avait trop peur à présent pour tout lui dévoiler et plus il se cachait, plus cela devenait délicat. L'adolescent attendit donc la nouvelle phrase d'Ambre. Décidément, cela n'avait pas l'air d'aller très bien pour elle et il se doutait bien que le sourire qu'elle affichait en émoticône n'était qu'une façade.

New Error dit : Eh bien dis moi, tu es plutôt remontée aujourd'hui.
New Error dit : Et tu sais très bien que je ne m'en fiche pas.
New Error dit : Pour moi... La routine, mes employeurs me laissent souffler un peu en ce moment alors c'est beaucoup plus agréable.

Il lui cacherait évidemment son malaise dû à la fatigue, autant que le fait que ses employeurs n'étaient autres que ses parents. Étienne se passa une main sur le visage avant de reprendre.

New Error dit : Pas d'histoires drôles à te raconter ce soir, désolé.
New Error dit : Alors, dis-moi, qu'est-ce que tu manges de bon ?

Étienne rattrapa son stylo à mine pour continuer son travail, c'était à se demander pourquoi il prenait le temps d'écrire tout avec un du crayon, alors qu'il aurait pu écrire le tout au stylo directement... Seulement voilà, il lui fallait tout de même prendre le temps de corriger ses équations, afin de ne pas avoir la note maximale, remarque, étant donné que c'était un travail à la maison, il pourrait sûrement se le permettre. Il réfléchit un instant et laissa son stylo à mine à côté du clavier avant de tapoter encore sur son clavier.

New Error dit : Reste un peu avec moi ce soir, j'essaierai de te remonter le moral ! :)

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Mar 17 Avr - 16:07

Elle mélangeait son plat d’une manière absente, étant repartie auprès de ses souvenirs avec James. Les rues des villes qu’ils avaient visités, les vitrines des magasins ou ils étaient allés… Elle soupira et éteignis le feu avant de se servir une assiette raisonnable et d’aller la poser sur la table basse du salon. Sav et Steve ne mangeaient pas avec elle ce soir… Tant pis, elle ne pouvait pas toujours s’incruster chez eux. Ils avaient besoin de se retrouver. Elle retourna en cuisine et attrapa une canette de jus de litchi et une paire de couverts. Elle posa le tout près de l’assiette et alla chercher son ordinateur pour le ramené à son tour au salon. L’ordinateur sonnait perpétuellement depuis quelques minutes mais elle alluma la télé avant de porter son attention à ce que disait Newie.

Ginny dit : T’es gentil mon poussin…
Ginny dit : Mais je n’avais pas prévu de déprimer toute la soirée ;) Mais par contre je veux bien rester avec toi ♥

Elle attrapa la télécommande et commença à zapper de chaine en chaine, s’arrêtant finalement sur un vieux film policier sur la troisième chaine.


Ginny dit : tiens au faite pendant que j’y pense. Tu ne devais pas m’envoyer ta bouille toi ?

Ça lui arrivait de temps en temps. Quand elle connaissait suffisamment bien quelqu’un sur le chat, de vouloir savoir à quoi il ressemblait. Elle ne connaissait pas grand-chose de Newie alors elle voulait au moins avoir une idée de sa tête. Malheureusement il restait obstiné à ne pas la lui montrer. Alors elle insistait un peu plus.

Ginny dit : Tu sais, si t’as peur que je te viole tu peux le dire, je t’enverrais la mienne avant hein.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Jeu 10 Mai - 8:36

Quand il apprenait à apprivoiser Ambre, Étienne se rendait compte que la vie d'un adulte n'était pas forcément plus drôle que la sienne. Il aurait bien aimé pourtant, que la jeune femme soit toujours pimpante, de bonne humeur, enjouée, mais ces moments n'étaient que trop rares. La plupart du temps, elle était plutôt douce et mélancolique, parfois amusante, parfois agaçante. Elle se protégeait comme elle le pouvait, avec les moyens du bord. Et l'adolescent, faisant toujours preuve de patience, était là, quelque soit l'état de son interlocutrice. Il sourit au sobriquet. En temps normal, cela l'aurait énervé, mais c'était Ambre qui l'avait dit, alors ça passait, elle ne le taquinait pas. Il le savait.

New Error dit : Ah, tant mieux, pour les deux. :)

L'adolescent continuait son travail en guettant toujours les réponses, il avait pris une nouvelle copie, vierge, et s'employait à répondre directement dessus. Après tout, puisqu'il y arrivait autant gagner du temps. Il soupira en voyant la phrase d'Ambre. Il lui avait déjà répété pourtant, pas de prénom, pas d'âge, pas de photo, juste une conversation entre deux inconnus qui devenaient proches. C'était l'intérêt de rester incognito qui lui plaisait, alors pourquoi voulait-elle toujours qu'il se dévoile ? Là, pour lui, c'était la Ambre agaçante. Il écrivit son nom en haut à gauche de sa copie, ainsi que sa classe, en étant toujours persuadé que ce seraient des informations qu'il ne donnerait jamais à la jeune femme, malgré qu'il la considère vraiment comme une amie.

New Error dit : Ambre... Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas...
New Error dit : Et je t'ai posé une question en premier, tu l'as bien éludée celle-là.

Un nouveau soupir, l'adolescent était mal à l'aise. Combien de temps tiendrait-elle entre les non-dits et les mensonges ? Avec tous ces petits secrets entremêlés qui faisait la double vie d'Étienne ?

New Error dit : Je n'ai pas peur que tu me violes, je t'ai expliqué que je ne voulais qu'on me reconnaisse. Je suis libre ici, j'ai besoin de ça...

Et dans le même temps c'était Ambre... La dernière fois qu'il lui avait répondu de cette façon, elle s'était déconnectée sûrement énervée qu'il ne lui fasse pas confiance. Elle avait un peu raison, il devait bien l'avouer.

New Error dit : Mais ne pars pas, tu sais bien que ce n'est pas contre toi...

Il resta figé à regarder son écran, croisant les doigts par la pensée pour qu'elle ne s'énerve pas.

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Mar 15 Mai - 13:41

Elle allait encore en prendre pour son grade. Elle ne comprenait pas le besoin qu’il avait de se cacher ainsi. Elle n’allait pas le violer, le traquer, l’enlever. Enfin, théoriquement elle ne le ferait pas. Qui sait si la grise prenait parti de garder ou non les relations que la jaune se donnait du mal à tisser. Enfin bref, si elle était lui et qu’elle se connaissait, elle n’aurait pas donné sa photo non plus. Mais Ambre était une emmerdeuse têtue et caractérielle. Donc elle aurait cette photo quoi qu’il lui en coute.

Ginny dit : Non mais j’ai compris je suis pas digne de confiance ça va.
Ginny dit : Disons que je devrais avoir l’habitude mais que c’est toujours aussi douloureux ^^

Elle se laissait retomber sur le sofa avec son plat de pâte, le regard dans le vide. Le chat avait beau sonner là, elle n’avait pas envie de répondre. Elle devait se calmer un peu avant, sinon elle laisserait éclater des propos dépassant sa pensée et ça l’embêterait vachement de perdre l’amitié du jeune homme.

Elle termina alors ses pâtes et reporta son regard sur l’écran.


Ginny dit : Je mange des pâtes au saumon mais c’est un détail dont on se contre fiche New.

Elle avait voulu changer de sujet mais la voilà qui était irrité. Et tant qu’elle n’aurait pas dit ce qu’elle avait à dire ça n’évoluerait pas. Elle inspira doucement et ferma un peu les yeux avant de se mordre la lèvre. Elle soupira et les rouvrit finalement avant de se remettre à taper.


Ginny dit : Je ne comprends pas. Je ne comprends pas en quoi me montrer ta tête une fois entacherait ta liberté. Je ne te demande pas la lune, juste une photo. En plus ce n’est pas comme si j’allais la montrer à tout le monde ! On est en privé… Je ne comprends toujours pas pourquoi ça te mettrais un boulet au pied. Mais soit, garde ta tête. Je finirais bien par trouver moi-même.

Elle pourrait demander à Marc, son ami informaticien, de chopper l’IP de l’interlocuteur. De là elle pourrait demander à ses amis du journal d’où vient l’adresse, à qui elle appartient. Et puis sonner à la porte serait aussi simple que dire bonjour. Oui, elle pourrait faire tout ça. Mais jamais elle n’irait jusque-là. Car même si elle est verte de ne pas pouvoir obtenir ses infos, elle possède un certain respect pour ses amis. Ou ceux qu’elle considère comme tel.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Mar 15 Mai - 15:39

C'était reparti, ils étaient repartis, à se disputer pour des bêtises. Chacune de ses phrases ne suffiraient pas à la calmer, à lui faire entendre raison, non, il ne serait toujours pas assez fort, il faudrait d'abord lui montrer une photo de lui pour qu'elle se calme. Mais il ne le pouvait pas. Il s'était juré de ne pas en arriver là, de ne pas devenir proche à ce point, sinon il irait à l'encontre de tout ce qu'il avait appris à présent. Sinon, elle finirait par le démasquer et par le jeter. Il en souffrirait et il ne voulait pas souffrir. Pourtant, c'était ce qu'il était en train de faire, à cause des phrases qu'elle postait, qui étaient contre lui.

New Error dit : Ambre... Arrête. S'il te plait.

Il était tellement fébrile sur son clavier qu'il resta à fixer l'ordinateur, incapable de reprendre son stylo et d'avancer sur son devoir de mathématiques. Cela ne comptait plus à présent, il avait seulement peur qu'elle parte, peur de la perdre pour une photo qu'il ne voulait pas lui montrer. Pourquoi tenait-elle tant à voir son visage ? Pourquoi ?
Il lut la réponse à sa question, mais elle avait raison, cela ne lui avait fait ni chaud ni froid, tout simplement parce qu'elle lui répondait de cette manière qu'il n'appréciait pas.

New Error dit : C'est vrai... Quand tu le dis comme ça, ça perd toute sa valeur, dommage.

L'adolescent se leva de son siège, sortit la sucette de sa bouche et le jeta dans la corbeille avant d'attraper la bouteille d'eau posée près de son lit. Il revint vers son bureau tout en buvant, posant finalement la bouteille à nouveau fermée au sol, il lut la tirade de la jeune femme et resta un instant à ne rien faire. Il ne comprenait pas non plus, comment elle pouvait agir ainsi pour une seule photo.

New Error dit : Je t'ai dit que je ne voulais pas, ça pourrait suffire non ? Pourquoi me faire la tête et me sortir des trucs comme ça. Qu'est-ce que je t'ai fait ? Rien, je ne veux juste pas dévoiler mon identité aux personnes que je rencontre sur internet, ça fait de moi une mauvaise personne ? Non. Et c'est quoi ton « je finirais bien par trouver » ? Tu vas faire quoi au juste ?
New Error dit : Je t'apprécie vraiment... Ne rend pas les choses si compliquées.

Il ne sentait vraiment pas bien maintenant, il avait ce poids sur la poitrine et il avait l'impression de perdre Ambre, comme s'ils allaient arrêter de se parler juste pour ça, pour une stupide histoire de photo... C'était trop bête...

New Error dit : S'il te plaît...

L'adolescent avait tellement peur qu'il se mit à chercher des photos, pas de lui, mais d'un jeune homme, quelconque. Une photo qu'il pourrait lui montrer pour qu'elle arrête ça, mais s'il trouvait une photo sur internet elle la trouverait aussi et lui ferait encore plus la tête en découvrant qu'il ne s'agit pas de lui. Il se crispa. Devait-il commettre un interdit pour rester ami avec Ambre ?

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Jeu 17 Mai - 20:32

Elle ferma les yeux et laissa sa tête retomber en arrière sur le sofa. Elle se faisait du mal et elle le savait. Le fait d’avoir une photo de lui n’était pas le problème en soit. Oui elle aimait savoir à qui elle parlait, oui elle aimait connaitre des choses sur les gens. Ce qui la blessait le plus à vrai dire, c’était qu’il ne lui fasse pas suffisamment confiance. Qu’elle se sente… comme toutes les autres. Et ça, c’était le pire. Elle pensait avoir une place importante pour lui, elle pensait qu’elle était chère à ses yeux, autant que lui pouvait l’être pour elle.

Parce que malgré le fait qu’elle ne le connaissait que depuis quelques temps, il s’était rapidement installé dans sa vie. Elle adorait ce garçon et elle aurait voulu être vraiment proche de lui. Qu’ils soient réellement amis. Pourtant il persistait à mettre cette distance entre eux. Et elle avait bien du mal à le supporter.

Elle inspirait et expirait doucement, tentant de se calmer avant de péter un plomb. Sa journée avait été chaotique et ça n’arrangeait rien à ses affaires. Pourquoi y avait-il des journées ou tout foutait l’camp ? Pourquoi fallait-il que rien n’aille comme elle le voulait.

Elle était au bord des larmes. Et ça n’était pas bon du tout. Elle attrapa un paquet de cigarette dans le tiroir de son bureau et ouvrit la baie vitrée pour sortir s’installer sur le balcon quelques minutes. Elle alluma la barre de poison et en inspira une longue bouffée, fermant les yeux pour profiter des quelques instants de frais qui lui était accordé. Elle serait surement enrhumée le lendemain mais elle s’en fichait. Elle avait besoin d’air. Besoin de se calmer avant que la grise ne reprenne le contrôle.

Elle mit plusieurs minutes avant de rejoindre son ordinateur. Elle était calmée mais elle lui en voulait quand même. C’était dans ces situations là qu’elle ne se sentait pas à la hauteur. Elle se réinstalla et remua un peu le nez avant de soupirer lourdement et de laisser de nouveau ses doigts frôler les touches.


Ginny dit : Laisse tomber tu veux. J’ai compris. J’t’emmerderais plus.

Rien de plus. Rien de moins. C’était peut-être un peu court pour clôturer une conversation comme ça, sans explications. Mais elle ne pouvait pas lui dire plus. Elle n’avait pas envie.

Ginny dit : Bref. Passons.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   Mar 29 Mai - 10:47

L'adolescent savait ce qui allait se passer. Elle allait quitter le chat, de manière virtuelle ou réelle, elle ne supportait pas qu'il lui dise non, qu'il refuse de lui donner son prénom, sa photo, son âge, des informations si futiles mais qui achèveraient sûrement de les rendre amis, à moins que cela ne soit l'inverse... Étienne ne pouvait pas s'empêcher de le voir : ils avaient huit ans d'écart d'après ce qu'elle lui avait dit. Il ne s'imposerait pas, il ne serait plus assez mature pour elle, il ne serait plus assez âgé pour comprendre ses peines, pour comprendre sa vie. Il ne serait plus rien à ses yeux.
Et c'est de ça ont il avait le plus peur. L'adolescent aurait aimé être plus âgé et pouvoir ainsi parler librement, il serait peut-être même allé jusqu'à la rencontrer, il serait peut-être aller jusqu'à faire plus que l'apprécier, mais pour le moment, il n'y avait plus rien.

Etienne soupira et ferma l'écran de son ordinateur. C'était toujours si compliqué, il ne savait pas comment réagir. Était-il prêt à sacrifier sa vie cette amitié qu'il avait avec la jeune femme juste parce qu'il avait peur des conséquences ? Il lui avait menti depuis tellement longtemps à présent...


« Merde, cette fois c'est toi qui fait chier Ambre. »

Ouais, il serait peut-être temps de lui dire ce genre de choses sur le chat, ce qu'il ressent quand elle s'en va sans rien dire, quand elle montre son désarroi et le laisse tout seul avec ses réflexions. Il soupire et décide de continuer son devoir, de toute façon il n'a pas envie de rester sur le chat si elle n'est plus là. Il se dit qu'il aurait pu encore essayer de la retenir, mais se souvient que ça ne fonctionne jamais, alors à quoi bon ?

Dans un silence morne, l'adolescent penche la tête vers son bureau et résout toutes les équations sans problème. Au moins les mathématiques ne lui demandent pas sa photo et ne font pas une analyse de ses émotions. Il serre les poings et finit par rouvrir l'écran. Rien n'a bougé, elle est toujours partie, il pousse un nouveau soupir, il craque.
Et alors tout s'accélère, il sort de sa chambre et file dans le salon, il doit y avoir des photos de lui sur l'appareil familial, il suffirait juste de regarder dedans et trouver une photo potable de lui, pouvant le faire passer pour plus âgé, il devrait pouvoir aussi retoucher un peu... Allez, il suffit d'y croire.

Étienne remonta en trombe dans sa chambre, entendant alors le petit son distinctif signalant une réponse sur le chat. Elle est là, il le sait, le bip ne dit pas qui lui parle, mais il sent que c'est elle, cette fois elle est trop fatiguée de cette situation pour s'en aller, il doit faire quelque chose sinon il la perdra. L'adolescent connecta l'appareil à son ordinateur, faisant défiler quelques secondes plus tard les photos devant ses yeux. Jusqu'à trouver celle qui ira le mieux : il est de face, seul, le regard un peu sombre, fuyant, la photo étant cadrée sur le haut de son corps, on ne peut pas se rendre compte qu'il n'a pas tout à fait fini sa croissance, de toute façon, son visage ne fait pas immature, elle n'est pas la seule à le croire plus âgé, cela se voit dans ses manières, sa posture... Il l'ouvre quand même sous GIMP, histoire de remettre les contrastes, réajuster quelques trucs... Il ne faut pas que ça se voit trop, elle a l'œil, il le sait. Il surveille le chat, elle est toujours là, il héberge, rapidement. Croisant les doigts.


New Error dit : Attends.
New Error dit : Voilà /il poste le lien vers sa photo/
New Error dit : Elle a plusieurs mois mais... Enfin, c'est moi quoi.

Il n'y a donc plus qu'à attendre... Il tremble un peu, c'est la première fois qu'il va aussi loin, il n'aurait sûrement pas dû et il regrette, mais cela va sûrement sauver leur amitié... Du moins, il l'espère...

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: De l'imposture d'une double vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 

De l'imposture d'une double vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
La Vie Virtuelle
 :: Le Chat de LC.com
-