Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 ◄Hélios Veter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 30
Age : 24
Love Informations


MessageSujet: ◄Hélios Veter   Mer 21 Mar - 14:33

Fiche de présentation


Dans la vie de votre personnage

✖ Nom complet : Hélios Veter
✖ Surnom(s) : N'en a pas vraiment pour l'instant
✖ Âge : 17 ans
✖ Emplois/Etudes/Occupations : Lycéen à temps complet
✖ Orientation : C'est une des questions qu'il n'a jamais eu le temps de se poser, donc disons indéterminé.
✖ Nationalité/Origines : Grecque et slovène.
✖ Aime/N'aime pas : Il adore les oiseaux, les reptiles, la viande, les journées ensoleillées, la plage, les nuages en forme d'animaux et les sorbets aux couleurs farfelues.

Il n'aime pas se lever tôt le matin, sa belle-mère, les attentes, les guêpes, les bonbons,la pluie et l'échec.
✖ Description du physique :
« Un homme affaibli ou un adolescent comme les autres ? Telle est la question... »

Hélios est loin d'être un garçon qui joue dans la démesure. C'est une personne qui se perdrait facilement dans la foule par sa banalité. Pourtant il n'est pas vraiment petit, sans pour autant être être un géant. Un mètre soixante-dix huit qui lui permet quand même de ne pas avoir à sautiller pour voir devant lui, sa stature n'a rien d'impressionnante cependant. Il est loin d'être musclé et si l'on fait bien attention à ses membres, on peut remarquer que peu de chair recouvre son squelette. Il n'est tout de même pas anorexique, mais on comprends aisément qu'il se soucie peu de louper quelques repas. Sa peau est extrêmement pâle, alors il lui arrive assez fréquemment d'attraper des coups de soleil, mais sans jamais tourner au rouge écrevisse. Ses épaules ne sont pas encore celle d'un homme, encore trop étroite pour avoir cette prestance que demande l'image stéréotypé du mâle. Pourtant quelque chose dans sa silhouette n'a rien à envier aux sportifs. Quelque chose de fragile, mais qui prend peu à peu forme, montrant qu'il est bien en train de grandir et qu'avec un peu d'effort pourrait rendre une réelle présence et non celle d'un mirage d'humain...

En se qui concerne sa figure, le jeune grecque est encore loin de briller comme la plupart de ses camarades. Bien que sa peau soit presque parfaite; avec son menton arrondi et ses traits fins, il est difficile de croire que ce visage est bien celui d'un homme. Pourtant ses yeux ne trompent pas sur son genre. D'un bleu-vert radieux, ses pupilles étincellent d'une lueur presque invisible. Celle d'un homme qui tente de trouver un sens à sa vie et à ses actes, aussi qui semble vouloir comprendre ce monde qu'il avait tant délaissée autrefois. Sa tignasse quant à elle reste un grand mystère. Négligés, ses longs fils d'un noir corbeau prennent exactement la forme la plus désorganisée possible, bien différente de cette fameuse mode de la coupe oreiller qui demande quarante-cinq minutes de préparation. Il s'agit bien là d'un véritable abandon, même si l'on sent quelque part que cette attitude est récente. Finalement, il reste bien difficile de trouver l'adulte dans cet adolescent qui se cherche encore...

Côté vestimentaire, notre lycéen est loin d'avoir une garde robe fournie. En dehors de son uniforme scolaire et de sa tenue de sport vert pomme citron, il ne possède que des tenues standards. Quelques jeans, des tee-shirts unicolores, deux paires de basket et des affaires d'hiver tout ce qu'il y a de plus commun, rien de plus. Ses seuls artifices sont ses deux boucles à l'oreille droite et un bracelet éponge par temps estivale, donc rien de bien fantastique ...

✖ Description du caractère :
« Car jusqu'à présent, tu n'avais pas encore vu le monde... »

On a tous connu un Hélios dans notre vie. Vous savez, c'est ce camarade de classe qui est toujours dans un coin, celui qu'on se demande s'il a une existence autre à l'extérieure de l'école. Pourtant on ne peut pas dire que cet adolescent soit totalement fermé à toute forme de discussion. Il lui arrive de temps à autres à discuter avec les autres, même si c'est la plupart du temps pour parler des cours et quand on lui adresse la parole. Pourtant il y a toujours quelques choses qui sonnent faux dans ses phrases, comme s'il parlait pour qu'on évite de lui poser les questions qui fâchent. Ils n'abordent jamais tout sujet qui s'approche de près ou de loin à sa vie, ce qui rend toutes ses amitiés bien superficiels. En dehors du cadre où il côtoie ces connaissances, ses entités n'ont plus d'importance, non pas parce qu'il les considère comme des moins que rien, bien au contraire. Il s'avère juste que notre lycéen ne soit pas très à l'aise avec les autres. Timidité ? Probablement. En tout cas il n'est pas très difficile de comprendre qu'il cache cet embarras avec ce sourire dénudé de joie qui laisse souvent fleurir sur son visage. On se méprend donc assez facilement sur son égard , le prenant pour quelqu'un d'assez froid alors qu'il ne sait juste pas comment se comporter véritablement. Il n'aime pas vraiment cette partie de sa personnalité et essaie de temps à autre de chercher le contact, mais il garde toujours une distance non négligeable envers autrui. D'ailleurs il est fort probable que si un jour quelqu'un devient assez proche de lui au point de devenir un véritable ami, il s’empourprera dés qu'il l'on montre un peu d'affection, simplement par bonheur.

Car notre jeune homme est loin d'avoir un orgueil développé. Sans cesse rabaissé pendant des années, il manque aujourd'hui cruellement de confiance en lui, ce qui explique sa difficulté de communiquer avec son entourage. Il est pourtant loin d'être idiot et fait preuve assez souvent d'un bon sens d'observation. Pourtant il est persuadé de ne jamais faire les choses assez bien, même si maintenant toute la pression qu'il eut sur ses épaules a disparue. Maintenant il se retrouve dans la délicate position de l'enfant que l'on lâche dans un supermarché: un monde ouvert de mille possibilités mais sans aucune indication sur le chemin à suivre. Autrefois toutes ses actions et ses buts, ses goût même étaient dictés par sa famille, alors il ne sait plus vraiment ce qui est lui et ce qui est créé de ces anciennes obligations. Ainsi, il fait preuve de l'indécision la plus complète quand on lui demande quelque chose. Quelle est ta couleur préféré? Tu ne trouves pas que cette personne est belle? Ce sont ce genre de questions qui le bloque, l'obligeant à s'enfoncer dans un mutisme avant bredouiller quelque chose de très confus.

Mais repartir de zéro lui permet un émerveillement sans fin sur le monde qui l'entoure. Nous parlons ici des paysages somptueux et des décors merveilleux. Les créatures vivantes ont le droit à la même admiration, cependant comme nous l'avons dit plus tôt il reste un spectateur de la vie en société. Cette gaîté de la découverte le rend un peu naïf et un tantinet influençable, mais il reste assez prudent pour éviter les situations dangereuses, du moins dans la plupart des cas...

Pour résumer, Hélios est un garçon en retrait qui a tendance à se sous estimer. De ce fait il tente tant bien que mal à chercher qu'il y est vraiment, mais le chemin est encore long pour ce louable dessein...
✖ L'histoire de votre personnage :
«  Il n'est pas si différent du phénix, il s'était consumé de lui même. Maintenant il ne lui reste plus qu'à revivre de ses cendres... »

Toute vie mérite d'être vécue, pourtant à seize ans, sur le chemin de l'école tu te demandais si tu avais vraiment bien fait de continuer de vivre. Tes pas se trainaient sur le bitume, songeant qu'autrefois tu ne faisais que gambader dans tout les sens, avant que l'on t'enferme dans cette cage que l'on appelait faussement la banalité. Tu savais maintenant que ce que tu avais vécu n'était pas ce que la plupart de tes compatriotes souffraient, mais tu ne pouvais plus faire marche arrière. Tu vacillais, et avant que tu sentes que ta conscience défaillir, tu te demandas comment tu avais pu arriver dans cette situation...

Pourtant ta naissance s'était passé sans trop d'encombres dans un hôpital tout à fait respectable. Tu découvris ton univers à travers le berceau qui te suivit pendant tes premières années. Dans ce premier souvenir, tu découvris que tes parents étaient des antipodes. Ta mère ressemblait à une véritable boule d'énergie,une femme solaire à toujours rire, sourire et jouer en toute instant. En fait elle était la mère idéale pour un petit bambin de ta trempe. A côté d'elle se trouvait ton père, bien plus froid et plus renfermé que ta génitrice. Il était rare de le voir exprimer ses sentiments, mais tu compris rapidement que derrière son austérité régnait cette inquiétude de tout bon parent pour son enfant. C'était un climat parfait pour un premier enfant heureux,avec un équilibre des forces sans réelle imperfection où l'on pouvait croître avec aisance, on t'avait offert un prénom radieux en hommage à ce soleil qui devait te guider justement parce que l'on croyait que tu rayonnerais véritablement de joie. C'était d'ailleurs ce que tu avais fait jusqu'à tes six ans. A cet époque tu te faisais des amis facilement, tu adorais courir dans tous les sens et perdre ton temps comme n'importe qui. Mais voilà, ton bonheur devait être contraire au plan du Destin...

Quand l'année donna l'âge de raison, il te prit en même temps ta mère. Elle disparut du jour au lendemain, comme si elle n'avait jamais vécu dans les murs de la demeure familiale. Elle avait laissé derrière elle une simple lettre où elle expliquait qu'elle ne pouvait retenir sa soif de l'aventure et qu'elle voulait vivre de nouvelles expériences. Ce fut en tout cas le discours officiel de ton père, pour ne pas dire qu'elle avait trouvé quelqu'un autre qui ne supportait pas les enfants. Tu étais triste Hélios, mais pas autant que ton père. Il était dévasté, surtout que sa femme n'avait montré aucun signe de son adultère. Ne supportant plus de vivre dans cette maison où tous les souvenirs devenaient douloureux, il décida qu'un déménagement serait profitable pour vous deux. Dans ta tête de petit garçon, tu te demandais comment aider ton père dans cette épreuve. Tu t'es retourné l'esprit dans tout les sens, et ce n'est que quand le dernier carton se posa dans le nouvel appartement que tu trouvas quelque chose à faire pour lui. Tu décidas de devenir un bon élève pour que ton père soit fier de toi et ainsi qu'il trouve quelque chose à croire. Cela partait d'une bonne attention et cela marcha très bien pendant deux ans. Tu travaillais régulièrement et tes résultats devenaient exceptionnels et tu pus voir le sourire de ton géniteur apparaître à chaque fois que tu ramenais une note. Tu avais par contre perdu tous tes amis avec le déménagement et tu n'avais pas eu le temps de t'en faire de nouveau avec ses nouvelles responsabilités, mais tu te disais que le sacrifice en valait la chandelle si tu pouvais remplacer la chaleur de la femme qui t'avait abandonné. Mais cette lueur dans tes yeux allaient s'éteindre d'ici peu. Tout ça à cause de la nouvelle petite amie de ton père qu'il fréquentait depuis un an...

Tu venais d'avoir neuf ans quand elle proposa aux restes de ta famille d'emménager dans sa demeure à Eldytown. Tu savais qu'elle vivait assez luxueusement,qu'elle avait un fils de deux ans ton aîné que tu avais déjà vu deux ou trois fois et déjà tu crus aveuglément que ta vie prenait un tournant favorable. Tu pensais que tu allais découvrir la joie d'avoir un grand frère et que cette femme allait pourvoir rendre un peu de bonheur à ton père. Tu n'avais pas tort, James s'avéra être un frère poule et les sourires de ton père se firent de plus en plus nombreux. Mais cela avait un prix, et c'était ton âme qui allait être échangé. Car voilà, ton nouveau frère s'avérait être un génie et cette dame qui n'était pas ta mère jugea que tu étais simplement fainéant pour avoir des notes aussi moyennes. Pourtant on ne pouvait pas dire que tu étais mauvais, tu étais dans les premiers de ta classe et on te savait sérieux dans tout ce que tu faisais. Mais voilà, ce n'était jamais assez. Au début tu pris cette rigueur comme une manière de t'emmener au-delà de tes limites, hélas rapidement ils ont commencé à te rabaisser, car au final ton père se rangea aux côtés de cette dame. Ils te traitèrent d'idiots, te lançaient des piques à table ou quand tu ne semblais pas faire quelque chose en rapport avec l'école. Peu à peu, tu te concentras d'avantage sur leurs demandes et tu perdis peu à peu le reste de ta personne. Tu ne pensais plus que par les formules de mathématiques, tu respirais tes cours et même que tu rêvais d'examen angoissant chaque nuit. Ton demi-frère voyait bien que tu finirais par t'effondrer, alors il tenta de te trouver d'autres distractions, mais tu ne le suivais pas, par peur d'un nouvel échec.

Tu survis à cette enfer pendant tout ton collège, subissant les injures à ton égard alors que tu parvenais à toujours être bien classé. Mais au lycée, le niveau monta d'un cran et tu devins encore plus dur avec toi même. Tu ne dormais presque plus, tu ne mangeais presque plus, juste pour essayer de satisfaire ton père et cette femme. Mais à chaque fois, ce n'était pas bien, pas assez parfait par rapport à ton aîné. Alors que tu t'amaigrissais, tu te rendais vaguement compte que tout ceci n'était pas normal. Cependant cela restait de ta faute et tu devais tout faire pour répondre à leur attentes. Alors il n'était pas si étrange que tu t'évanouisses d'un coup, un unique cri d'alarme de ton corps pour survivre à cet épuisement morale et physique...


Quand tu rouvris les yeux, tu te retrouvas dans une chambre blanche, perfusé et alité. Te voilà à l'hôpital pour épuisement scolaire et de dénutrition, de quoi donner à bon coup d'inquiétude à ta famille. La première personne qui te fit visite fut ta belle-mère, et déjà tu sentais la nausée s'amplifiait. Elle t'asséna de reproches, te traitant encore d'incapable pour finir sur cette phrase qui allait signer la fin d'une époque. «  De toute façon je savais qu'on ne pourrait rien faire de toi, tu qu'un fantôme... » Ces mots furent comme un électrochoc. Alors tout ce qu'il avait fait jusqu'à présent n'avait servi à rien ? Il n'avait été qu'une erreur pour elle depuis le début? Avait-elle fait semblant tout ce temps de croire qu'il pouvait mieux faire juste parce qu'il était le fils de son père? Pour la première fois depuis longtemps, tu pleuras de désespoir. En un instant, tout ce que tu étais avait été anéanti. Au final tu n'avais été qu'une machine à travailler à qui on apprend qu'il devait faire autre chose de son existence. Maintenant, qu'est-ce qui te restait? Tu n'avais pas d'amis, pas de passion, tu n'étais plus qu'une coquille vide sans une once de personnalité. Cependant, tu se rendis compte que tu détestais cette femme qui détruit, unique preuve de ton humanité...

Ton hospitalisation dura cinq mois et tu pus remonter la pente grâce à ton père et à ton demi-frère. Le vieil homme n'avait pas suivit les mots durs de sa nouvelle épouse et tentait de se racheter comme il le pouvait en s'occupant de toi. Avec James, il t'offrit un appareil photo avec lequel tu redécouvris la beauté du monde. Tu appréciais particulièrement prendre les oiseaux, ces animaux libres de voler sans aucune contrainte. Mais tu ne savais toujours pas ce que tu allais devenir, toutes ses années perdues en travaillant avait eu raison de toi et même si tu te reconstruisais peu à peu, tu avais perdu toute cette aisance de communication de tes jeunes années. A ton retour dans la demeure, ta belle-mère fit mine d'ignorer ton existence et tu ne trouvas pas ça plus mal. Même si tu ne l'aimais pas, tu te sentais coupable de tous ce remue ménage que tu avais créé en t’essoufflant. Il fallut aussi que tu retournes au cours, mais tu repassas la même année, pour essayer de t'éviter que tu butes de nouveau à des difficultés qui te détruiraient encore. Tu recommenças à travailler normalement, mais tout ta motivation était partie et tu restais seul, vu que tu étais revenus en plein milieu d'années et que les groupes s'étaient déjà formés. Ce fut à ce moment que tu découvris Love-Communication. Tu en avais entendu parler par tes camarades et tu t'étais dit que peut-être cela pourrait t'aider à récupérer tout ce que tu avais perdu pendant presque sept ans....

Dans sa vie virtuelle


Rossipyiou
✖ Description rapide de votre personnage : Sur le net, il est évident qu'Hélios est un peu moins timide et gêné que dans la vraie vie. Il se permet de parler un peu plus librement et pourra même délirer assez facilement s'il sent en confiance. Mais il reste quand même un enfant très fragile. Si on lui pose un question indiscrète ou il se sent en danger il se fermera comme une huître et il fera tout pour changer de sujet même s'il doit dire n'importe quoi. Après vous pouvez être certain qu'il supprimera votre mail et fera tout pour vous éviter sur le Tchat, simplement pour essayer d'avancer...
✖ Goûts et centres d’intérêt :Bien qu'il a encore dû mal à savoir ses goûts, ils apprécient animaux en général et il semble aussi s'intéresser un peu à la photographie, mais c'est surtout qu'il est curieux du monde qu'il l'entoure. Il prend donc souvent des photos , même si elles sont mal cadrés en souvenirs de ces moments uniques. Sinon il aime bien les jeux de société, initiés par son demi-frère et il en va de même pour le dessin, même s'il a du mal à faire un bonhomme en bâton. Il est aussi un adepte de la marche depuis que ses parents n'attendent plus rien de lui.
✖ Adresse mail & numéro : Sunpyo@eldymail.com & 07 36 30 36 54 (à inventer, si vous voulez une messagerie ou un portable, il faudra en faire la demande dans le sujet approprié)
✖ Pourquoi vous être là ? Cause I'm so lonely ...
Derrière l'écran (la vraie vie)

✖ Comment avez-vous connu le forum ? En voguant de partenaire en partenaire
✖ Multi-compte ? Nope !
✖ Personnage de l'avatar et d'où est-ce qu'il sort ? Zaizen Hikaru de Prince of Tennis

✖ Code ?
✖ Un petit mot pour la fin ? J'aime les cookies, sinon ce forum est vraiment magnifique *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 105
Age : 29
Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Mer 21 Mar - 15:52

Bienvenue here !
Bonne chance pour ta validation =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 509
Age : 25
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Mer 21 Mar - 16:14

Welcome ♥
Bon courage pour la validation de ta fiche ;3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 30
Age : 24
Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Mer 21 Mar - 17:43

Merci vous deux pour l’accueil !>w<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Mer 21 Mar - 20:19

Bienvenue sur le forum =)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 30
Age : 24
Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Mer 21 Mar - 20:21

Merci à toi aussi Jiro !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Jeu 22 Mar - 19:58

Bienvenuuue :3

Au plaisir de Rp avec toi. :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Jeu 22 Mar - 20:21

Welcome here, friend 8D *pan*
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 334
Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   Sam 24 Mar - 10:21

Bienvenue 8D
Alors je valide le code, te met ta couleur, ajoute ton personnage à la liste et archive cette présentation puis-ce qu'elle et validée 8D
Amuses toi bien :D

Citation :
Félicitation tu as fini ta fiche ! :D
Maintenant tu peux aller faire tes demandes de boîte mail, de numéro de téléphone, et pourquoi pas de blog ! Et puis penses à créer ta fiche de relations/RPs, c'est plus sympa :D
Si tu veux commencer à RP mais que de prime à bord tu n'as personne, tu peux aussi faire une demande de RP dans le forum approprié !
Si tu as une question quelconque sur le forum, le RP ou autre, tu peux toujours la poser dans le forum fait pour ! :D
(N'oublies pas de remplir ton profil, avec les liens et ta feuille de personnage avec quelques infos ;))
Bonne continuation et amuses toi bien ;D

_________________


Spoiler:
 
Merci pour le vava cadeau Ambrinette ♥️ >this<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: ◄Hélios Veter   

Revenir en haut Aller en bas
 

◄Hélios Veter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
Avant d'entrer à Eldytown
 :: Les Registres :: Présentations Acceptées
-