Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 Defying Gravity ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 105
Age : 29
Love Informations


MessageSujet: Defying Gravity ♪   Mer 21 Mar - 16:52

Cette fois-ci, c'était peut-être la bonne. Ez' avait fait une effort pour sa tenue. Pantalon noir, chemise blanche, repassée avec les moyens du bord, cravate. Il retira les lunettes de soleil de ses cheveux et s'observa dans la glace. Il était classe, parfait pour un entretien d'embauche. Ses boucles d'oreilles faisaient un peu tâche mais il était hors de question qu'il les enlève ; elles faisaient parti de sa personnalité. Il s'assura que sa tenue était nickel et prit une grande bouffée d'air. Il avait l'impression d'être quelqu'un d'autre et il devait avouer qu'il n'aimait pas vraiment ça. Les cheveux attachées en une queue de cheval, il avait la sensation de perdre de sa beauté. Il grimaça, se répétant sans cesse que c'était pour son bien ; il fallait qu'il dégote ce job. Il n'avait pas les diplômes qu'il fallait mais il comptait sur son esprit vif et ses connaissances en informatique pour le sortir de là. Il était plutôt bon avec un ordi'... Petit hacker qu'il était. Il avait encore beaucoup de choses à apprendre néanmoins et il comptait sur cette offre d'emploi pour l'aider à se parfaire. De plus, cela l'aiderait à payer son loyer en fin de mois. D'une pierre deux coups, c'était parfait. Un dernier regard dans le miroir et il crut voir Tseng du jeu vidéo Final Fantasy VII... Décidément, les cheveux plaqués en arrière, cela ne lui allait vraiment mal.

Il prit sa veste avant de quitter l'appartement. Il ferma à clé et se retrouva nez à nez avec l'un de ses voisins -qu'il n'aimait pas particulièrement-. L'homme l'observa de haut en bas, surpris par ce look peu commode chez le blondinet. Ce dernier poussa un soupir et préféra l'ignorer, ne lui adressant pas une parole. Lui dire bonjour, la politesse et tout ça ? Il n'avait qu'à se faire foutre. Il n'avait que faire des gens qui vivaient dans le même immeuble. Il faisait sa vie, ils faisaient la leur. Tant qu'il n'y avait pas de beau petit lot, il s'en foutait. Ce type avait un gamin qui ne devait pas avoir plus de dix ans, qui n'avait donc aucun intérêt. Ez' n'était surement pas pédophile et il éprouvait une rage féroce envers ceux qui avait la bêtise de confondre la pédophilie avec l'homosexualité. Rien que d'y penser... Il se sentait fulminer. Mais il fallait qu'il se calme, maintenant. Il fallait qu'il soit calme et serein s'il voulait espérer décrocher l'emploi. Il était confiant, persuadé qu'il n'avait pas besoin du bac pour décrocher un tel job. Arrivé devant le bâtiment de la société, il s'assura qu'il était au bon endroit et poussa la porte, souriant.

Désillusion totale. Il sortit de l'entreprise, furibonde. Il arracha la cravate qu'il portait autour du cou et la balança dans la poubelle la plus proche. Il détacha ses cheveux, les ébouriffant un bon coup avant de défaire une partie des boutons de sa chemise. Le rendez-vous ? La catastrophe. Il se demandait même comment il avait réussi à ne pas lui foutre son poing dans la gueule. Il aurait du, maintenant qu'il y réfléchissait. Ce type, il se prenait pour qui d'abord ? Il l'avait à peine regarder, il ne l'avait pas laisser en placer une. Lorsqu'il avait vu son CV, il avait ri. RI. Connard ! Ezekiel n'avait certes pas de diplôme, cela ne faisait pas de lui pourtant un abruti fini. Il comprenait parfaitement qu'il n'avait pas les mêmes bases que ceux qui avait le bac, mais il était tout aussi débrouillard et il apprenait vite... Si on lui donnait sa chance et qu'on lui parlait de choses qui l'intéressait. On l'avait assez saouler comme ça avec le français quand il était au collège. Cependant il était bon en maths et il avait tout à fait les capacités requises pour le poste. Mais non. Il avait fallut qu'il tombe sur un bâtard qui en plus c'était moqué de lui. Dans sa marche, il fit instinctivement demi-tour, se disant qu'il ne pouvait pas partir comme ça sans lui péter la mâchoire. Il se stoppa dans son geste ; les gorilles au premier étage ne le laisseraient pas passer.


« Espèce d'enfoiré ! »

Crier ne l'aidait pas à le débarrasser de toute la frustration qu'il ressentait. Il s'était fait des illusions qui avaient été détruites en quelques mots. Il regrettait sur le coup de ne pas avoir suivi ses cours au lycée. Il eut un rire jaune ; avait-il vraiment eu le choix, de toute façon ? Son père l'avait envoyé dans ce fichu centre sans lui demander son avis. Lui aussi, c'était un sacré connard. Il commençait à croire qu'il n'y avait que la vente qui lui permettrait de s'en sortir. Il l'avait fait pour énerver son paternel et avait arrêté dès qu'il avait emménagé dans son appartement. Mais là... Il se disait que c'était peut-être la seule solution. Il était peut-être condamné à vivre d'alcool, de sexe et de drogue. Ce n'était pas si mal, finalement. Pourquoi devrait-il retourner vers le bon chemin ? Pour faire plaisir à qui ? Il était seul. Il avait beau connaître beaucoup du monde, coucher presque tous les soirs, il n'avait personne qui le soutenait. A part peut-être sur le net mais ça... Ça ne comptait pas. Il n'avait plus de famille, pas d'amis. Il n'en avait jamais voulu de toutes manières. Pourquoi ça changerait ?

Se grillant une clope, il chargea à évacuer sa colère en marchant. Il ne faisait pas attention au décor qui défilait autour de lui, si bien qu'il n'avait pas la moindre idée d'où il se trouvait. S'il était près ou loin de son appart', il n'en avait pas la moindre idée. Il savait juste qu'il était encore sur les nerfs, bien qu'il était déjà plus calme. Ce soir, il se bourrerait la gueule et s'enverrait une bonne dose de cocaïne pour aller mieux. C'était le programme de la soirée qui s'annonçait palpitant, cependant il était trop tôt encore... Il était quelle heure, d'abord ?


« Et toi là bas ! T'as pas l'heure s'te plait ? »

Il aurait tout aussi bien pu sortir son portable de sa poche pour regarder l'heure plutôt qu'apostropher le premier type qu'il voyait passer, mais Ez' ne faisait jamais rien comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Defying Gravity ♪   Dim 1 Avr - 13:27

« Concentre-toi»

Je restai pensif en regardant ma feuille vierge. Quelle idée quand même de mettre un devoir côté sur la sédentarisation des premiers hommes combiné à une interrogation en physique ! Je restai un moment plongé dans mes pensées. Après être rentré de l'école, j'avais décidé d'étudier assidûment pour avoir des beaux points et être tranquille pour les vacances de printemps qui arrivaient à grands-pas. Mais finalement, comme l'esprit est l'esprit et que mon envie est mon envie, j'aurais préféré crever que de continuer à étudier ces bêtises déjà étudiées en primaire. Bref, mes feuilles dans ma farde, mes clés dans ma poche, j'avais décidé d'aller faire un tour chez mon pâtissier préféré. Je descendis les marches pieds joints en souriant puis pris ouvrit la porte de derrière en regardant bien si je l'avais refermée.

Ensuite, je me dirigeai vers le centre de la ville comme je n'habitais pas tellement loin. Un bref sentier emprunté, je me retrouvai dans l'avenue principale. A côté d'un poubelle se tenait un petit chat noir aux yeux gris ambrés, je m'approchai et m'accroupit pour lui dire "Bonjour". Il était très jouet, je m'amusai avec lui à faire bouger mon doigt dans tous les sens pour qu'il l'attrape jusqu'au moment où il me griffa et s'enfuit. Bref, un chat quoi. Un fin filet de sang coula le long de mon doigt. C'était un peu douloureux et pour stopper celle-ci, je m'y mon doigt dans ma bouche d'un air dépité. Ha, pourquoi ça n'arrivait qu'à moi !

Pour bien me remonter le morale, je me dirigeai rapidement chez mon grand-ami, quand je rentrai dans la pâtisserie. Une douche odeur titilla mes narines, je souris d'un air comblé et me rendis devant le présentoir. Etant un client habituelle, je connaissais tout le monde ici. J'avais même le droit d'aller en cuisine, ce que je fis. Je saluai la femme du pâtissier et entrer dans la cuisine où ... MY GODS, c'est le parti ici ! Je m'approchai de lui et le saluai, il était un peu comme un oncle pour moi. Il me dit d'approcher et je me penchai sur le plan travail, un bol de mousse au chocolat qui allait servir à fourrer divers pâtisseries trônait au milieu de celui-ci. Il me fit un sourire complice et je pris une cuillère avant de goûter :

« Délicieux ! »

Ce qui était bien vrai, il faisait vraiment les meilleurs pâtisseries du monde ! Je le regardai, envieux de ne pas savoir en faire comme lui. Quoique, maintenant, je suis un peu l'apprenti d'Etienne donc, peut-être qu'un jour, j'arriverai à en faire comme lui. Je lui fis signe et ressortis, joyeux de sa dernière création et piochai dans le panier, attrapant un donut au glaçage rose. Je sortis quelques petites pièces de ma poche arrière et fit un signe d'aurevoir avant de retrouver l'animation de la rue. Je mordis amoureusement dans le donut, d'un air comblée et continuai ma promenade...

« Et toi là bas T'as pas l'heure s'te plait ? »

La voix cassa complètement mon doux plaisir. Une voix sèche et désinvolte. Je n'aimais pas spécialement le ton qu'il prenait. Je me retournai en avalant une bouchée et le regarder avec étonnement. Non, mais pour qui il se prenait. Il avait des cheveux blonds clairs, était grand et semblait assuré. Je le regardai bizarrement.

« T'as ton portable dans ta poche. Regarde toi-même !» dis-je avec antipathie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 105
Age : 29
Love Informations


MessageSujet: Re: Defying Gravity ♪   Lun 9 Avr - 9:42

Déjà que l'autre connard d'employeur l'avait énerver, il semblait que ce n'était pas terminé. S'il aurait pu trouver ce « gamin » -il paraissait un peu jeune, non ?- mignon, il n'appréciait pas du tout la manière qu'il avait de le dévisager. Quoi, tu veux ma photo ? Ez' n'avait fait que poser une simple question pourtant et il n'avait pas l'impression d'avoir été impoli. Certes, il y avait d'autre manière d'apostropher quelqu'un dans la rue mais il avait dit s'il te plait, preuve de sa bonne foi. Il arqua un sourcil quand au regard de l'autre et résista à l'envie de lui foutre deux baffes afin de se défouler. Mais il fallait qu'il se calme... Et puis, ce n'était pas son genre de passer ses nerfs sur un parfait inconnu. D'habitude, il évacuait ses frustrations en se vengeant de son père, cependant aujourd'hui, il ne voyait pas quoi faire pour l'atteindre. Son cher paternel l'avait renié et le jeune homme savait que si cela lui avait été permis, il aurait été jusqu'à retirer son nom de famille du nom du blondinet. Mais ce n'était pas possible et Ez' était incapable de dire si c'était une bonne chose ou non. En un sens, cela lui permettait de pourrir davantage ce nom qu'il détestait tant.

La réponse qui lui fut donnée fit monter une pointe de colère et elle se trahit sur son expression. Non mais, il se prenait pour qui ce type ? C'était quoi cette façon de répondre ? Certes, Ezekiel aurait tout aussi bien regarder son portable, mais qu'est-ce qui pouvait garantir à ce sale gamin qu'il en possédait un ? Déjà qu'il était de mauvaise humeur ce matin là, ce genre de comportement ne l'aiderait pas à mieux se contrôler. Si d'habitude il était capable de self control, c'était totalement différent ce jour là. Il allait pouvoir se défouler sur lui. Avant qu'il ne s'en rende compte, il avait donné un coup dans le panier qui contenait les pâtisseries qui s'étalèrent misérablement au sol et il attrapa l'inconnu par le col de sa chemise. Il était plus grand que lui, le surplombant de sa hauteur. Il faisait au moins une tête de plus que lui et il sentit une rage intense lui serrer les tripes.


« Tu te prends pour qui pour répondre comme ça hein ? Ça t'aurait tuer peut-être, de me donner cette connerie d'heure ? Et si j'avais pas de portable hein ? Je me suis montré poli, tu crois pas que ce serait aimable de rendre l'appareil plutôt que de prendre ton air là ? Tu ferrais mieux de faire gaffe à comment tu vas répondre cette fois. »

La rue était déserte, pour le moment. Il resserra sa poigne, ses yeux trahissant sa fureur. L'autre bâtard avait déjà réussi à l'énerver passablement et là, c'était la cerise sur le gâteau. Il était loin de celui qu'il était habituellement ; souriant, charmeur. Néanmoins à l'instant présent, il n'avait pas la moindre envie de draguer ou d'essayer de se contenir. Quand on était un drogué, on était habitué au dérapage. Les mecs en manque venaient souvent harcelés ceux qui avait de quoi consommer et la plupart était insistant. Le meilleur moyen de s'en débarrasser était de les étendre avec un bon crochet. Il se trouvait qu'Ez' était plutôt bon pour le combat au corps à corps, bien qu'il faisait ce qu'il fallait pour éviter les conflits. Il était peut-être fin, mais il avait des muscles. Ce matin toutefois, il ne souhaitait pas tenter de retrouver son calme. Il n'aimait pas qu'on lui réponde comme l'inconnu l'avait fait mais généralement, il aurait laissé pisser... Mais pas cette fois. Son humeur était massacrante et il aurait bien aimer éclater la gueule de ce petit crétin qui voulait jouer au malin. Il le poussa en arrière avec force, le regardant de haut. Aurait-il au moins la force de ne pas s'écrouler au sol ?

« Alors ? Il est quelle heure ? »


Il tenait à sa question et il refusait de sortir son téléphone pour l'obtenir. Ce n'était qu'une histoire d'heure, pourtant. Cela ne lui ressemblait pas de s'acharner et de faire du zèle. Mais ce gamin le faisait chier. Sa façon de se comporter l'énervait. S'il aurait voulu se débarrasser rapidement de lui, il aurait fallut simplement qu'il regarde sa montre ou son cellulaire et ça se serait arrêter là. Mais non, il avait fait son malin et Ez' était à deux doigts de lui casser la figure. En tout cas, ce n'était pas l'envie qui manquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Defying Gravity ♪   Mer 11 Avr - 18:07

Han non ... Voilà que ma sortie de l'enfer se transformait en enfer aussi. J'étais maintenant tombé sur un fou nerveux qui semblait vouloir m'exploser la tête juste parce que je ne lui avais pas donné. Et puis quoi encore ? Je n'allais tout de même pas lui dire "Amen" et le laisser me mener à la baguette, Alex' y arrive peut-être parfaitement mais ça ne veut pas dire que tout le monde a le droit d'en faire autant. Soudain, une vague de protestation m'envahit et mes yeux bleus s'éclairent d'une flamme violacée. Je crispai les mains et me dis qu'il fallait que je lui dise franchement ce que je pense car sinon j'allais encore une foi me faire passer pour un lapin sans défense qui allait lui donner l'heure. Je passai d'un talon à l'autre avec antipathie alors qu'en moi, je rageais contre cette imbécile de blond qui se prend pour le centre du monde. Non mais vraiment, je pourrai écrire un livre rien que sur son attitude, ça lui en aurait coûter plus à cette asperge d'aligner les mots "Bonjour", "excusez-moi" ou encore "s'il-vous-plait" ? J'ai la tête a être une montre ambulante ?

« Tu te prends pour qui pour répondre comme ça hein ? Ça t'aurait tuer peut-être, de me donner cette connerie d'heure ? Et si j'avais pas de portable hein ? Je me suis montré poli, tu crois pas que ce serait aimable de rendre l'appareil plutôt que de prendre ton air là ? Tu ferrais mieux de faire gaffe à comment tu vas répondre cette fois. »

Là, ce fût la goutte qui fit déborder le vase. Non mais il y croit en plus ? Il a toujours pas remarquer, ce poireau géant qu'il y avait l'horloge de la pharmacie qui illumine la rue comme un phare ambulant à plus de trois mètres juste en face ? Je regardai attentivement ses yeux et examinai. Mon dieu et en plus c'est un drogué en manque qui a les pupilles complètement dilatées ! Et je fais quoi moi avec ça ? Il s'avança vers moi et me plaqua contre le mur, me regardant de toute sa hauteur d'asperge. Je regardai furtivement à droite et à gauche et remarquai que la rue était déserte. C'était vraiment bien ma chance, on se croirait dans un film policier juste au moment de la scène du crime ! Peut-être allais-je vraiment mourir non ? Ce n'est pas une possibilité à exclure, peut-être prendra-t-on ma mort pour un exemple d'épisode dans la série "Esprits Criminels", au moins, j'aurai un hommage à moi !

« Alors ? Il est quelle heure ? »

Manquait plus que ça ! Et si c'était un pervers ou même un violeur ? Et là, j'en eu marre et lui plaquai mon donut dans la figure puis lui enfonçai mon genou dans la partie personnelle. Je sais que je n'ai pas la force de Hulk ou de Superman mais j'espère qu'il l'a senti passer celui-là. Puis je me dégageai et avec une conviction qui me fit douter de ma lucidité (le donut peut-être ?), je pointai le phare ambulant qui servait aussi d'horloge.

« Espèce d'asperge névrosée, t'avais pas remarqué l'horloge qui brille comme un phare en face ? »

Je le fixai des yeux, mon doigt tremblait un peu/beaucoup sous l'émotion du moment et surtout sur la peur. Allait-il vraiment me frapper ? Ça ne m'était encore jamais arrivé mais il fallait peut-être un début à tout. Mes jambes tremblèrent un peu et j'appuyai mes paumes contre mes genoux pour reprendre mon souffle. Mon dieu que j'avais chaud tout un coup pourtant le mur était glacé contre moi et lui devant dégageait quelque chose de froid. Je sortis mon portable de ma poche discrètement, il fait un geste un peu trop brusque et j'appel la police et il aura un procès où je pense cet abruti-là...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 105
Age : 29
Love Informations


MessageSujet: Re: Defying Gravity ♪   Ven 1 Juin - 20:33

C'était pas lui. Cette façon de s'énerver et de se montrer aussi agressif, cela ne lui ressemblait pas. Mais il pétait les plombs, à enchainer ainsi les refus. Il voulait un job. Non. Il avait absolument BESOIN d'un job, s'il voulait pas risquer de se faire virer de son studio et finir à la rue. Il refusait d'aller dormir une fois encore chez un « copain ». Il s'était bien rendu compte qu'il payait un loyer sous sa forme la plus simple ; en nature. Il n'avait pas non plus envie de dépendre de quelqu'un. Hors de question. Il était libre de faire ce qu'il voulait et il voulait continuer à le faire. Et, forcément, à force d'accumuler, il faut bien que cela explose un jour ou l'autre. Et là, c'est parfait. Ce type face à lui lui permet de se défouler, de passer ses nerfs. Ce n'était certes pas la méthode la plus intelligente en soi, mais elle lui faisait du bien. Un bien fou même. Il était étrange de constater à quel point il était libérateur de s'acharner sur une personne qui ne vous a rien fait vraiment en particulier certes... Mais ça fait du bien quand même. Il avait envie de cogner, et ça faisait moins mal quand le poing s'abattait sur un visage d'un sale gamin que contre un mur.

Et l'autre ne faisait pas en sorte de le calmer. Plutôt que de chercher à minimiser les dégâts en cherchant à lui donner l'heure, il préférait le faire passer pour un crétin. Et à lui faire mal en plus. C'était un coup bas, très bas. Et mauvais, très mauvais. Ez' eu le temps de voir le donut s'écraser dans sa figure -connard de gamin, connard connard connard...- et il fut traverser par une douleur fulgurante au niveau de l'entre-jambe. Alors ça. Sale gosse, c'était vraiment pas le truc à faire. Le blondinette laissa échapper un cri de douleur et de fureur alors que sa vue se retrouvait troublée par des larmes. Enfoiré, tu sais pas à qui tu t'adresses. L'ex héritier des O'Donnell savait faire face à la souffrance pour faire face à ses opposants et là... Ça ne loupe pas. Rien à foutre du portable. Rien à foutre des emmerdes qu'il peut s'attirer. Après tout, ce n'était pas la première qu'il finirait chez les flics après avoir cassé la gueule à un type.

Sans réfléchir, il envoya son poing dans la figure du gamin, l'attrapant ensuite par la gorge pour le plaquer avec plus de force contre le mur. Il s'assura qu'il ne pouvait plus lui donner de coup dans les joyeuses en le bloquant avec ses jambes et il maintient sa tenue sur lui. Il sentait son sang bouillir dans ses veines tant la haine était présente.


« Tu te prends pour qui le gamin ? T'as juste envie de te faire défoncer la gueule, c'est ça ? »

Si c'était son souhait, il allait être servi. Mais contrairement à ce type, Ezekiel jouait réglo. Enfin, il ne tapait jamais en dessous de la ceinture. Il abattit son poing dans le ventre de Jiro, assez fort pour lui couper le souffle pendant plusieurs secondes. De sa main valide, il se débarrassa du surplus de donut se trouvant encore sur son visage et il baissa les yeux. Le portable dans la poche. Mauvais plan. Avec rapidité, il récupéra l'appareil afin d'empêcher l'autre d'appeler qui que ce soit. Avec un sourire mauvais, il observât l'écran, puis le garçon face à lui.


« Je crois que t'auras pas besoin de ça. »

Il aurait tout aussi bien pu l'exploser au sol, mais il préféra le glisser dans sa poche. Il n'était pas un voleur, d'habitude. Mais ce genre d'appareil, ça pouvait se vendre assez cher... Et qui sait, peut-être qu'il pourrait payer son loyer avec l'argent récolté. Comme on lui avait souvent répété, la faim justifie les moyens.


[Vraiment navrée pour le temps de réponse :x Et c'est pas top. Dis-moi si ça te va ^^' J'espère que j'abuse pas :x]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: Defying Gravity ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

Defying Gravity ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
Y a pas que le RP dans la vie
 :: Archives :: Anciens RP (+6mois)
-