Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 27
Love Informations


MessageSujet: Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]   Mer 4 Juil - 19:17

Je claquai - enfin - la porte de mon appartement, mon dos tomba contre la porte enfin fermée et je soupirai enfin. Un long soupire où transparaissais ma fatigue nerveuse et physique face aux évènements. Je me laissai glisser contre la porte, et mes fesses touchèrent enfin le sol... Il y a une chose que je sais: je ne tomberais pas plus bas. Je ne peux plus tomber plus bas d'où je suis! C'est impossible, scandaleusement impossible! Ma journée avait été une véritable torture, un enchaînement de bizarrerie toutes plus étranges les unes que les autres... J'éprouvais un mélange de réconfort et de lassitude désormais que je me retrouvais en sécurité chez moi, dans mon petit nid, dans mon appartement.
Plus rien ne pouvait m'arriver d'ici, n'est-ce pas ? L'environnement familier m'arracha un frisson de réconfort, le silence rassurant de mon appartement me frappa de plein fouet, mon esprit tangua, mes yeux s'embuèrent.
Je n'allais pas pleurer tout de même ?! La blague... Un si grand garçon qui se met à pleurer... Ridicule. Voilà ce que je suis dans la seconde même: ri-di-cu-le.

Je fouilla une poche de mon long manteau en toile doublé de fausse fourrure et en sortit un paquet de cigarette, j'en tirai une pour la coincer entre mes lèvres et en un frémissement du briquet, elle s'alluma enfin. Toutes les saloperies du monde condensé dans cette cigarette intégra mon corps, caressa mon palet, descendit mon œsophage à la rencontre de mes poumons et les embua de tous les maux qu'elle contenait.
Je recracha le savant mélange de goudron, nicotine et autres merdes qu'on y mettait, la fumée blanchâtre à l'odeur forte et âcre s'empara de l'air ambiant de mon appartement et ma tête retomba contre ma main libre.

- Quelle merde... Cette journée.

Soufflais-je en un murmure. J'attrapai le cendrier se trouvant sur mon petit meuble d'entrée et écrasai ma cigarette en un geste. Je me redressai avec lenteur, sentant mes muscles tirés, mon corps lourds se déplaça sous la douche. Mes vêtements se semèrent de l'entrée jusqu'à ma petite salle de bain comprenant une simple cabine de douche, des toilettes et un lavabo ainsi qu'un mur de deux mètres de large recouvert d'un seul et même miroir. J'aime les miroirs... Non pas que je sois particulièrement narcissique, mais j'aime pouvoir vérifier que je suis parfait des pieds à la tête pour sortir, aller travailler, draguer... Trouver ce grand amour qui semble le fuir, lui, Valentine.

Je sortis de la douche, humide et détendu. L'eau chaude avait lavé à la fois mon corps et mon esprit des évènements de cette longue journée... Travailler en moto permet de nombreux avantages, j'avais simplement - avec le temps et l'habitude - oublier les risques que je prenais dés que j'enfourchais ma sublime monture à moteur, ronronnant entre mes cuisses... C'est très érotique une moto finalement!
Un sourire léger se dessina enfin sur mes lèvres. Je m'habilla prestement d'un caleçon noir et d'un jean avant de me réchauffer un petit plat, je me posa devant l'ordinateur, musique à fond les enceintes pour chasser les idées noire qu'avait véhiculé - haha! Jeu de mot! ... Nul. - cette maudite journée. Après quelques dizaines de minutes, j'avais envie - affreusement - de compagnie... Une compagnie étrangère et inconnue qui pourrait juste... Parler ? Discuter ? Je ne savais pas tellement ce que je cherchais, mais instinctivement j'avais ouvert la fenêtre de ce site de rencontre où je m'étais inscris. En deux clicks - je m'étais plutôt vite habituée à ce site finalement... - je me suis retrouvée sur le chat.

V-In vient de se connecter.
V-In: Bonsouuâââr!
V-In: J'ai passé une journée de merde... T.T

Rien qu'à l'écrire, ma gorge se serrait, l'angoisse revenait au fond de mon ventre et j'avais un affreux frisson qui me secouait l'échine. J’espérais secrètement qu'une agréable compagnie pourrait me remonter le moral... L'espoir fait vivre, comme on dit, non ?!

[Oulalal... Désolée de la qualité un peu craignos et de la petitesse de mon post <.< Je promets que ça s'arrangera avec la suite! T.T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]   Mer 4 Juil - 20:48

La fatigue semblait vouloir s’abattre sur lui, il faut dire que la journée avait été chargée. La matinée avait été consacrée a son travail, il avait eu un rendez-vous avec l'un des éditeurs pour son livre sur les fée. Pour tout avouer cela c'était passer assez facilement, les deux parties avaient été heureuse du résultat. Même si pour sa part il ne supportait pas ces réunions. Simplement parce que ce charger de com le regardait toujours comme si il n'était qu'une pauvre chose sans défense, comme si il était un monstre, ce n'est pas de sa faute quand même si la vie lui avait causer des soucis.
Enfin le moment était passer et il pourrait travailler sans que personne ne le dérange. Sauf qu'il n'avait pas put travailler tout de suite.

Comme chaque semaine il avait du subir sa torture. Oui sa torture. Une fois pas semaine il devait se rendre dans un centre de soin pour faire des exercices. Il ne fallait pas perdre le peu de mobilité qu'il avait acquis et surtout surveillez que tout allait bine, le seul problème. C'est que les exercices du kiné lui faisait un mal de chien, son corps ensuite était douloureux. Un peu comme si tout ces muscles hurlait de douleur. Et ce n'est pas les massages qui arrangeait les choses, non que du contraire, surtout qu'il n'aimait pas le kiné qu'il avait aujourd'hui.

Ce qui fait que le jeune homme était assez épuisé quand il passa la porte de son appartement. C'était plus un loft d’ailleurs qu'un appartement, construit en plein pied, il était meubler pour que le jeune homme n'aille pas besoin d'aide. D'un geste décider le jeune homme poussa son fauteuil jusqu’à la table ou trônait son ordi , presque par habitude il poussa sur le bouton d'allumages. Avant d’ouvrir la page de son site préférer, il y passait des heures.
Son regard se posa sur ces messages... Personne... Dommage..

Soupirant il roula jusqu’à la cuisine pour se trouver quelque chose a manger. Comme souvent il n'avait pas vraiment faim, il se fit pourtant une petit salade, enfin se faire c'est beaucoup dire. C'était plutôt une salade toute faites. Cela devrait suffirent. Surtout qu'il pouvait facilement la manger devant sa table, et travailler en même temps... C'est pour cela qu'il revins prés de son ordi, observant a nouveau son écran.. Que des gens qu'il connaissait mais avec qui il n'avait pas envie de parler, pour tout avouer il aurais bien voulut parler avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas vraiment, avec qui il n'avait jamais parler.

Un sourire se dessina sur son doux visage alors qu'il saisit ces crayons et les feuilles, avec plaisir il se laissa a dessiner ce qui lui passait dans l'esprit. C'était agréable de dessiner cela lui donnait envie de rire, et de sourire, cela lui remontait le moral en fait, le rendant de bonne humeur.

C'est sûrement pour cela qu'il tourna son visage en entendant le petit bruit qui signifiait que quelqu'un avait poster. Son regard vert se posa un instant sur son écran. Depuis le temps il avait prit l'habitude de lire ces message rapidement. Et puis surtout d'y répondre rapidement, il n'était pas non plus le genre de personne qui parlait a tout le monde. Sauf quand il était derrière un écran. Se détournant de son dessin il laissa ces doigts danser sur le clavier juste pour répondre a ce qu'il pensait être un appel a l'aide.

FleurdeLys : Bonsoir a vous aussi V-In
FleurdeLys : Votre journée n'a pas put être totalement mauvaise, n'y a t'il rien eu qui aurais put éclairer votre journée ?
FleurdeLys : je suis peu être indiscrète mais si vous voulez en parler je pourrais vous écoutez. Enfin si vous avez besoin de vous laissez aller.

Encore une fois il avait poster ces messages sans y penser, non pas qu'il le regrettait mais il avait toujours peur de ne pas formuler les chose correctement, ou d'être trop froid, c'est juste qu'il était un peu timides même par écrit. Et puis il pouvait ne pas plaire, sa photo de profil laissait planer le doute, certain homme ne voulait pas lui parler a cause de cela, certaine femme non plus d'ailleurs, enfin l'on verra bien.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 27
Love Informations


MessageSujet: Re: Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]   Mer 4 Juil - 21:44

Quelques minutes défilèrent, une éternité à rester là, tout penaud devant l'écran, regardant l'agitation manifeste des uns et des autres autour de multiples discussions et buts. Ce site marchait vraiment bien, une véritable mode que d'être sur LC.com... A croire que les vrais rencontres, le contact, le savoir d'aborder les gens se perdait, ça me désolait en un sens car j'avais travaillé d'arrache-pieds et ce toute ma vie à savoir et comprendre comment aborder telle ou telle personne en quelques regards. J'avais un répertoire mentale des tics physiques et faciales qui me permettait de déduire la meilleure manière de parler à untel ou untel... Ce n'était pas tant un besoin manipulateur et vicieux que je ressentais, mais plutôt le besoin de connaître et de rencontrer des personnes, de discuter, d'être entourer de chaleur et ce depuis mon plus jeune âge. Bien que mon prénom, tout le monde s'en doute, ne m'ait pas réellement aidé dans cette voie avant que je n'entre au lycée et, après une colonie de vacance particulièrement enrichissante où je m'étais fait appelé "Valentin" - un prénom masculin, ENFIN! - pendant trois semaines et demi m'avait décoincé, si je puis dire...
Je regardais ainsi d'un oeil morne, fatigué, harassé, mon écran lumineux, j'étais un serpent envouté par une musique douce qui ne pouvait que rester ici, le cul collé à ma chaise en attendant une réponse. Peut-être trouverais-je, parmi ces inconnus aux pseudos loufoques, la personne que je cherche ? Qui fera trancher mon coeur ? Femme ? Homme ? Aaaah... J'en avais marre de ces questions existentielles, elle me pourrissait âprement la vie et me rendait distrait au quotidien. C'était peut-être pour cette raison que j'avais faillis y laisser ma peau aujourd'hui... Peut-être. Je n'avais plus envie de réfléchir à cette journée - de merde - qui m'avait minée le moral.

Une main dans mes cheveux plus tard, je secouais la tête pour découvrir qu'on m'avait répondu et entendu, on me permettait même de m'exprimer et de râler ouvertement. Attiré comme une mouche par le miel, je m'étais redressé sur ma chaise pour observer mon interlocuteur virtuel. Etait-ce le deuxième ? Le troisième ? Que j'oserais aborder sur ce site ? Ma mémoire me faisait défaut sur le coup.
FleurDeLys... Mignon comme pseudo! Et l'image donne à confusion. C'était réellement une photo d'elle ? Oui, je suis pleins de clichés, j'avoue, je suis coupable du conditionnement de notre univers. Si ma mère pouvait entrer dans mes pensées dans la seconde, elle m'aurait sortis un de ces graaaands discours humanistes basés sur le fait qu'il ne faut jamais avoir de préjugés sur les gens, jamais les jugés et que nous sommes tous un être à part entière dans le simple fait que nous existons et prenons part à l'harmonie de l'univers.
Ouais. Avoir une mère hippie, c'est fun! J'entendais encore sa voix qui me parlait de cette manière douce et détachée dont elle avait l'habitude pour m'enseigner ces préceptes libertins. Ma petite maman à qui je dois mon prénom... J'adore ma mère, mais si elle avait pu pendant les trentes premières secondes de ma vie oublier un peu tout ça pour me donner un prénom d'homme, j'en aurais été ravi!
Cela n'est pas le sujet... Enfin, je crois, je sais plus... J'ai la tête ailleurs moi. Je dois répondre à la charmante FleurDeLys, qui que ce fut derrière ce pseudo embaumant le doux parfum de cette fleur.

V-In: Si. Complètement naze du début à la fin... Enfin, j'exagère surement. Elle a juste été... Euh... Bizarre. Voilà, c'est le mot. Bizarre!
V-In: Quand on vit ce genre de journée, on en sort plus pareil.

Mec. Tu vas lui dire ou non en quoi ta journée a été si bizarre au lieu de tourner autour du pot ?!
Je pris une grande bouffée d'air avant de me lancer, laissant mes mains virils glisser sur le clavier, piano de l'âme des gens de notre génération et des générations futures, l'ordinateur a remplacé les instruments de musique et nous voici entrain - moi et cette FleurDeLys - de créer notre symphonie.

V-In: Je suis coursier en moto pour une maison d'édition. Je livre des trucs, des documents, bref, le tout généralement dans l'urgence parce que mon boss ne sait pas gérer son timing. Avec les auteurs qui prennent du retard, et tout... Tu vois le délire.
V-In: J'ai croisé un chauffard sur la route qui a bien faillit m'emboutir. J'm'en suis sortis avec des égratignures, et je pense que j'aurais un joli bleu sur la hanche droite demain, mais rien de méchant!
V-In: Ca fait juste flipper.

Petit silence, on ré-accorde le piano moderne et on prend le temps de souffler, respirer, de faire le tri. Je repassais dans ma tête le cortège d'image, les sons, les insultes que j'avais hurlé dans la panique et sous l'angoisse nerveuse d'avoir échapper à un accident tragique. Je sentais ma gorge s'assécher. Mes mains se mirent à trembler. Je me forçais à respirer avec lenteur, attrapant une nouvelle cigarette et mon cendrier que je posais près de l'écran.
Je fumais rarement, sauf quand j'en ressentais l'immédiat besoin. Décompresser, respirer avec profondeur... Ce genre de petites bêtises que tout les médecins du monde vous déconseillerons et dénigrerons: "C'est psychologique! La cigarette tue!" ... Je m'en fiche que ce soit psychologique ou qu'elle me tue à la fin, elle détend ou crée l'illusion et cela me suffit dans l'instant.

V-In: Et toi, ta journée ? J'ose penser qu'on peut se tutoyer, même si on ne se connaît pas.
V-In: Je veux dire, pas vraiment. Mais, comme je t'ai confié ma journée et mes terribles péripéties digne d'un super-héros, on peut se tutoyer, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]   Jeu 5 Juil - 9:44

Doucement tendre la main vers ces lunettes, celle qu'il mettait toujours quand ces yeux commençait a fatiguer. De belles lunettes a monture rouge. Il y a des gens qui ne répondes pas toujours comme intimider. Comme lui au début, mais a présent il avait totalement l'habitude. Parler lui faisait du bien surtout pour quelqu'un comme lui qui avait peur de parler en face a face. Une journée bizarre ? Le jeune homme ne tapa rien pour l’instant attendant simplement que l'autre précise sa pensée. Un courtier a moto, ca fait peur la moto. Tellement peur, derrière son écran le jeune homme se mordilla doucement les lèvres.
Mais bon ce n'est pas le moment de laisser ces peurs ressurgir. Oui en effet se faire renverser faisait très peur, doucement le jeune homme laissa sa main effleurer ces jambes inutiles, et cela pouvait faire très très mal.

FleurdeLys : vous avez eu de la chance. Beaucoup de chance.

Pas comme lui et Rose. Doucement le jeune homme ferma les yeux, respirant doucement les images il les connaissait il en rêvait encore la nuit, quand il dormais, il sentait encore le choc de la voiture contre son corps, le bruit des os qui se brise, la douleur du corps quand il chute contre l'asphaltes.
Sa journée, un sourire naquit tremblant sur ces lèvres, avant qu'il ne tape quelque mots, il aimait bien tutoyer les gens sur l'ordi c'était tellement facile. De face a face c'était beaucoup plus difficile, disons le franchement il lui fallait du temps pour parler en vrai.. .Sauf si c'était pour passer du bon temps, passer une nuit avec un ou une amante cela faisait du bien, c'était les seul jour ou il dormais vraiment.

FleurdeLys ; bien sur que l'on peu se tutoyer. C'est plus agréable.
FleurdeLys : Ma journée a été calme je dois dire, je ne me suis pas fait taper sur les doigts pas mon éditeur donc tout vas bien. Par contre je ne pense pas que l'éditeur soient le seul coupable dans les retards, les auteurs et dessinateur le son aussi. C'est si difficile de tenir un planning. Surtout quand l'esprit veux faire autre chose.

Un nouveau sourire alors qu'il tends sa main vers sa salades, y attrapant une petit tomates cerises, y croquant avec plaisir, c'est agréable de sentir la fraicheur couler dans sa bouche. Cela faisait un moment qu'il ne mangeait plus de viande, allez savoir pourquoi, bon il devait prendre des protéines, mais la viande le rendait malade, pour tout avouer il y a beaucoup de chose qui le rendait malade. Enfin encore une fois il repoussa ces pensée pour se remettre a écrire cela fait du bien d'écrire.

FleurdeLys : enfin c'est une journée comme les autres. Avec les même tortures. Et je peux vous dire d'expériences que votre coups vas prendre de belle couleur et te faire assez mal.
FleurdeLys : ca doit être amusant de conduire une moto, personnellement cela me fait peur. Enfin je pense que j'aurais moins peur en moto que j'ai peur en voiture. Je suis une peu peureux. Désolée

Le jeune homme eu un sourire timide devant son ordi, avant de se dire qu'il écrivait beaucoup, mais bon c'est agréable de se laisser aller, même de parler pour ne rien dire, surtout qu'il avait la chance de pouvoir écrire rapidement.

FleurdeLys : cela te dirais de parler en privé ?

Humm oui parce que parler sur le tchat principales était un peu difficile des fois, un peu brouillon, mais agréable quand même. Doucement le jeune homme se redressa étirant son corps, l'appartement lui semblait si vide. Si grand aussi, il se sentait tellement seule, c'était pour cela qu'il était sur se site, pour avoir un peu de compagnie. Bon c'est vrai qu'il a deux trois chat, mais pour l'instant il n'était pas la, ces chats aimait beaucoup sortir... Il adorait pourtant les avoir autour de lui quand il dormais. Son regard se porta un instant sur la porte vitré qui donnait sur un petit jardin, est-ce qu'il pourrais acheter un chien ? Cela lui fera de la compagnie, un chien qui pourrais l'aider aussi, mais pas un gros. Non un petit qu'il pourrait porter sur ces genoux.

Oui c'est une bonne idée, bon alors est-ce qu'il avait répondus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 27
Love Informations


MessageSujet: Re: Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]   Ven 6 Juil - 18:07

De la chance ? Oh oui, j'en avais conscience, j'en avais toujours dés que je descendais de ma moto sain et sauf. Dés que je savais que j'avais évité le moindre petit accident mortel... Pour mon boulot, je mettais ma vie en danger et en sursis, comme tout conducteur de moto et peu importe les sensations grisantes que l'on ressent pendant ce labste de temps où j'enfourche mon destrier de fer et rugissant, j'avais bien conscience des risques que je prenais pour ce petit plaisir... Mais je continuais à le prendre dés que je pouvais. C'était plus rapide qu'une voiture, je n'avais pas les contraintes des bouchons et j'étais plus efficace pour mes livraisons, mon employeur ne se plaignait jamais de moi et, depuis que j'ai été embaucher pour lui, j'ai eut deux augmentation et toutes les charges de ma moto sont prises en charges.
C'est pas beau la vie ?!

V-In: Je suis conscient des risques, mais... C'est toujours effroyable.
V-In: Je suis toujours entrain de trembler, tu te rends compte ?
V-In: Aha. Je me trouve un peu... Ridicule.

Elle enchaîna sur sa journée et je pus me sentir... Je sais pas... Mieux ? Oui, c'était le cas, enfin, je crois. Sur le moment, avoir cet échange, ce contact, me fit le plus grand bien et sans savoir réellement pourquoi, je me détendis. Mes épaules s'affaissèrent, je respirais avec lenteur et j'étais captivé par les dires de ma jeune inconnue, cette FleurDeLys si conventionnel qui appréciait qu'on puisse se tutoyer. Pourtant, tutoyer quelqu'un... C'était normal non ? Ca permettait de rapprocher, de se confiner dans une certaine familiarité qui rapprochait... Personne ne me vouevoit dans la vrais vie, sauf ceux qui ne m'apprécie pas et ne souhaite pas me montrer le moindre intérêt. Je ne me considérais l'aînée de personne - sauf des tout petit et encore, j'appréciais bien plus d'eux quand ils me tutoyaient avec un sourire enjôleur - ni même le supérieur de personne... Je préfère un pieds d'égalité, et surtout sur le net. N'est-ce pas fait pour qu'on puisse se parler sans signe d'âge, de physique et autre? Je ne comprenais toujours pas cette notion, cette règle, qui dit que nous devons vouvoyer, crée cette distance entre l'autre et nous-même.
Ca doit venir de ma mère hippie tout ça. Enfin... Là n'était pas le sujet. Ma compagne virtuelle de cette soirée d'infortune que je souhaitais placer sous le signe de la détente la plus absolue pour panser mes vieilles peurs - la mort, l'accident... - et me permettre de continuer ma routine que je rabibochais jour après jour. Je tentais vainement de continuer ma vie, comme avant, sans me soucier des nouvelles questions qui me torturaient l'esprit, modifiant ma vision des choses et l'apparence sous laquelle j'apparaissais dans le regard de l'autre. Ce n'était pas ma faute si mon monde s'ébranlait parce qu'une fois, en soirée, j'ai bu un peu trop et que de multiples choses enfouis depuis des années sont ressortis d'un coup de baguette - double-vodka plutôt - magique.
Cette FleurDeLys me servant de seule compagnie et d'interlocuteur, me confia sa journée et je me mit à sourire. Editeur, planning... Des mots qui lui rappelaient son propre boulot.

V-In: Dans quoi travailles-tu exactement ?
V-In: J'espère ne pas être indiscret! Mais les termes que tu emplois me rappelle mon travail!

Puis l'agitation du chat public où se retrouvait une foule d'inconnus pour discuter, échanger et rencontrer - et peut-être même passer au stade physique et réel ? Qui sait ? - et noya ma petite entrevue avec la demoiselle à la photo ambigüe. Je lâcha un bref soupire... Je voulais bien continuer à discuter avec elle... Ou Il, après tout, je ne savais rien de cette personne, seulement qu'elle aurait adoré monter sur une moto et qu'elle travailler dans le même milieu - ou presque - que moi. Je voulais en savoir plus. Inévitablement, elle ou il me plaisait, léger et adorable elle parlait avec une infinie douceur à mes yeux... Ou peut-être que j'exposais une fois de plus un fantasme sur un pseudo ?

J'allais lui proposer de continuer le reste de notre discussion en privé quand elle me prit de court. Intérieurement, j'en fus heureux et je m'empressai de chercher une fenêtre privée pour notre petite entrevue.

V-In: C'est mieux! J'allais te le proposer d'ailleurs... Le chat public c'est bien mais on a vite fait de s'y perdre je trouve.
V-In: Alors, que fais-tu dans la vie ?

Je pris une respiration supplémentaire et saisit la serviette que j'avais laissé autour de mon cou pour me sécher les cheveux. Je me dirigea vers la cuisine, délaissant un peu ma discussion pour me chercher un truc à manger. Ma serviette partit retrouver le bac à linge sale qui s'emplissait dangereusement ces derniers jours... Je devrais penser à faire mes lessives plus régulièrement, une vie seule, c'est bien mais faut penser à tout... Toujours à tout et sans personne qui nous sert de pense-bête. Je regrette presque le temps où j'étais au lycée et où ma mère me rappellait chaque jour mes obligations de la journée et se tenait à ce que je les remplisse toutes. Elle était peut-être hippie, mais c'était une mère comme les autres et extraordinaire qui m'a élevée à la force des bras et aux convictions libres.
Ma mère est une femme formidable... Il faudrait que je l'appelle un de ces quatre.

Je reviens m'asseoir devant mon écran avec un demi-sandwich au thon entre les dents, j'avais passé une chemise légère à manche longue, noir rayé de bordeaux. Je m'empressai de me tenir au courant de la suite de notre petite discussion et, ayant retenu qu'elle avait peur des motos, je ne pouvais m'abstenir de glisser un petit mot sur ma passion. Ce serait bête qu'il/elle n'essaye jamais...


V-In: Tu sais pour la moto, il ne faut pas en avoir peur. Il faut tenter le coup! C'est agréable et grisant, mais il faut faire toujours attention et à tout de préférence.
V-In: Depuis que j'ai mon permis, j'ai la phobie de l'accident mortel. J'essaye d'être le plus responsable possible, mais la route, ce n'est pas que moi, ce sont les autres. Et les autres, en bagnoles généralement, s'en contre-fiche des deux roues quel qu'il soit. (:

Petit smiley qui faisait mieux passer le message à moitié péjoratif. J'aime bien les smileys, c'est amusant de ponctuer notre message par ces petits bonshommes fait de ponctuations qui nous permettait de communiquer une émotion... Je trouvais cela aussi paradoxal. Nous avons tout l'alphabet au bout des doigts pour mettre en prose ce que nous pensions, pourquoi passer par des petits smileys ? Peut-être que l'image rassurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

Love Informations


MessageSujet: Re: Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]   Sam 7 Juil - 12:16

Ridicule d'avoir peur. Non surement pas. La peur est une alliée utiles quand on sait la contrôler. Oui si on sait la surmonté cela permets de progresser encore et encore, et puis cela vous empêche de faire de trop grosse bêtise. Délicatement le jeune homme passa ces doigts sur un fine cicatrice qui courait sur son poignet. Il avait eu tellement peur cette fois la. Si son frère n'avait pas été la... Non il ne fallait pas y penser, surtout pas.

Tss il y avait vraiment trop de monde sur ce tchat, on ne pouvait pas discuter tranquillement, il avait bien vu passer l'un des message de son interlocuteur sans pouvoir le lire. Et il avait la flemme de remonter dans la conversation. Ce qu'il faisait dans la vie. Le jeune homme souris, posant son regard sur les illustration qui l'attendait sauf que se soir il n'avait pas l'inspiration, la solitude était trop présente pour qu'il fasse quelque chose. Et puis ces chats qui ne rentrait pas cela commençait a l'inquiéter. Oui il s’inquiète pour ces chats c'est son droit.

FleurdeLys : Je suis illustrateur de livre pour enfant. Mais je publie aussi des livres d'illustrations fantasy. Bref je suis auteur et dessinateur. C'est pour cela que j'utilise le même vocabulaires que toi. C'est amusant de connaitre quelqu'un qui connait les problèmes de livraison. Qui sait nous nous sommes peu être rencontrer, j'ai beaucoup de coursier qui passe chez moi, c'est plus simple pour tout le monde.

Le jeune homme souris devant son ordi, avant d'observer la chaise qui se trouvait prés de lui, elle était plus confortable que son fauteuil roulant, mais est-ce qu'il aurais le courage de bouger... Un instant il observa son écran. Oui il devrai pouvoir le faire.. d'un main agiles il bloqua les frein, avant de se soulever et de se déplacer c'était assez périlleux. Mais bon c'était quelque chose qu'il faisait très souvent. Oui ce fauteuil est bien meilleurs. Avec plaisir il se laissa aller contre le dossier, ces doigts frottant un instant ces cuisses. Dommages qu'il n'aille pas quelqu'un pour le masser a cet instant.

Il ne faut pas avoir peur. Doucement il haussa les épaules, avant de secouer la tête, non le jeune homme ne pouvait pas savoir. Les voitures. Doucement le jeune homme ferma les yeux . Il se rappelle encore les cris des patients quand la voitures avait dépasser celle qui s'était arrêter au feu rouge. IL se rappelle encore le choc sur son corps, le bruit des os qui se brisent.

FleurdeLys : Il vaut mieux avoir peur . Cela empêche de faire de trop grosse bêtise. ^-^
FleurdeLys : Mais dans mon cas c'est un peu particulier, il n'est pas certain que je puisse profiter de la liberté qu'offre la moto. Je ne saurais jamais en conduire une seule. Je n'en aurais pas la force.

Un instant il observa l'écran, une fois encore il avait trop parler, soupirant il tendit la main pour allumer la chaine-hifi, tout était a porté de main quand il était au bureau, avec plaisir il entendit la musique classique s'élever dans la pièce, cela faisait du bien de l'entendre. Avec plaisir il laissa ces doigts danser sur le clavier, il se sentait toujours mieux quand il avait de la musique.

FleurdeLys : Sinon tu a d'autre passion que la dangereuse moto ? Tu aime qu'elle genre de musique ? Ton plat préférer ? Si je suis trop curieuse tu me le dit , disons que je me sens un peu seule et que j'ai besoin de discuté. Je ne sort pas souvent de chez moi.

FleurdeLys : Et puis mes chats qui ne rentre pas cela m’inquiète je ne saurais pas partir a leur recherche.

Attends qu'est-ce qu'il viens de dire la ? Il a vraiment parler de ces chats ? Oula qu'elle idée , voila ce qui arrive quand on écrit avant de réfléchir. Un nouveau soupire lui échappa alors qu'il passait une main dans ces cheveux. Il ne parlait pas vraiment comme cela avec les gens, sauf ceux avec qui il se sentait a l'aise.. Ou ceux qu'il avait envie de rencontrer. Tiens en parlant de cela, doucement il cliqua sur les info de l'homme. Juste pour savoir. Au fils de la lectures un sourire amuser se dessina sur le visage du jeune homme. Son petit message était amusant, et donnait l'impression que l'homme était une personne des plus ouverte, un peu le contraire de lui. Comment faire pour s’ouvrir plus. Le site l'aidait un peu, sauf qu'il fuyait souvent quand il devait rencontrer les gens en vrai. Ou alors il le fuyait. Son fauteuil roulant faisait souvent peur. Surtout pour les gens qui voulait aller plus loin. Vivre avec un handicaper c'est difficiles il parrait.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui es-tu jeune inconnu ? [PV; Ange]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
La Vie Virtuelle
 :: Le Chat de LC.com
-