Cliquez nous ♥



Contextualisons o/
www.love-communication.com est le site de rencontre le plus célèbre à travers la toile. Bien que crée depuis peu, il a vu sa popularité augmenter au fil des mois, devant le leader dans son genre.
Le principe est simple. Une inscription rapide et gratuite et on est connecté à toute une communauté de personnes qui ne cherchent qu'à faire des rencontres, amoureuses pour la plupart, mais pas que ! Une des particularité de ce site est bien sa multiple possibilité de recherche, ici plus d'homme qui cherche une femme ou une femme qui cherche un homme, toutes les combinaisons sont possibles !
De plus en plus, ce site devient un phénomène de société, ne se limitant pas aux célibataires aguéris, mais à toutes les castes de la société, de l'adolescent pour contacter ses amis à ce père de famille en mission espionnage des membres de sa famille...
Soyez branchés et rejoignez notre communauté !

En lire plus ?
• Forum RPG Yaoi/Yuri/Hétéro autorisés, NC-15 •
THE Dream Team *parce-qu'on vend du rêve*
Les Top-Partenaires
➨ V2 du forum mise en place, venez vous renseigner sur ce qui a changé en détail ICI o/
Prédéfini cherche membre ♫



 


Partagez | 
 

 Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Ven 31 Aoû - 18:45

La nuit n’avait pas été des plus reposantes pour le jeune rockeur en herbe. Pour une raison qui lui était inconnue, il avait en un premier temps eu toutes les difficultés du monde à s’endormir et son maigre sommeil n’avait pas été réparateur pour deux sous. Soupirant doucement au sortir du lit, il eut pour premier réflexe de se diriger à la cuisine pour prendre des vitamines, histoire de se doper un minimum pour la journée qui l’attendait. Surtout qu’il avait un rendez-vous avec son petit ami ce midi ! Même si c’était encore bizarre pour lui de se dire qu’il avait un petit copain. Après tout la personne avec laquelle il était resté le plus longtemps était une fille, qui avait joué avec son cœur… Il avait encore du mal à réaliser qu’il était en couple avec un homme. Suite à sa dernière histoire catastrophique, il avait fini par se méfier des gens, d’autant plus ceux qui voulaient rentrer dans sa vie. Il avait confiance en son beau brun ténébreux… Mais pas totalement. Il lui faudrait sans doute un certain temps pour gagner la confiance entière du jeune homme à la chevelure flamboyante. Les blessures ne se guérissent pas toutes avec le temps. Il faut parfois un cicatrisant pour panser les plaies après tout. Restait à espérer qu’Etienne serait le pansement du cœur d’Ethan. Pour le moment, il espérait juste que son amoureux soit bel et bien d’accord pour leur relation et pas en train de se moquer de lui comme une certaine personne ne s’était pas gênée de le faire par le passé.

Juste au cas où il lui poserait un lapin – encore cette histoire de confiance difficile à donner totalement – Ethan décida de se faire un sandwich. Un petit, tout simple, jambon beurre entre deux tranches de pain de mie. Evidemment il en aurait fallut 3 voir 4 comme celui-là au moins pour nourrir son homme, mais c’était juste en prévision d’un petit creux, se disait-il pour se donner bonne conscience. Après tout s’il préparait son déjeuner complet c’aurait été de montrer au monde qu’il ne faisait pas confiance à Etienne, or c’était loin d’être le cas. Non, c’était un petit coupe faim si il mettait tellement de temps qu’il l’aurait oublié. Bref, il enfourna son micro sandwich et une bouteille d’eau dans son sac de cours et parti en cours après avoir enfilé une chemise noire et un jean gris avec des converses noires. Chevauchant son fidèle destrier à moteur, Ethan se rendit en cours sans trop de retard ni trop d’avance et arriva pile à l’heure pour le début de sa matinée.

Commençant les cours par 2 heures de sport, Ethan n’avait pas prit le temps d’aller voir son bellâtre pour le saluer, il pénétra directement dans les vestiaires et se hâta de se changer afin d’avoir un petit peu de temps pour faire le vide dans sa tête… Et mater par mégarde celui pour qui son cœur battait désormais en train de se changer à son tour. Piquant un fard monstre en réalisant ce qu’il était en train de faire, le jeune homme se focalisa sur ses compétences sportives durant tout le cours, tentant de dépasser ses propres records en Endurance. Résultat : il vida presque toute sa bouteille d’eau durant le cours de sport avant d’entamer une heure assommante de Physique-Chimie des plus longues sur un cours qui ne l’intéressait pas du tout. Du coup il avait passé le plus clair de son temps à gribouiller sur une feuille à part, donnant à la fin du cours une belle tasse de thé fumante. Pourquoi une tasse de thé ? Allez savoir, sans doute son inspiration du moment. Quant à la dernière heure de la matinée, ce fut un cours de Maths. Sans doute le plus long de sa vie. Non seulement le jeune homme mourrait de faim car il n’avait rien avalé au matin, mais en plus le cours lui donnait des maux de tête abominables. Il n’a jamais été doué en Maths, malheureusement pour lui… Enfin, la raison pour laquelle le cours lui paraissait si long était sans aucun doute due au fait qu’il attendait avec impatience de revoir Etienne seul à seul au midi. Surtout que depuis la première heure de cours il avait eu l’irrésistible envie de lui voler un baiser… C’est dire que sa frustration face à l’attente était grande.

Lorsque la fin du cours sonna enfin, Ethan prit cela comme une libération et piqua littéralement un sprint jusqu’au toit du bahut, un sourire béat accroché à ses lèvres. Il remarqua toutefois en arrivant au point de rendez-vous que le ciel était obscur. Bah, peu importe, s’il se mettait à pleuvoir il les abriterait sous son parapluie ou ils dégusteraient leur repas dans la cage d’escalier, faute de mieux. D’ailleurs un endroit confiné n’était peut-être pas si mal pour les rapprocher au début de leur relation, non ? Ethan s’adossa donc au mur et commença à attendre, patientant en regardant d’un air stressé l’heure sur son téléphone portable toutes les deux minutes, bien qu’il se doutait que la préparation du repas risquait d’être bien plus longue que cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Jeu 13 Sep - 7:06

Ce matin-là, Etienne avait une pêche démentielle, à se demander comment il faisait pour tenir avec moins de cinq heures de sommeil... Seulement le jeune homme tirait son énergie ailleurs. Pensant à ce qu'il devait faire aujourd'hui, il eut un sourire. Il fonça en premier dans la salle de bain, histoire de prendre sa douche avant tout le monde. Quelques minutes plus tard, l'eau chaude ruisselait sur sa peau et pour la première fois, c'est en pensant à quelqu'un de réel qu'une certaine excitation vint en lui. L'adolescent fut obligé de chasser l'image du jeune rebelle pour ne pas perdre de temps. Aujourd'hui, il lui avait promis qu'il préparerait le déjeuner pour eux deux, le rendez-vous était fixé sur le toit. Il ne l'avait pas oublié et avait même conservé tous les messages du jeune homme dans un dossier privé sur lequel il avait assigné un mot de passe. Paranoiaque ou prévoyant, Etienne ne souhaitait pas que quelqu'un puisse lire ces messages contre son gré. Il soupira un instant passant sa main dans ses cheveux pour les tirer en arrière, avant d'attraper le shampoing et d'en mettre dans sa main. Autant qu'il soit parfait aujourd'hui, même s'il prendrait une nouvelle douche après le sport, ce serait un gain de temps car il n'aurait pas à se laver les cheveux. Il sortit de la douche, avant de prendre une serviette qu'il posa autour du cou, l'autre autour de sa taille avant de revenir dans sa chambre. Il n'eut pas d'hésitation sur les vêtements à mettre : il portait docilement l'uniforme de l'école et trouvait en plus qu'il était assez seyant.
Il descendit bientôt à la cuisine pour préparer son petit déjeuner. C'était devenu une habitude maintenant, mais sa mère avait déposé plusieurs médicaments qu'il ne devait pas omettre de prendre pour la journée, encore une fois, il se laissa faire, avalant ceux du matin et mettant les autres dans sa poche. Il se servit aussi un chocolat chaud et engloutit deux tartines et un yaourt. Il avait sport dès le matin alors il ne pouvait pas se permettre de louper ce repas. Après ça, il remonta dans la salle de bain pour se brosser les dents et alla attraper ses deux sacs, l'un avec ses affaires de sport, l'autre contenant ses affaires de cours ainsi que le menu qu'il avait écrit la veille avant de dormir. Alors qu'il descendait à nouveau dans la cuisine pour emprunter le sac de livraisons et quelques condiments et aliments qu'il n'aurait pas à disposition au lycée, il entendit ses parents se lever. Il accéléra le mouvement pour prendre ce dont il avait besoin et enfiler les trois sacs, le sac de livraison sur le dos, et les deux autres en bandoulière de chaque côté. Il laissa un mot à ses parents : « Je suis parti plus tôt pour réviser au lycée, j'ai pris un sac de livraison pour le club de cuisine, bonne journée. PS : Je pars à vélo. »

Prenant son vélo parmi ceux déposés sous les marches qui menaient à leur maison, le garçon parcouru la cour de livraison en courant avant de l'enfourcher, l'air plus frais du matin vint emplir ses poumons mais il avait le sourire car pour le moment tout se passait merveilleusement bien. Arrivant au lycée, il laissa son vélo au garage avant d'aller vers son casier pour y déposer son sac de cours, pensant à récupérer son menu au préalable. Il alla vers les cuisines avec son sac de sport et le sac de livraison, saluant au passage les quelques internes du lycée qu'il connaissait et qui semblaient émerger doucement, étonnés de voir Etienne présent si tôt dans l'établissement. Une fois dans la cuisine, il ferma la porte derrière lui et posa son menu sur la table de travail avant de sortir tout ce dont il avait besoin. Le jeune homme respira un bon coup et se mit au travail, il devait faire au moins l'entrée et le dessert s'il ne voulait pas faire attendre son am... son copain en fait, à midi.

Quarante minutes plus tard, le garçon avait réussi un exploit et se trouvait dans les vestiaires avec ses camarades, à plaisanter sur tout et rien. Il avait vu Ethan arriver, mais n'avait pas osé aller vers lui, trop peureux. Et puis, ils auraient tout le temps de se voir tout à l'heure, non ? Il se retourna donc vers ses amis de classe en essayant de ne pas trop observer celui qui l'intéressait. Il se changea pour enfiler un pantalon de sport bleu foncé et un t-shirt blanc, avant de mettre ses baskets blanches elles aussi, avec trois traits noirs représentant une célèbre marque. Etienne n'était pas spécialement bon en course, il se défendait mieux dans les sports d'équipe, mais il était au moins toujours au -dessus de sa moyenne. Cela ne l'empêcha pas de se dépenser pendant le cours au point de devoir prendre une douche à la fin. Heureusement, il ne croisa pas Ethan à ce moment-là et prit donc sa douche normalement avant de rejoindre le cours de Physique-Chimie.

Il était vers les premiers rangs et sa tête bien faite et bien pleine tourna à plein régime, essayant de bien comprendre les ondes mécaniques progressives, copiant ainsi le cours tout en répondant aux quelques questions que Paul lui avait posé sur le prochain DM, en répondant sur une feuille libre. Pour lui le cours passa donc extrêmement vite, tout comme le cours de maths, même s'il le trouva plus ennuyeux étant donné que le professeur ne faisait que répéter ce qu'il avait déjà dit aux élèves qui n'avaient visiblement pas compris.
Bref, après ces quatre heures de cours, l'heure du repas avait sonné.

« Tu viens Etienne ? Sinon on va encore être les derniers au self !

- Ah, désolé les gars, le club de cuisine m'attend ce midi, je ne vais pas pouvoir venir...

- Roh, ils abusent... Bon alors... Bon courage à tout à l'heure. »


Le professeur de mathématiques qui avait vu la scène et avait déjà sermonné Etienne sur son manque de sommeil avant qu'il ne parte à l'hôpital sembla être obligé de venir lui dire un mot. S'approchant de lui le jeune professeur parla d'une voix plus calme que d'habitude.

« Etienne si tu as du mal à t'organiser entre les cours et tes options tu peux en parler à ton CPE ou au proviseur, le club de cuisine est une option, ça ne doit pas t'empêcher de...

- Je vais bien monsieur, merci. »

Parlant un peu séchement, l'adolescent finit de ranger ses affaires et se dirigea vers la sortie.

« Les adultes ne sont pas tes ennemis ! »

Etienne ne répondit rien. Qu'est-ce qu'il avait à lui parler comme ça tout à coup ? Il n'avait pas besoin de lui à la fin. Ses joues se mirent à rosir sans qu'il puisse l'empêcher. Il se dépêcha alors de rejoindre la cuisine ou le club cuisine ne l'attendait pas du tout, mais été plutôt en train d'admirer ses trouvailles.

« Ah, c'est toi alors ! Je me disais aussi, salade de roquette avec chèvre chaud, croutons, un œuf poché, petits lardons... Et ces desserts, n'est-ce pas du mascarpone ? Avec un coulis de framboise n'est-ce pas ? Intelligent tout ça... Ah et un biscuit. Bravo.

- C'est rien, par contre il y en a deux de chaque réservés, vous pouvez avoir le reste. »

Le jeune homme s'affaira, le reste de son menu c'était des papillotes de saumon à l'oseille avec du riz. Tout était prêt au final, il lui suffisait d'allumer le four et de cuire le riz. Il actionna donc le tout avant d'aider le club cuisine qui voulait profiter de la recette et pourquoi pas, l'utiliser pour qu'il prépare des brioches pour le goûter des élèves, histoire de récolter encore de l'argent pour un voyage scolaire. En trente minutes, il était fin prêt, les entrées, les desserts et les plats avaient été rangés dans son sac spécial et il se dirigeait vers le toit sans trop de précipitation : il avait peur de faire trop de bruits à cause des couverts ou de renverser quelque chose.

C'est finalement quand il arriva sur le toit et qu'il le vit que son bonheur fut le plus difficile à contenir. Il posa son sac doucement par terre, face à Ethan, avant de le regarder puis se pencha pour ouvrir son sac, faisant glisser la fermeture éclair.

« Pardon de t'avoir fait attendre, tout est prêt. »

Le garçon, timide, s'assit par terre en rougissant. Ses sentiments n'avaient pas changer, mais il se trouvait simplement terriblement mal à l'aise lorsqu'il s'agissait d'en faire part ouvertement, face à face. Il resta donc là, la poche contenant les assiettes des entrées ouvertes. Il les saisit pour les déposer devant eux, avant de sortir les couverts et deux petites bouteilles d'eau.

« Voilà pour l'entrée, ce n'est pas grand chose mais... »

Il fit un sourire au jeune homme sans pouvoir terminer sa phrase...


[hrp : Un peu long... x') Mes excuses pour le retard o/]

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Sam 15 Sep - 16:01

La patience… Qualité admirable qui n’avait cependant jamais fait partie de la personnalité d’Ethan. Non, lui c’était le mec impulsif, un peu fou-fou comme on le disait en primaire et au collège, mais surtout qui fonçait tête baissée sans se soucier des conséquences. Enfin, quand conséquences il y avait. Pour l’heure, le jeune homme se rongeait les ongles – tic dont il n’arrivait pas à se défaire quand il était stressé – en attendant aussi patiemment qu’il pouvait de voir son amoureux passer l’unique porte de service qui trônait sur le toit. Mais plus il attendait, plus son estomac se tordait en gargouillis bruyants pour lui dire qu’il avait faim. Cette douleur en était presque insupportable, si bien que dix minutes après son arrivée il finit par se laisser tenter par son modique sandwich fait de jambon et pain de mie, l’avalant le plus vite possible au cas où Etienne viendrait à passer la porte par magie. Bien évidemment ce ne fut pas le cas et le rouquin rougeoyant failli juste s’étouffer pour rien, en profitant pour avaler au passage le reste de la bouteille d’eau qu’il avait presque entièrement vidée durant le sport. Soupirant devant sa propre bêtise, il finit par s’assoir dos au mur, lassé d’attendre debout à se triturer les ongles qu’il n’avait dorénavant plus. L’attente lui parut un peu moins longue avec son mini sandwich dans l’estomac, mais pas tant que la nourriture, c’était surtout celui qui devait l’apporter qu’Ethan attendait avec impatience. Aussi plus le temps passait, moins le jeune homme était motivé par leurs retrouvailles…

Du moins, c’était ce qu’il croyait, jusqu’à ce qu’il voie enfin le beau brun franchir la porte de service qui donnait accès au toit. Esquissant un petit sourire, Ethan sentit son cœur s’accélérer au fil que son petit-ami s’approchait de sa personne avant de s’installer à ses côtés. Décidément, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas ressentit ça. C’est fou comme le fait de voir une personne à qui l’on tient peut faire comme effet, déjà quand on est entouré… Mais alors imaginez un peu le bonheur que pouvait ressentir Ethan, alors que lui était définitivement seul ! Le jeune homme ressentait comme des papillons voletant dans le bas de son ventre, c’était magique. Pas parce qu’il avait drôlement faim – même si c’était en effet le cas et qu’il espérait que son ventre ne se fasse pas remarquer – mais juste parce qu’il se sentait heureux. Léger aussi, comme libéré d’un poids énorme qui avait pesé sur ses épaules. Il était toutefois un peu déçu qu’Etienne évite son regard, bien qu’Ethan essaye désespérément de capter son attention. Le jeune homme observa néanmoins avec admiration son amoureux déballer ses colis devant sa personne. Ce qui était sûr, c’est qu’on ne pouvait pas dire qu’Etienne n’avait pas fait les choses en grand. Ethan ne s’attendait pas à un presque diner aux chandelles en proposant ces retrouvailles pour un repas, tout au plus à des sandwichs composé et une compote en dessert… Le jeune était des plus stupéfaits et se demandait même s’il aurait vraiment l’autorisation de toucher aux plats qu’Etienne sortait.

Quand son beau brun ténébreux mentionna qu’il ne s’agissait que de l’entrée, le rockeur le dévisagea avec un air complètement abasourdi. Comment ça c’est pas grand-chose ?! Il sait au moins ce que c’est de manger peu ? Enfin, Ethan mangeait peu le midi comme il était à l’école et ne tenait pas à ce que tout le monde le prenne pour un goinfre mais quand il était chez lui il mangeait comme quatre le coco donc bon… Si ça se trouve Etienne mangeait autant que lui, bien qu’Ethan avait du mal à se l’imaginer en observant son gabarit. Néanmoins lorsqu’Etienne lui sourit, le cœur du jeune homme manqua un battement. Qu’il était beau. Les joues un peu rouges, tout comme les siennes, ses cheveux voletant sous l’effet de la légère brise. Le rockeur était littéralement sous le charme, aussi ne put-il pas se retenir de s’approcher de lui. Ceci fait, le jeune adulte se pencha vers son chéri, le cœur battant à tout rompre, passant sa main dans sa nuque avant d’aller lui voler un baiser. Un simple petit bisou, simple et doux à la fois, qu’Ethan savoura pendant les quelques secondes qu’il dura. Il finit cependant par briser ce bref contact corporel avant de lâcher à Etienne dans un murmure à peine audible:


« Tu m’as manqué, tu sais… »

Ceci fait, le jeune homme piqua un fard malgré lui, honteux d’être aussi romantique à son âge. Il se disait que toutes les scènes dans lesquelles il avait figuré avec Etienne jusqu’alors n’était que mielleux et avait un arrière goût de romance à l’eau de rose. Ah, Etienne devait sans doute bien rire intérieurement de l’attitude puérile de son actuel petit copain. Le jeune homme se disait que s’il n’avait pas l’air plus viril dans les jours qui venaient, leur relation ne tiendrait peut-être pas bien longtemps. En voyant à quel point ses pensées faisaient du yoyo au niveau des émotions, le jeune homme secoua vigoureusement sa tête de droite à gauche avant de se concentrer à nouveau sur la nourriture, rappelé à l’ordre par son vil estomac insatiable dans un long gargouillement montrant sa faim. Se tenant honteusement le ventre Ethan fut prit d’un petit rire nerveux en esquissant un mince sourire d’excuse en direction de son camarade de classe, et plus désormais.

« Haha, désolé, on dirait que mon ventre n’est pas très coopératif aujourd’hui. Comme j’ai rien mangé ce matin je pense que de voir autant de nourriture devant moi doit bien le titiller… » Dit-il en baissant d’un ton, toujours aussi honteux que son ventre sur patte ait cassé l’ambiance romantique qui aurait pu s’installer entre eux. « Ca te gêne pas si j’attaque ? »

Il demanda cela pour la forme un peu, étant donné qu’Etienne venait d’étaler ses affaires à terre. C’aurait été de la torture que de ne pas résister à la tentation de goûter au festin de son petit ami. Ethan prit donc l’assiette que son amoureux lui avait donnée délicatement avant de se servir en entrée. Il n’avait pas goûté à tous les éléments qu’Etienne avait sorti dans sa vie. Par exemple il n’avait jamais goûté de roquette, du moins pas qu’il s’en souvienne, mais supposait qu’il devait s’agir d’un type de salade qu’il ne connaissait pas. Il s’en servi donc avec ce qu’il reconnu comme étant du fromage, un de ses fromages préférés avec quelques lardons et ce qui ressemblait à un œuf, bien qu’il se demandait comment il avait été cuit. Il ne se servit bien sûr pas en excès – surtout qu’il savait maintenant qu’il ne s’agissait que de l’entrée – pour ne pas avoir l’air d’être affamé et goûta une bouchée de ce qu’il avait mis dans son assiette. Il ne put s’empêcher de sortir un « Hmm » de satisfaction, prenant une autre fourchette pour s’assurer du goût délicieux que cette entrée avait avant de complimenter son petit ami sur ses talents de cuisiner.

« Dis donc Etienne, t’es drôlement doué en cuisine. Ce mariage des goûts est juste fantastique, j’adore ! » Dit-il tout content, d’un air enfantin avant d’esquisser une mine d’excuse en demandant toutefois d’un air curieux « Euh… Par contre désolé si je te semble inculte mais… C’est quoi comme type de salade dedans ? C’est plus doux que la salade ordinaire en tout cas… »

Pour la culture ou pas, Ethan ne savait pas vraiment pourquoi il demandait cela à son amoureux, au risque de passer à ses yeux pour un débile fini. En tout cas, il était curieux d’en savoir plus sur ce qu’il mangeait quand même. Il ne résista d’ailleurs pas longtemps avant de prendre une seconde fourchette de son assiette, se demandant si cette question bête ferait décoller la conversation aussi bien qu’Ethan l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Lun 17 Sep - 12:13

Pourquoi était-ce à la fois si bon et si difficile d'imaginer qu'il avait un petit ami ? Quelqu'un qui l'attendait, là, sur ce toit de l'école ? Peut-être simplement parce que ce n'était pas une relation à laquelle il se serait attendu ? Pour Etienne, tomber amoureux de quelqu'un de sa classe était déjà quelque chose, mais il fallait avouer que le fait que ce soit en plus un garçon qui, aux premiers abords, n'avait rien à voir avec lui en ajoutait une couche. Enfin, il était content, ce n'était pas un problème du tout, simplement il se demandait ce qui se passait et aussi comment ça allait se passer ? Est-ce qu'ils pourraient rester ensemble ? Est-ce que ses parents accepteraient tout cela ou bien est-ce que ce serait la fin ? C'était trop difficile de penser à tout cela et de se concentrer en même temps sur le bonheur d'Ethan... C'est pourquoi il décida de se concentrer uniquement sur cette dernière chose.
Un peu timide, Etienne n'osa pas se rapprocher trop d'Ethan, en fait, il n'osa ni le regarder, ni le toucher, c'était bête car c'était ce qu'il voulait, profiter de sa présence pour penser à lui toute la journée, l'imaginer près de lui. C'est à ce moment là que le jeune homme s'approcha de lui, avant de passer une main derrière sa nuque et de l'embrasser. Le garçon en eut le souffle coupé, il avait peur, il était heureux mais n'était toujours pas à l'aise, bien qu'il ait eu envie de prouver le contraire plusieurs fois la veille. Alors il prit sur lui et répondit au baiser de celui qu'il aimait, rougissant plus que de raison. La phrase du jeune homme résonna dans ses oreilles. Jamais, jamais il n'aurait pu imaginer entendre Ethan prononcer une pareille phrase, jamais il n'aurait pu l'imaginer rougissant, timide après l'avoir embrassé. Comme c'était étonnant de le découvrir sous un jour plus vrai, dans un moment où Ethan n'avait pas peur d'être lui-même. Etienne l'observa quelques instants, souriant lorsqu'il le vit secouer la tête... Le jeune homme devait lui aussi être assailli de mille questions... Mais lorsque son ventre grogna ce fut une autre partie de lui qui prit la parole. Enfin, c'était bien qu'il ait faim, Etienne avait prévu bien assez large pour deux.

« Tu devrais manger le matin, d'autant qu'on a eu sport... Ca va te donner de l'énergie. Vas-y sers toi. »

L'adolescent était quand même bien content que le repas semble attirer Ethan. C'était la première fois qu'il cuisinait avec l'envie de faire plaisir et aussi ce besoin de plaire qui était si particulier et toujours si vif chez lui. Si bien qu'il l'observa sans broncher se demandant si ce qu'il avait pu préparer plairait au jeune homme. Peut-être qu'il avait fait quelque chose de trop compliqué, de trop généreux, pas assez relevé, ou peut-être trop. Il avait pu aussi oublier un ingrédient ou il aurait pu se tromper dans les proportions et même s'il ne s'agissait que d'une salade la présentation importait, il ne fallait pas qu'un élément paraisse trop ou trop peu présent. Ah, Etienne... Il était bien conscient pourtant, que ce n'était pas la peine de stresser pour ce genre de détails... Ethan n'était pas un chef cuisinier ni un critique gastronomique, d'ailleurs, il ne devait même pas être un habitué des grandes tables après tout... Respirant un peu mieux, le garçon entreprit de se servir lui-même, imitant Ethan. Il commença à goûter son propre plat, c'était une des premières fois qu'il le faisait, mais il n'arrivait pas à le faire avec plaisir, il voyait tous les minuscules défauts, défauts qu'il ne verrait pas en temps normal, non, c'était simplement parce qu'il refusait de croire qu'il avait un talent. Pour lui cela ne valait pas mieux que la nourriture de la cantine, alors qu'il y avait bien sûr une grande différence de qualité entre les deux. En fait Etienne était bizarremment partagé. D'un côté, bien sûr qu'il voulait plaire à son petit ami, il l'avait fait exprès, il avait tout préparé pour lui, il avait fait en sorte que ce soit parfait, que le repas soit plaisant, mais dans le même temps, il avait cuisiné aussi pour lui-même, chose qui n'arrivait pour ainsi dire jamais puisqu'il ne souhaitait pas goûter ses repas. Il resta donc silencieux, alors que le jeune homme ne tarissait pas d'éloges à son sujet, avant de lui poser une question.

« Ah merci, c'est gentil... J'aurais pu faire mieux mais, sans doute n'ai-je pas pris assez le temps désolé. Et pour la salade, c'est de la roquette, c'est une plante que les italiens utilisent beaucoup pour mettre sur les pizzas, mais bon, ça se mange aussi comme ça, je me disais que ça passerait bien. »

L'adolescent leva la tête un instant, la fourchette dans la bouche, le ciel était bien couvert aujourd'hui, mais rien ne pourrait vraiment l'empêcher de profiter de ce moment avec celui qu'il aimait et qui était au centre de ses pensée.

« Je suis vraiment content d'être là. Je suis un peu stressé parce qu'on m'a toujours bousculé pour que je fasse de la cuisine et... C'est la première fois que j'y goûte vraiment et j'ai l'impression de ne voir que les défauts de ce que j'ai fait alors que personne ne m'a jamais dit qu'il y en avait. C'est une situation étrange et dans le même temps... C'est sûrement normal que je trouve des défauts si je suis si calé. Enfin. Je suis content d'être là, tu m'as manqué, c'est bien qu'on puisse manger ensemble loin des autres, qu'on puisse en profiter. »

Le garçon frissonna légèrement, avant de planter sa fourchette dans l'entrée pour en manger encore. Il se rapprocha un peu d'Ethan, instinctivement, comme pour chercher du réconfort, se rassurer auprès de lui. Mais si le jeune homme ne le comprenait pas, il serait alors seul au monde, cela serait trop bien triste pour lui. Alors qu'il posait sa main sur son assiette, la gourmette s'y cogna et tinta contre celle-ci. Le garçon ne put s'empêcher de sourire, en fait, qu'il soit près de lui ou non, maintenant Ethan était toujours avec lui, mais si un jour il le laissait tomber, ce ne serait plus pareil, Etienne ne serait plus jamais le même.

« Je t'ai vu en athlé ce matin, tu étais vraiment balèze, ça a impressionné tout le monde, même s'ils n'ont pas osé te le dire. »

Oui, il changeait de sujet pour ne pas se perdre dans des confessions un peu trop intimes, il avait bien trop peur des répercutions des divergences de son esprit sur les pensées de celui dont il était amoureux, oui il n'était pas sûr qu'Ethan accepte qu'il ait tant de petits problèmes qui ne regardaient que lui qui ne concernaient que lui... Oui, au final, pour régler ça, il valait mieux qu'il soit seul, qu'il se débrouille seul.

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Mer 19 Sep - 12:28

Manger le matin, Ethan le faisait d’habitude, et pas qu’un peu. Il mangeait pour ainsi dire, tout ce qu’il lui passait sous la main. D’ordinaire il engloutissait un bol de céréales avec des tartines de confiture et du jus d’orange. Sauf qu’aujourd’hui n’était pas un jour comme les autres pour Ethan. C’était son premier jour officiel depuis qu’il était en couple, d’autant plus qu’il avait rendez-vous avec sa moitié le midi même ! Quelle raison mettre sur cet oubli de petit déjeuner de ce matin ? Le stress ? L’excitation ? Le manque de sommeil qui lui a grillé des neurones ? Quoi qu’il en soi, c’était bien parce qu’il allait revoir le beau brun qu’Ethan s’était dépêché ce matin. Mais de là à le lui avouer, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin. Le rouquin rougeoyant se contenta d’acquiescer distraitement à la remarque de son compagnon, rougissant fébrilement en repensant à son attitude puérile de ce matin. Il mangea donc le contenu de son assiette en silence, observant les moindres gestes de son voisin tout en savourant l’entrée qu’il lui avait préparé. Même Rosa ne lui avait jamais rien préparé, c’était dire que cette attention faisait partie des nouveautés. Ce n’était pas déplaisant, bien au contraire, surtout que le repas était bon, bien qu’il se sente inculte concernant ce dernier. Mais le plat lui plaisait tant qu’il avait presque finit le contenu de son assiette lorsque son voisin se décida à éclairer sa lanterne sur la roquette. Il haussa toutefois un sourcil perplexe lorsque ce dernier lui disait qu’il aurait pu faire mieux. Qu’entendait-il par-là ? C’était déjà bien assez suffisant comme ça. Enfin, sans doute le jeune homme ne pouvait pas vraiment juger de son plat au vu de ses connaissances culinaires limitées.

« Ah d’accord. Je me disais aussi que j’en avais déjà vu… »

Enfin, sur les pizzas c’était en très fine quantité si ses souvenirs étaient bons, quant aux autres plats préparés avec de la roquette, il en avait sans doute vu, mais à la télévision. Ah, son manque de culture faisait peine à voir. Le jeune homme noya son chagrin invisible en terminant avec envie son assiette. Satisfait de l’entrée préparée par son petit ami, il repensa au goût frais et salé de cette dernière en l’écoutant avant de reposer son assiette vide devant lui. Le jeune rockeur sentit son cœur s’accélérer lors des confessions de celui qu’il aimait. Il était heureux que son petit ami se sente aussi concerné par leur relation et apprécie leurs moments ensemble, ça lui prouvait que contrairement à Rosa, Etienne s’intéressait un minimum à sa personne. C’en était touchant. Ethan eut envie de le prendre dans ses bras, de l’embrasser, de ne plus le laisser partir… Mais il se retint. Il ne tenait pas à avoir l’air d’être un petit ami trop collant et finir par voir son amoureux s’enfuir à toutes jambes en voyant le jeune homme s’agripper ainsi à sa personne. Il prêta toutefois une oreille attentive aux craintes d’Etienne. Bien qu’il ne pourrait jamais se mettre à sa place dans le domaine du culinaire, il comprenait assez bien ce qu’il pouvait ressentir. Lui-même avait eu ce genre de sensations lorsqu’il jouait de la guitare et chantait. Lorsqu’il écoutait les enregistrements, il était le seul à se trouver des défauts, alors que tous les autres n’avaient rien à lui reprocher, au contraire. Quand on a un don, on a beau être passionné, on veut toujours mieux faire, et pour cela les défauts nous paraissent bien plus gros qu’ils ne le sont réellement.

En voyant Etienne se rapprocher de lui, Ethan sourit doucement. Il eut envie de lui prendre la main mais il entendit un tintement venant de la gourmette qu’il avait échangé avec Etienne. Son cœur s’accéléra à nouveau, repensant à la clé qu’Etienne lui avait confiée. Elle ornait fièrement son trousseau de clé désormais, se démarquant bien par sa taille minuscule et sa couleur plus claire que les autres clés du jeune homme, plus utilisées. Il se disait qu’il s’en était passé des choses depuis quelques jours, et que plus le temps passait, plus il en était heureux. Etienne vint cependant à parler des qualités physiques d’Ethan que lui et toute la classe avaient remarqué en athlétisme le matin même. Le jeune homme ne put retenir un sourire gêné, se grattant la joue distraitement tout en cherchant à détourner le regard. Ses joues se teintèrent légèrement de rose à cause de son embarras alors qu’il tentait de répondre aux attentes de son voisin.


« Ah tu trouves ? Pourtant, Edward se débrouille pas mal aussi. » Bredouilla-t-il, confus, avant de continuer « Pour être honnête ça me permet d’éviter de réfléchir, c’est pour ça que j’aime bien courir… Et ce matin, bah… Je pensais tellement à toi que j’ai donné plus que d’habitude on va dire. »

Ses joues n’étaient dès lors plus roses mais plutôt rouge pivoine, tant il était gêné par ce qu’il venait de lui avouer. Bon dieu, dans le genre gaffeur, il faisait fort en ce moment. Enfin, il avait eu envie de le lui dire et il lui avait dit, tout simplement. A quoi bon cacher ses sentiments quand on sait qu’ils sont bien réels et partagés ? Ce serait de la torture, vous ne trouvez pas. Quoi qu’il en soit, Ethan décida de croiser ses bras contre son torse et de se faire le plus petit possible dès lors. Pour dire, s’il avait pu rentrer dans le mur à cet instant-là, il l’aurait fait sans hésiter. Mais malgré ses tentatives il restait bloqué, gigotant comme un idiot contre le mur sur lequel il était appuyé. Quelques secondes plus tard il décida de faire comme s’il n’avait tout bonnement rien dit, sinon la situation risquait de s’enliser plus qu’autre chose. Jetant un vague regard vers le ciel fortement assombri de nuages, il poussa un petit soupire avant de repartir sur le sujet précédent.

« Pour ce qui est de la cuisine, tu auras remarqué que je ne suis pas doué. Aussi, je ne peux pas me permettre de te juger, si ce n’est pour dire mon ressenti sur ce que je mange… Seulement, je comprends assez bien ce que tu veux dire. Quand je faisais des concerts, on faisait des répétitions avec mon groupe, on les enregistrait. Je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer les fausses notes sur ma guitare, ou le ton de mon chant qui ne collait pas assez à l’émotion que je voulais faire passer… Alors que tous les autres me disaient que c’était super, qu’il n’y avait rien à redire. » Le jeune homme se tut pendant quelques secondes avant de sourire doucement et de poser à nouveau son regard sur son petit-ami, lui tapotant doucement l’épaule au passage. « Même si ça n’a rien à voir, je pense qu’on a chacun notre domaine de prédilection. Toi la cuisine, moi la musique… Et seuls nous pouvons vraiment juger de nos capacités respectives, tu ne crois pas ? »

Alors qu’il lui souriait franchement, Ethan sentit une goutte d’eau venir s’écraser sur le bout de son nez. Interloqué, il jeta un regard vers le ciel et constata que la pluie avait l’intention de s’inviter à leur petit repas en tête à tête. Deux ou trois gouttes plus tard, Ethan commença à rassembler ses affaires et aider son amoureux à rassembler le déjeuner en lui lançant un simple :

« Oulah, si on veut pas se prendre la sauce, je pense qu’il faudrait mieux envisager de déjeuner dans la cage d’escalier… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Jeu 20 Sep - 8:28

L'adolescent était véritablement aux anges près de ce jeune homme, c'était comme s'il avait trouvé la personne qu'il avait toujours cherché. Peut-être n'était-il pas son âme-soeur, peut-être que leur histoire n'allait pas durer, mais Etienne savait qu'il ne pourrait jamais le détester, qu'il porterait toujours Ethan dans son cœur comme étant la première personne à l'avoir vraiment écouté, à lui avoir fait confiance aussi.
Il lui fit un sourire quand le jeune homme confirma avoir déjà vu de la roquette. Eh oui, au final c'était quelque chose d'assez simple, mais il fallait y penser. La plupart des gens faisant à manger chez eux finissaient par acheter toujours les mêmes choses pour rester dans une forme de routine et ils oubliaient vite les éléments les entourants, ils ne reconsidéraient plus leur cuisine, ils préféraient la facilté en fait, ne pas avoir à trop réfléchir, refaire des plats bien maîtrisés, peut-être même un peu trop maîtrisés, car ils en perdaient alors de leur saveur. Un des talents d'Etienne semblait être l'improvisation, mais pour l'adolescent, c'était simplement qu'il avait appris tellement de recettes qu'il était capable d'en sortir une vingtaine lorsqu'on lui montrait le contenu d'un réfrigérateur. C'était facile pour lui, mais il pensait aussi qu'on lui avait tellement mis la pression qu'il était normal qu'il s'en sorte aussi bien. En fait, il avait toujours eu peur, peur de ne pas avoir le choix, mais comment pourrait-il devenir quelqu'un d'important en cuisine s'il n'était pas satisfait de ce qu'il faisait ? Ses parents devaient faire fausse route.

Il changea de sujet, un peu gêné de toujours montrer ses faiblesses à Ethan. Il fallait dire qu'il était la seule personne à qui il les montrait, à qui il pouvait en parler. Chez lui, personne ne l'écoutait, quant au lycée, à part ce prof' de maths qui semblait se faire du souci pour lui, tous ses amis qu'un mec chanceux...
Lorsque Ethan lui répondit, Etienne se sentit comme transporté, il ne s'attendait pas à une réponse si directe, alors il détourna légèrement le regard, les joues rosies.

« Ah... Bah... C'est gentil... Enfin, bravo de... courir si vite... »

Il se sentait tellement idiot qu'il s'empressa d'enfourner le reste de sa salade dans sa bouche pour ne pas avoir l'occasion de dire quoique ce soit d'autre. Il dût donc se forcer à mâcher convenablement histoire de ne pas s'étouffer d'un coup. Et voilà dans quel pétrin il se mettait. De l'extérieur, la situation devait être assez comique, entre Etienne qui essayait d'avaler tout le contenu de sa bouche et Ethan qui tentait de rentrer dans le mur d'une façon assez désespérée. Heureusement, Ethan reprit le sujet précédent, même si ce n'était pas vraiment ce dont le garçon avait envie de parler, au moins l'atmosphère serait moins gênante. L'adolescent l'écouta alors sans broncher, en profitant pour poser son assiette avec celle de son camarade, il servirait l'entrée après l'avoir écouté, question de respect, il ne voulait pas bouger en même temps qu'Ethan lui parlait. Il voyait bien où il voulait en venir et au final, c'était vrai que leurs expériences se ressemblaient, même si c'était dans des domaines différents, ils ressentaient bel et bien les mêmes choses, lui pensait que son chant, son jeu n'était pas bon alors que les autres le félicitaient, et Etienne avaient toujours été entouré par des personnes lui disant que son talent de cuisinier était réel alors que lui n'y voyait qu'un entraînement suivit de puis des années et se trouvait en plus une multitude de défauts.
Etienne croisa le regard de son petit-ami lorsque celui-ci lui tapota l'épaule en souriant. Il plongea les yeux, en l'écoutant avec attention. Il avait encore sûrement raison... Mais le problème c'était qu'à la différence d'Ethan, Etienne n'était pas content d'avoir ce domaine de prédilection... À part aujourd'hui.

« C'est... »

Au moment où il voulait parler, la pluie commença à faire son apparition, si bien que le garçon en oublia sa phrase et se contenta d'aller rapidement ramassser les affaires.

« Mince ! »

L'adolescent avait rapidement attrapé la plupart des choses, empilant les assiettes et aggripant le sac dans un équilibre précaire... Heureusement que Ethan était là pour l'aider. Et quand ce dernier proposa la cage d'escalier, il ne put que sourire, oubliant cet agacement.

« Moi, du moment que je suis avec toi, je veux bien aller n'importe où. »

Encore des paroles sincères mais fortes qui étaient sorties de sa bouche sans crier gare. Si bien qu'il baissa la tête, rougissant, ouvrant la porte des escaliers sans plus de cérémonie et descendit quelques marches pour laver les assiettes avec une serviette éponge, les sécher avec une lingette, et entreprendre de servir le plat principal dans les assiettes. Le sac avait gardé la chaleur des aliments, c'était une vraie merveille. Le seul problème est qu'il manqua de se brûler en attrappant les petits sacs d'aluminium dans lesquels étaient enfermés le poisson. Il les disposa sur les assiettes et les ouvrit, embaûmant l'escalier d'une odeur de thym. Le jeune homme attrapa le grand bol dans lequel il avait rangé le riz et en disposa dans un cerclage pour qu'il soit disposé en cylindre dans l'assiette recouverte d'aluminium, avec le poisson sur le côté, il le fit des deux côtés puis sortit la sauce à l'oseille qui était elle dans un récipient fermé, il en versa un peu sur le riz et le poisson des deux assiettes, puis rangea le tout.
Satisfait, il prit les deux assiettes avec les couverts pour remonter quelques marches, rejoignant Ethan qui était assis plus en hauteur.

« Et voilà. »

Oui, c'était ce qu'il avait voulu dire avant que la pluie ne l'interrompe, s'il devait cuisiner pour Ethan, alors il était heureux d'avoir du talent. Il s'assit à ses côtés, sa propre assiette dans les mains. Ils avaient moins de place et donc étaient un peu plus serrés, ce qui ne déplaisait pas à l'adolescent qui était heureux de partager ce temps avec Ethan.

_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 509
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi. Ca se voit pas?
Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Sam 22 Sep - 21:08

Le jeune homme aux cheveux colorés n’aimait pas particulièrement le sport. Il s’avérait juste que, par un des hasards de dame nature, Ethan avait hérité d’un physique de sportif. Il n’était pas plus musclé qu’un autre de ses camarades, ni même plus entrainé, pourtant la pratique d’un sport le transportait et lui permettait au passage d’oublier tous ses soucis ainsi que toutes ses préoccupations du moment. Ca lui permettait de se vider la tête et au passage de ne pas passer pour quelqu’un de violent aux yeux des élèves de son lycée, comme il l’avait été il y a de cela quelques années suite à ce fâcheux incident avec sa dernière petite amie. Oui, Ethan avait apprit à canaliser sa colère, du moins la plupart du temps. Il n’en restait pas moins impulsif, et redoutait dans le fond que cette véritable nature ne ressorte devant Etienne et brise leur relation aussi fragile que du cristal pour l’heure actuelle… Il avait peur, sous ses airs de grand timide au cœur tendre.

L’arrivée de la pluie dans ce moment de gêne pour le jeune homme tomba littéralement à pic. Enfin, ce n’était pas comme si Etienne avait semblé plus intéressé par le sujet que son petit ami, au contraire, tous deux donnaient l’impression de vouloir en finir au plus vite avec cette discussion. Chose que la pluie leur offrit volontiers. Ethan donna un coup de main à son homologue lors du déménagement de leur repas improvisé, un large sourire aux lèvres quant à la remarque de ce dernier. Aller n’importe où avec lui ? Ce n’était pas la première fois qu’Etienne lui disait ces belles paroles, mais plus encore que de lui réchauffer le cœur, à la longue ces dires risquaient de donner de drôles d’envies à son corps. Or, Ethan avait bien compris que son petit ami du moment serait plutôt réservé sur ce sujet, il espérait donc qu’il ne lui dirait pas de si belles déclarations trop souvent : son pauvre petit cœur finirait malmené à la longue. Ethan s’installa finalement sur une des premières marches de la cage d’escaliers en repensant aux paroles de son amoureux. Déjà que leur relation s’annonçait compliquée, il ne faudrait pas en plus qu’il ait des pulsions sinon ça risquerait de finir mal. Plongé dans ses pensées, il matait une fois encore le corps de son petit ami lavant les assiettes sans s’en rendre vraiment compte. Ces instants de répit en sa compagnie ne dureraient jamais assez longtemps pour Ethan malheureusement. Impressionné devant les capacités artistiques de son amoureux concernant la nourriture, il restait en admiration devant ce dernier et surtout par la délicieuse odeur qui vint embaumer l’escalier. Heureusement qu’ils se trouvaient en hauteur, Ethan n’était pas sûr que les élèves de l’établissement avaient le droit de manger dans les couloirs. Bah, ça mettrait du piment à leur repas. Un grand sourire aux lèvres le jeune homme remercia le beau brun de lui apporter son assiette dans laquelle tout était si finement disposé qu’il hésita à y goûter. Finalement tiraillé par son goinfre d’estomac, Ethan prit une bouchée de saumon et le goûta pour en savourer toute la saveur. C’était bien un des rares poissons que le rockeur acceptait volontiers de manger sans panure, alors il profitait d’autant plus du goût du repas. Le riz quant à lui était juste bien cuit, et mêlé à cette sauce dont il ne saurait décrire le goût, c’était absolument divin.


« J’adore le saumon, et franchement je trouve encore ce plat délicieux. » Puis il déchanta rapidement, baissant la tête d’un air attristé et désolé. « Par contre, la sauce je connais pas du tout. Généralement je mange mon saumon avec du citron donc encore une fois, je passe pour un inculte, désolé… »

Le jeune homme soupira doucement en prenant une nouvelle bouchée de ce plat principal qui s’avérait tout à fait à son goût. Il se disait de plus en plus que sa bêtise devait faire peine à voir et qu’Etienne aurait bien raison de rompre pour la simple et bonne raison que son petit ami du moment était un véritable idiot… Enfin, Ethan en serait meurtri, mais il le comprendrait si c’était pour cette raison qu’ils se séparaient. Alors qu’il dégustait son plat, un coup de tonnerre le prit par surprise, le faisant sursauter un instant avant que le jeune homme ne se retourne vers la porte de service. Nul doute qu’au dehors ce devait être le déluge et qu’un bel orage venait d’éclater. Ils avaient fait le coup : un peu plus et ils n’auraient pas eu besoin de prendre de douche en rentrant chez eux au soir. Un petit sourire en coin, plus parce qu’il avait été prit de cours par cet orage qu’autre chose , il se retourna vers son copain.

« On peut dire qu’on l’a échappée belle, pas vrai ? »

A moins qu’il ne lui disait cela seulement pour meubler un silence pesant après une nouvelle manifestation de son abysse culturelle ? Il remarqua alors que l’escalier les forçait à manger côte à côte, dans une promiscuité qui ne dérangeait pas du tout Ethan. Il aurait voulu se rapprocher un peu plus d’Etienne pour le toucher, mais en mangeant, cela risquait d’être assez compliqué. Il se contenta alors d’allonger un peu sa jambe, de sorte à ce que son pied touche discrètement celui d’Etienne. Quoi ? Il faut bien faire avec les moyens du bord, et puis de toute manière il s’agissait d’un contact corporel comme un autre dans le fond… Non ? Ethan en tout cas, s’en contentait tout à fait. Continuant son repas de sorte à ce qu’il ne reste qu’un morceau de saumon et trois grains de riz se battant au corps à corps, le jeune homme se souvint alors qu’Etienne était très doué en mathématiques – contrairement à sa personne. Le rapport ? Ethan venait de se rappeler que le professeur les avait averti d’une future interrogation dans la semaine, mais il ne se souvenait plus vraiment de quand à vrai dire.

« Dis, tu es doué en Maths toi, pas vrai ? Quand est-ce que le prof’ a dit qu’on aurait l’interro déjà ? Pas que ça me perturbe mais… Je comprends rien au cours et si je veux m’en tirer avec la moyenne je pense qu’il vaudrait mieux que je mette les bouchées doubles pour réviser… »

Aviez-vous compris le subtil stratagème d’Ethan avec ces quelques mots ? Non ? Le contraire m’eut étonnée. Si vous pouviez lire dans les pensées du jeune homme, vous verriez qu’il demandait de manière détournée à son petit ami du moment de l’aider pour cette interrogation. D’ailleurs, ça se lisait parfaitement sur son visage, étant donné le rouge qui recouvrait ses joues et l’attitude fuyante qu’avaient adopté ses yeux… Sans même parler des battements de son cœur qui s’étaient accélérés. Pas vraiment que travailler ses maths torture Ethan la nuit, bien au contraire. Seulement ça lui permettrait de passer un peu plus de temps en compagnie de celui qui avait capturé son cœur, même pour un simple cours particulier. Enfin, il espérait que ce serait particulier si ça se faisait, vu qu’Etienne en bonne patte qu’il était avait la fâcheuse manie d’aider TOUS ses amis pour peu qu’ils le lui demandaient. Bon, Ethan ne lui avait pas explicitement demandé – trop gêné pour cela – mais à ses yeux c’était tout comme. Il espérait que son amoureux ait comprit le message, et qu’il n’ait pas à le sortir de but en blanc. Ce n’était franchement pas dans ses habitudes de demander de l’aide à quelqu’un, même quand il le voulait. Il préférait s’acharner, même en vain. Têtu, Ethan ? Si peu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 148
Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   Mar 25 Sep - 20:00

Il avait tout bien préparé et jusque là, malgré les intempéries, tout se passait bien, pourtant l'adolescent se montrait bien timide face à son petit copain, mais il fallait dire qu'Ethan l'impressionnait en tout point. Il avait beau se montrer très doux avec lui, Etienne l'imaginait toujours aussi fort. Si bien que le garçon avait constamment peur d'être à côté de la plaque. Il faisait de son mieux pour lui plaire, et ce repas en faisait partie, mais comment pouvait-il être sûr que ce fut suffisant ? C'était drôle, s'il savait à quel point le jeune homme lui-même était peu sûr de lui, peut-être que cela l'aiderait à se sentir plus à l'aise, mais pour cela il faudrait encore que les deux se décident à parler, à se confesser, ce qui relèverait bel et bien de l'exploit.
Il devait pourtant faire un effort pour éviter de gâcher ce premier repas passé ensemble, d'autant qu'ils étaient au calme et qu'ils étaient libres : il fallait en profiter. Le garçon repoussa donc ces pensées pour aller servir Ethan avec un petit sourire avant de s'asseoir à côté de lui – presque contre lui, au final. Le jeune homme venait de lui dire que son plat lui plaisait. C'était formidable qu'un proche auquel il tenait lui fasse tant de compliments, au final, tout ce qui venait de lui était quelque chose d'important. C'était étrange comme leur relation avait si vite évolué. Ethan lui posa alors une question sur la sauce, il était gêné, mais Etienne ne comprenait pas vraiment la situation. Il finit sa bouchée, pour pouvoir lui répondre et tenter de dissiper ses doutes, quand un grand bruit de tonnerre les fit sursauter. Ethan se retourna vers la porte alors qu'Etienne frissonnait, sentant le vent qui s'engouffrait dans leur cage d'escalier. Il se retourna ensuite vers Ethan qui lui disait qu'ils l'avaient échappé belle... C'est sûr qu'il aimait autant ne pas avoir à justifier à la classe entière pourquoi Ethan et lui étaient tous trempés... Déjà qu'il avait menti à ses amis...

« Ah ça, on a bien fait de se mettre à l'abri ! Et tu sais, ce n'est pas mal de le manger avec du citron, tu n'es pas inculte, c'est normal que tu ne connaisses pas tout. En fait, c'est de la sauce d'oseille, l'oseille c'est une plante un peu parasite, quand tu la plantes quelque part, elle investit tout ton jardin si tu n'y prends pas garde, mais bon, c'est très bon pour les sauces, et en soupe aussi ! Je t'en ferai quand ce sera la saison, là j'ai un peu triché avec les réserves... »

Il lui fit un nouveau sourire avant de continuer son repas, il avait certes pas mal de temps devant eux mais il ne valait mieux pas trop traîner, d'autant que si quelqu'un arrivait maintenant, ils seraient sûrement dans le pétrin. Ah, en fait, heureusement qu'il s'était mis à pleuvoir, personne n'aurait idée de venir sur le toit par un temps pareil. Le garçon continuait son repas lorsqu'il sentit quelque chose toucher son pied. Lorsqu'il releva la tête et s'apperçut que c'était le pied d'Ethan qui s'était approché, ses joues ne manquèrent pas de rosir, et il se sentit incapable de faire la moindre remarque, lui qui d'habitude avait toujours une bonne phrase de côté et répondait au tac-au-tac, vif d'esprit. Ah, pour sûr, il n'était pas habitué à recevoir tant de tendresse... Il avait presque l'impression d'être un enfant qui se retrouvait dans la chaleur d'une famille à Noël. Ethan était toujours là, près de lui et cela lui paraissait impressionnant, car jamais personne ne s'était montré si proche de lui.
Il avait presque fini son assiette lorsque le jeune homme lui posa une nouvelle question, concernant les cours cette fois-ci. Ah, oui les mathématiques, une des matières préférés du garçon, dans laquelle il excellait, dans laquelle même il s'amusait à viser une note et à l'atteindre... Puisqu'il avait l'étiquette du lycéen brillant, autant réellement l'assumer. Il pensa alors à ce que le prof' de maths lui avait dit avant qu'il ne parte pour les cuisines. Pourquoi ce professeur lui posait toujours tant de questions ? Il semblait à chaque fois demander des comptes au point d'en agacer Etienne qui avait l'impression d'entendre ses parents lorsqu'il lui demandait de ne pas trop en faire, mais qui derrière donnait toujours plus de travail... Le garçon finit sa bouchée avant de répondre :

« Hum... C'est pour mercredi prochain, donc tu as encore un peu de temps. Après si tu veux je peux te faire réviser pour que tu sois au point et tu devrais avoir la moyenne. »

Il l'avait dit comme ça, parce que ça lui semblait naturel et il était déjà habitué à aider ses amis, alors aider Ethan était pour lui bien normal. Il lui fit un sourire.

« En plus, comme ça, ça nous fera une bonne excuse pour passer du temps ensemble. »


L'adolescent ne pouvait pas deviner que son copain avait gagné son pari intérieur mais au final, il était bien content qu'il se soit adressé à lui, car c'était l'assurance d'un nouveau rendez-vous. C'était là qu'il se rendait compte à quel point c'était formidable de se dire qu'il pouvait compter sur quelqu'un, Ethan était une belle personne, il n'en doutait pas, tout ce qu'ils avaient vécu ensemble ne faisait qu'accentuer cette impression, il se sentait libre lorsqu'il était avec lui, il avait cette douce impression de flotter, il sentait une grande chaleur l'envahir, ses joues rosissaient au moindre contact et lorsqu'il imaginait plus de choses, alors c'était son corps entier qui en redemandait. Oui, il était clairement amoureux de lui...
Il finit alors son assiette qui était moins remplie que celle d'Ethan et se leva pour aller la ranger dans l'énorme sac, avant de se retourner vers Ethan :

« Tu veux que je te serve à nouveau ou on passe au dessert ? Il reste du riz donc ne te gêne pas si tu en veux encore... »


Il parlait toujours avec ce ton doux qui était loin d'être désagréable et mettait plutôt les gens à l'aise. Et au final, il n'y avait bien qu'avec ses parents que cela ne fonctionnait pas...


_________________
Ouh, Etienne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Love Informations


MessageSujet: Re: Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Repas en tête à tête sur le toit ♥ [Pv Etienne Hewitt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
love-communication.com :: 
La Vraie Vie
 :: Ecoles en tout genre :: Le Collège/Lycée
-